Neuber, le plus grand orfèvre de la cour de Saxe sur les bords de Seine

marche-de-l-art, publié le

Table de Breteuil, offerte par l’Electeur de Saxe au baron de Breteuil, Dresde 1779; collection du marquis de Breteuil.

Un meuble composé de 128 pierres dures, bois pétrifiés et pierres semi-précieuses, on l’imagine plutôt ornant les palais impériaux de Saint-Pétersbourg. Il n’en est rien. La table la plus extraordinaire au monde a été offerte en 1779 à Louis-Auguste de Breteuil, ministre de Louis XVI, par l’électeur de Saxe en remerciement de sa médiation entre la Prusse et l’Autriche lors de la guerre de succession de la Bavière. Cette table ronde dont les pierres sont enchâssées dans des comportiments de bronze doré appartient toujours à la famille pour laquelle elle a été réalisée. Elle occupe le château de Breteuil, dans la vallée de Chevreuse, à une quarantaine de kilomètres de Paris.
Jusqu’au 10 novembre, elle a quitté cette tranquille demeure pour gagner le 25 quai Anatole France à Paris. C’est dans ce splendide hôtel particulier que Nicolas et Alexis Kugel, deux frères antiquaires qu’on peut sans consteste qualifier comme les plus grands spécialistes au monde de cabinets de curiosités, consacrent une exposition à Johann Christian Neuber (1735-1808), l’orfèvre le plus célèbre de la cour de Dresde au XVIIIe siècle. C’est lui qui a réalisé la table de Breteuil qui constitue l’ornement exceptionnel de cette exposition.

Tabatière de dame en or et marqueterie de pierres dures à décor en agate rubannée sur fond de treillage en cornaline, Dresde vers 1770-1775, Collection privée

Mais les frères Kugel ont voulu mettre en valeur un domaine dans lequel excellait Neuber: la réalisation de tabatières, bonbonnières, petites boîtes, pommeaux de cannes… Pour les réaliser, il avait mis au point une technique appelée Zellenmosaic qu’on pourrait traduire par mosaïque en cloisonné. Il créait ainsi des « Steinkabinett tabatiere » c’est-à-dire des petites boîtes minéralogiques composées d’une variété de pierres de couleurs et de motifs naturels.

Tabatière rectangle composée de 108 échantillons de pierres dures et à l’intérieur de 17 pierres fines, Dresde vers 1765-1770, Collection privée.

Le résultat est époustouflant de beauté et de virtuosité. L’exposition des Kugel baptisée  » Le luxe, le goût, la science » rend ainsi un hommage vibrant à cet artiste de génie.
Ne manquez surtout pas cette exposition digne des plus grands musées. Elle se tient jusqu’au 10 novembre et est accompagnée d’un ouvrage très documenté sur Neuber. Après avoir visité les salles consacrées à Neuber, vous pourrez également voir ou/et acheter des boîtes réalisées à la même époque ou au XIXe siècle par d’autres orfévres. Nous avons notamment retenu un très bel ensemble avec miniatures de la famille Bonaparte.
Galerie Kugel, 25 quai Anatole France, 75007 Paris, www.kugel.com

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Architecture balnéaire au Touquet avec la mairie en arrière-plan #pasdecalaistourisme #pasdecalais #seasidearchitecture #architecturebalneaire #architectureannées30 #années30 #annees30 #letouquet #letouquetparisplage

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page