Un Fra Angelico en vente à Marseille

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

fraangelico

« Scènes de la Thébaïde »,Fra Angelico, courtesy Leclere SVV.
Il est des artistes rares dont les œuvres apparaissent sur le marché au compte-goutte. C’est le cas de Fra Angelico. Samedi prochain à Marseille, la dynamique maison de ventes Leclere propose une peinture a tempera sur panneau de bois de ce grand artiste italien du XVIème siècle. Ce panneau illustrant des « Scènes de la Thébaïde » avec, au centre la composition, un monastère entouré d’un paysage animé de religieux appartenait à une composition beaucoup plus grande découpée au XIXème siècle pour être plus facilement revendue aux riches amateurs de l’époque. Quatre fragments se trouvent dans des institutions muséales dont l’un au château de Chantilly puisqu’il avait été acheté en 1879 par le duc d’Aumale, le modèle idéal des grands collectionneurs. Un autre aurait été détruit. Notre panneau, le cinquième encore existant et dont la vente constitue, sans contestation possible, l’évènement du week-end, était la pièce centrale de cette grande composition. Il appartient à un discret collectionneur du sud de la France et n’était jamais sorti de la famille depuis son acquisition au XIXe siècle. Ce petit tableau de 27,5 sur 38,5 centimètres est caractéristique d’une époque de renouveau intellectuel et spirituel. Fra Angelico s’affranchit du Gothique pour utiliser la perspective et privilégier une représentation naturaliste des figures. La rare représentation de Saint Romuald dans l’œuvre laisse penser que cette thébaïde a été réalisée pour un couvent de camaldules dont le saint est le fondateur, probablement le couvent de Santa Maria degli Angeli de Florence.
La vivacité des tons, la présente dans le paysage de fleurs, de sauterelles d’oiseaux et de nombreux personnages donnent à la composition une profonde humanité tout en lui conférant la spiritualité propre à l’œuvre de Fra Angelico.
Pour cette merveilleuse thébaïde, la maison Leclere, faute de comparaisons pertinentes dans les ventes, donne une estimation modeste de 200 000 à 300 000 euros qui devrait se voir largement dépassée. Il est en effet exceptionnel de voir une oeuvre de Fra Angelico sur le marché.

Cette « Thébaïde » est visible chez Leclere, 5 rue Vincent Courdouan, 13 006 Marseille,
Vendredi 26 octobre de 10h à 20h, le samedi 27 octobre de 10h à 12h, vente le 27 octobre à 14h30.
www.leclere-mdv.com

Résultat
C’est une belle bataille d’enchères qu’a connu cette Thébaïde de Fra Angelico.Contre des italiens et des britanniques, c’est un collectionneur français qui l’a emporté en déboursant 552 000 euros. Ce panneau avait obtenu son autorisation de sortie du territoire. Mais heureusement, il restera sur notre territoire.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Le toit d'un immeuble de Prague #iloveyoupraha #iloveprague #ilovepraha #prague #praha #praguejetaime #prahailoveyou #pragueiloveyou #czecharchitecture #artnouveau #secession #jugendstil #jugendstill

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page