De Marie-Antoinette à Marilyn Monroe: des femmes à succès dans les ventes aux enchères

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Que vaudront dans 200 ans les chaussures Louboutin, Jimmy Choo ou Manolo Blahnik de l’ancienne « Fisrt Lady » Carla Bruni-Sarkozy ou de l’actuelle « First Girl Friend » Valérie Trierweiler ?
Certainement pas grand-chose puisque, jusqu’à présent, on n’a jamais vu en vente de vêtements ou accessoires portés par d’anciennes premières dames atteindre les prix obtenus par les souvenirs de Marie-Antoinette, la plus illustre épouse d’un chef d’Etat alors roi de France. La preuve : l’élégante paire de souliers vert amande et rose dont nous parlions récemment estimée 8 000 à 10 000 euros a atteint frais compris le montant astronomique de 62 460 euros dépassant ainsi la paire de mules portée par la reine en 1790 pour la fête de la Fédération qui s’était plus « modestement » arrêtée à 35 000 euros. Il est vrai qu’elle appartenait à une période plus glamour de Marie-Antoinette, 1775 le début de son règne et l’insouciance de la jeunesse.
Autre époque, le XXe siècle et les excellents résultats de la vente de la collection Mis. Un collectionneur européen n’a pas hésité à croquer voracement la pomme bleue de Magritte. Le tableau nommé « La Grande Table » a en effet respecté ses estimations atteignant 5 104 750 euros. « La parure de l’orage » du même artiste atteignait 1 464 750 euros. Le mobile de Calder estimé 1 million d’euros crevait les plafonds pour rejoindre le domicile d’un collectionneur qui a déboursé 3 032 750 euros pour l’emporter. Quant au « Concetto Spaziale » sur laiton de Lucio Fontana, il n’était pas loin de doubler son estimation basse de 600 000 euros pour réaliser 1 083 950 euros.
Enfin, revenons à une autre femme aussi célèbre que Marie-Antoinette mais dont la fonction n’était pas la même : Marilyn Monroe. A 3 200 750 euros les « Four multicoloured Marilyns » d’Andy Warhol doublait leur estimation basse pour rejoindre le domicile d’un admirateur américain.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Picasso primitif au musée du quai Branly, formidable exposition ! #parismuseum #parismusees #artinparis #quaibranlymuseum #museeduquaibranly #picasso #pablopicasso #museepicasso #picassomuseum #picassomuseumparis

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page