Diamonds are a girl’s best friend

marche-de-l-art, publié le

Le diamant « Archiduc Joseph », 76,02 carats, adjugé 16 894 650 euros le 13 novembre dernier chez Christie’s Genève.


Imitons Marilyn Monroe qui dans “Les hommes préfèrent les blondes” chante moulé dans un fourreau rose “diamonds are a girl’s best friends”. C’est certainement la pensée qui occupait les riches acheteurs lors des ventes aux enchères de haute joaillerie menées tambour battant à Genève par les deux grandes maisons de ventes Christie’s et Sotheby’s. Les résultats sont éblouissants, à l’égal des reflets des pierres proposées. Christie’s engrangeait un total vendu de 67 millions d’euros et Sotheby’s 63 millions. Il est vrai qu’à condition d’être fortuné i l y avait de quoi perdre la tête.
Christie’s proposait un diamant magnifique de 76,02 carats, d’une grande pureté. Baptisé « L’archiduc Joseph » en raison de son appartenance à un membre de la famille Habsbourg, il a pulvérisé tous les records du monde pour atteindre le prix astronomique de 16 894 650 euros. Dans la même vente, un saphir de Ceylan de 60, 44 carats réalisait également un record mondial obtenant un prix de 1 463 290 euros.

Diamant bleu « fancy deep blue » de 10,48 carats et de taille briolette, adjugé 8 500 000 euros chez Sotheby’s Genève le 14 novembre


Même enthousiasme des acheteurs chez Sotheby’s. Un très rare diamant bleu « fancy deep blue » de taille briolette pesant 10,48 carats a été adjugé près de 8 500 000 euros. C’est un record par carat pour un diamant bleu et pour un diamant de taille briolette. C’est un diamant en forme de goutte taillée de telle sorte que ses multiples facettes renvoient et réfractent la lumière.

bracelet Cartier en perles de conque, émail et diamants ayant appartenu à la reine Victoire Eugènie d’Espagne, adjugé 2,71 millions d’euros chez Sotheby’s Genève le 14 novembre.


Autre prix stratosphérique : celui obtenu par un magnifique bracelet en perles de conque, émail et diamants créé par Cartier à la fin des années 20 pour le reine Victoire Eugénie d’Espagne, grand-mère de l’actuel roi Juan Carlos. Ce bracelet avait été transmis aux descendants de la reine jusqu’à la personne qui le mettant en vente. Sa provenance prestigieuse, son caractère unique et l’originalité des matériaux employés (la perle de conque) en font l’une des plus belles pièces créée par Cartier pendant la période Art Déco. C’est certainement totues ces raisons qui ont poussé un collectionneur européen à dépenser 2,71 millions d’euros pour l’obtenir alors que son évaluation oscillait entre 625 000 et 1,1 million d’euros.
Morale de ces résultats. Les pierres de qualité et les bijoux de joaillier appartenant à des personnalités se vendent de plus en plus cher. Bref, c’est un placement en or !

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Architecture balnéaire au Touquet avec la mairie en arrière-plan #pasdecalaistourisme #pasdecalais #seasidearchitecture #architecturebalneaire #architectureannées30 #années30 #annees30 #letouquet #letouquetparisplage

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page