Le VIIIe arrondissement de Paris, capitale des Arts Premiers

marche-de-l-art, publié le

Reliquaire Nkundu, Républiqe Démocratique du Congo; hauteur: 254 cm; prix d’adjudication: 2 697 000 € (vente Christie’s Paris, 11 décembre 2012)
Copyright: Christie’s Images LTD


Deux ventes importantes viennent d’apporter la preuve que la Capitale est bien devenue le centre mondial des Arts Primitifs. Le retentissement international qui a suivi l’ouverture du musée du Quai Branly n’y est pas étranger. Le succès, année après année, du Parcours des Mondes, sympathique promenade artistique dans les galeries spécialisées de Saint-Germain des Près accueillant leurs confrères étrangers, démontre également que Paris attire tous les collectionneurs et musées. Pour ces raisons, les grandes maisons de ventes internationales, Sotheby’s et Christie’s, concentrent sur Paris leurs plus belles ventes d’art primitif. Cette stratégie est payante. Le 12 décembre Sotheby’s, dans sa galerie du Faubourg Saint-Honoré, adjugeait pour 7 268 875 euros d’objets d’art d’Afrique et d’Océanie. La veille, Christie’s, avenue Matignon réalisait un produit total de 6 02 975 euros. Sur l’année 2012, Sotheby’s totalise 16,5 millions d’euros de produits vendus contre 9 millions pour Christie’s. Le 12 décembre Sotheby’s vendait cinq œuvres au-dessus de 500 000 euros et quatorze au-dessus de 100 000 euros.

Bouchon de flûte Biwat; Papouasie-Nouvelle-Guinée; hauteur: 59 cm; prix d’adjudication: 1 408 750 euros (vente Sotheby’s Paris, 12 décembre)
Copyright; Sotheby’s.


La plus belle pièce présentée était un bouchon de flûte Biwat. Cette œuvre qui figurait dans de prestigieuses collections compte parmi les sculptures les plus mystérieuses de la vie ritualisées des populations de Nouvelle-Guinée. Estimée 400 000 à 500 000 euros c’est un collectionneur français qui l’a emporté pour 1 408 750 euros. Parmi les autres lots importants, signalons une effigie d’ancêtre Kota Shamaye du Gabon qui atteint le record mondial de 624 750 euros ou une figure de reliquaire Fang provenant de la collection René Mendès-France qui a réalisé 540 750 euros.
C’est chez Christie’s qu’a été obtenue la meilleure adjudication dans le monde pour une pièce d’art africain. Il faut dire que le grand reliquaire Nkundu (Congo) était exceptionnel tant par sa taille que par ses qualités esthétiques. C’est certainement la raison pour laquelle un collectionneur anonyme a accepté de payer 2 697 000 euros pour l’obtenir.
Si Paris n’est plus le centre le plus important du marché de l’art mondial, en matière d’art africain et océanien c’est en tout cas bien elle qui tient le marteau !

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

1 commentaire

Avatar de Fiscality Jane

Fiscality Jane

Mon cher Robin des Arts
Je savoure tes pages avec gourmandise. Elles offrent aux lecteurs tant de découvertes artistiques, d’explications, d’histoire et de culture que je ne m’en lasse pas.
Ayant le bonheur de me commettre, comme toi, au plaisant métier de journaliste, je sais combien il est ardu d’affronter une page blanche, de dompter un sujet, de maîtriser une titraille rebelle et d’avoir un malheureux trait de génie en guise de conclusion !
Rien de tout cela dans tes textes, écrits, comme tu es, en toute élégance.
Avec toute mon amitié
Dominique de Noronha


Répondre

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Porte de Paris #paris #jaimeparis #illoveparis #parisiloveyou #parisjetaime #portedeparis #parisdoors #architecturedeparis #parisarchitecture #stylehaussmannien

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page