Les pin-up séduisent les collectionneurs

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

« Les poids morts », 1975, Michel Gourdon, prix d’adjudication: 2 059 euros.


Samedi après-midi à l’Hôtel Drouot. A l’extérieur, le froid règne et la neige tombe. C’est une toute autre ambiance qui anime la salle neuf. Dans l’ambiance surchauffée et bon enfant d’une salle archicomble, les amateurs débordant dans le couloir, maître Cornette de Saint Cyr procédait à la vente des 280 lots de l’atelier de Michel Gourdon, illustrateur des couvertures de romans policiers du Fleuve Noir et de la revue Paris Flirt. Le public, essentiellement masculin, dont plusieurs acteurs et Michel Hazanavicius, le réalisateur de « The Artist » et de deux OSS 117, guettait le commissaire-priseur, les enchérisseurs se disputant sans concession toutes les gouaches et dessins de cet inconnu célèbre. Tout s’est vendu, au minimum à l’estimation basse de 300 euros, au plus fort à plus de quatre fois l’estimation haute soit 2 300 euros. Soit un total vendu de 250 000 euros. Un beau résultat qui augure d’une cote solide à l’avenir pour cet artiste. Il y avait en effet parmi les acheteurs de nombreux quadragénaires et quinquagénaires, déjà collectionneurs de BD et de planches originales de Franquin, Hergé, Bilal… Or cette génération collectionne avec avidité tous les témoignages d’une jeunesse perdue. Les pin-up et héros virils de ces romans de gare illustrant à merveille les Trente Glorieuses et leur adolescence, le succès était assuré.

« La mort n’a pas de faux cils », 1970, Michel Gourdon, prix d’adjudication: 1 416 euros


Parmi les lots les mieux vendus, signalons « Les poids morts ». Cette gouache avait tout pour séduire : un couple enlacé et une jeune femme en nuisette, morte sur un lit et pourtant bien séduisante. Elle a trouvé preneur pour 2059 euros.

« Rendez-vous avec la mort », 1973, Michel Gourdon, prix d’adjudication: 901 euros


Moins chers, il fallait compter 1 416 euros pour « La mort n’a pas de faux cils » et seulement 901 euros pour « Rendez-vous avec la mort ». Quant à la très sombre illustration de « OSS 117 et force noire », elle était emportée pour 837 euros.

« Pin-up assise en tailleur, les cheveux au vent », Sanguine, Michel Gourdon, prix d’ajudication: 2 059 euros.

Quant aux pin-up, dont certaines illustrèrent les couvertures de Paris Flirt, elles ont suscité l’enthousiasme se vendant entre 386 euros et 2 059 euros.
Seules les illustrations de personnalités de la télévision ou du cinéma, peu représentatives du style de Michel Gourdon, ont laissé le public relativement indifférent. Il est vrai qu’elles manquent du glamour érotisé caractéristique du crayon de Michel Gourdon. La speakerine Evelyne Leclerc a difficilement atteint 257 euros, suivie de prêt par Alain Delon à 322 euros, lui-même talonné par Michel Drucker à 386 euros qui était dépassé par Dorothée à 515 euros.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Le toit d'un immeuble de Prague #iloveyoupraha #iloveprague #ilovepraha #prague #praha #praguejetaime #prahailoveyou #pragueiloveyou #czecharchitecture #artnouveau #secession #jugendstil #jugendstill

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page