Art Paris Art Fair: une caverne d’Ali Baba des artistes contemporains

marche-de-l-art, publié le

Roberto Kusterle; « Protections dialogues avec la nature »2012, galerija Fotografija


Art Paris Art Fair, la petite sœur printanière de la FIAC, bonifie avec le temps. Pour 2013,144 galeries dont 43 % étrangères s’alignent dans la nef du Grand Palais pour le plus grand bonheur des visiteurs. Ces derniers sont de vrais amateurs, d’apparence tendance mais moins modeuse qu’à Bâle ou la Fiac mais plus passionnés. Du coup les galeristes font des propositions intéressantes, prennent des risques et n’hésitent pas, pour nombre d’entre eux, à défendre des artistes encore inconnus en France. On passe d’un stand à l’autre pour découvrir, d’émerveiller, rire, s’interroger, détester ou regarder avec indifférence.
Mais globalement, on sort de Paris Art Fair satisfait, l’œil repu de nouveautés et de découvertes attachantes.

De plus, et c’est un argument de poids, on trouve de nombreuses toiles, dessins, photos et sculptures pour des prix inférieurs à 10 000 ou 5 000 euros. Ce qui est pratiquement impossible à dénicher à la FIAC. Evidemment, si l’on raisonne en termes d’investissements c’est risqué. L’artiste sur lequel on a flashé peut très bien rester un inconnu du marché de l’art. Mais on peut aussi découvrir le must de demain. Alors lancez-vous !

Arsen Savadov , « Underground Saints, galerie Taïss


Cette année la Russie est à l’honneur.
Arsen Savadov, présenté par la galerie Taïss est séduisant. Il prend des photos dans d’anciennes mines désaffectées en y déposant des peintures de saints, d’anges comme des icônes, riches et raffinées égarées dans un milieu brut. Le résultat est fort séduisant avec des prix autour de 8 000 euros. Les tableaux d’Alexei Kostroma, à la galerie NK sont totalement différents. Monochromes jaunes avec des coquilles d’œufs, ces toiles s’apparentent au mouvement italien de l’Arte Povera avec cependant une présence plus forte. Pour contempler des œuvres des années 20, rendez vous sur le stand de la galerie Heritage International Art. Vous y verrez des « ouvriers au travail » très graphiques et d’une grande puissance.

Leonid Sokov, « Lenine still speaking », 1983, galerie Farideh Cadot


Autre russe , Leonid Sokov, dont les sculptures réalisées dans les années 80 juste avant la disparition du régime soviétique sont de véritables provocations au régime en place. C’est le cas de ce Lénine en bois raviné et pétrifié, le symbole d’une idéologie dépassée.
Mais quittons la Russie pour la Slovénie et la galerija Fotografija. Elle présente les photos de Roberto Kusterle, une sortte d’Arcimboldo moderne. Les silhouettes sont imprimées de feuillages, de branches et d’écorce, les visages surmontés d’animaux des forêts. Le résultat est magique. On se croirait dans la forêt de Brocéliande. Pour ces œuvres, il faut compter selon la taille entre 5 000 et 10 000 euros.

Hans Van Bentem, « Dickrider », Flatland Gallery


La Flatland Gallery des Pays-Bas présente comme à son habitude les œuvres d’Erwin Olaf, exposé il y a peu à l’Institut Néerlandais. Mais ce sont les céramiques ludiques et provocantes d’Hans Van Bentem qui doivent retenir l’attention. Elles sont autrement plus amusantes que celles de Jeff Koons.
Chez Imane Farès on tombe en admiration devant les portraits floutés, embués d’Halim Al Karim, artiste d’origine irakienne dont certaines œuvres figurent déjà dans la collection Saatchi.
A la 10 Chancery Lane Gallery, les œuvres de Nandan Ghiya interpellent. L’artiste utilise des photos vintage, pixélisent les visages et recrée des cadres qui s’emboîtent les uns les autres pour aboutir à une structure alambiquée séduisante et moderne.

Chano Devi, sans titre,acrylique et bouse de vache sur toile, galerie Hervé Perdriolle


Chez Magnin-A, galerie spécialiste des artistes africains, on appréciera les masques de Romuald Hazoumè, un rappel des arts ancestraux de l’Afrique réalisés avec des matériaux de récupération, bidons et tissus retrouvant ainsi une nouvelle fonction.
A la galerie Paris-Beijing, les façades décrépites d’immeubles et de maisons suspendues dans les nuages de Laurent Chéhère invitent au voyage.
Chez Hervé Perdriolle, on craque sur les œuvres d’artistes indiens comme Chano Devi et Jivya Soma Mashe qui utilisent la bouse de vache sur leurs toiles, le résultat ressemblant de façon volontairement naïve aux miniatures indiennes les plus raffinées.

Nandan Ghiya, « The chair », 10 Chancery Lane Gallery


Venice Projects présente des artistes travaillant le verre. Le résultat est bluffant notamment les œuvres du célébrissime artiste belge Jan Fabre.
En un mot comme en cent, précipitez-vous sous la verrière du Grand Palais devenu une caverne d’Ali Baba de l’art contemporain

Art Paris Art Fair, 28 mars-1er avril 2013, Grand Palais, Paris
Entrée : 20 euros
www.artparis.fr

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

2 commentaires

Avatar de Mystère

Mystère

en lisant vos articles, ceci me permet de me rendre directement aux stands dont vous parlez.. Comme vous le notez, les prix sont plus attractifs qu’à la FIAC dans ce salon de bon niveau.


Répondre

    Avatar de toscadomi

    toscadomi

    le (ou la ?) dickbiker est un vrai ravissement pour les neurones, les zygomatiques et l’art du rire, de la dérision si absents de nos jours.
    la preuve que cet artiste peut encore, inventer, créer et nous fait rire. On adorera plus particulièrement les flots ondulants sur lesquels vogue cet improbable navire, comme tant de roule


    Répondre

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Porte de Paris #paris #jaimeparis #illoveparis #parisiloveyou #parisjetaime #portedeparis #parisdoors #architecturedeparis #parisarchitecture #stylehaussmannien

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page