7,3 millions d’euros pour le coffre de Mazarin

marche-de-l-art, publié le

Le coffre de Mazarin en laque du Japon, vers 1640, vendu 7,3 millions d’euros au Rijksmuseum d’Amsterdam


Le coffre de Mazarin retourne chez son premier vendeur !
Dimanche, le coffre en laque du Japon d’époque Edo provenant des collections du cardinal Mazarin est devenu l’objet le plus cher vendu en France depuis le début de l’année. Avec un prix de 7,3 millions d’euros, cette merveille a pulvérisé les très prudents 200 000 euros avancés par la maison de ventes Rouillac. L’acheteur n’est autre que le Rijksmuseum d’Amsterdam. Le célèbre musée qui vient à peine de rouvrir ses portes, après une longue restauration, a fait appel à plusieurs mécènes pour emporter les enchères. D’une certaine façon, ce coffre retourne chez son premier vendeur puisque le cardinal l’avait acheté à la Compagnie Néerlandaises des Indes Orientales. Qui sait, parmi les généreux mécènes bataves, se trouvent peut-être des descendants de riches marchands qui vendirent au tout puissant cardinal cette pièce unique de l’art japonais. D’une certaine façon, il est donc assez logique qu’à défaut du Louvre désargenté, le puissant Rijksmuseum l’expose.
Reste que pour la famille qui s’est séparée de ce « meuble du salon », cette vente est une bien belle affaire. La vente d’un coffre servant à stocker les bouteilles de martini, de whisky ou de Cognac atteint rarement des sommets himalayens. Compte tenu des frais d’environ 20 % et de la taxe de 5 % éventuellement exigible si les vendeurs ne peuvent démontrer la détention du bien depuis au moins douze ans, le coffre leur rapporte la bagatelle d’environ 5,5 millions d’euros. De quoi voir venir sauf s’il a été vendu dans le cadre d’une succession auquel cas il faudra également déclarer cette somme dans l’actif taxable et payer des droits qui, en ligne directe, s’échelonnent entre 5 et 45 %.
Malgré toutes ces taxes, chacun rêve de trouver chez soi un objet susceptible de le rendre riche. Même si le risque d’entrer alors dans le cercle assez restreint des redevables de l’ISF est assez fort!

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

3 commentaires

Avatar de Nemo

Nemo

« Même si le risque d’entrer alors dans le cercle assez restreint des redevables de l’ISF est assez fort ! »
Certes, certes mais comme disait ce bon Woody Allen : l’argent est préférable à la pauvreté, ne serait-ce que pour des raisons financières….
Je doute que les pauvres chinoiseries entassées dans mon fond de placard me mène sur le glorieux chemin de ces quelque happy few !!


Répondre

Avatar de nemo

nemo

correction à mon précédent commentaire : pauvres chinoiseries … « me mènent »


Répondre

Avatar de Mystère

Mystère

Belle histoire. J’ai vérifié ce soir mais, le Martini et l’armagnac ne sont malheureusement pas dans un tel coffre. Belle histoire qui va m’inciter à me rendre dans quelques mois à Amsterdam pour vérifier si ce coffre sera exposé au Rijksmuseum.


Répondre

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Le toit d'un immeuble de Prague #iloveyoupraha #iloveprague #ilovepraha #prague #praha #praguejetaime #prahailoveyou #pragueiloveyou #czecharchitecture #artnouveau #secession #jugendstil #jugendstill

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page