Venise à Paris: un chef d’oeuvre de Guardi à contempler

marche-de-l-art, publié le

Francesco Guardi (1712-1793), « Le Palais des Doges et la Piazzetta de Venise vus du Bacino de San Marco » , huile sur toile (69,5 x 102 cm). Estimation: 9,5 à 12 millions d’euros. Christies Images Ltd.


Le carnaval de Venise s’achève. Mais nul besoin de rejoindre la Sérénissime pour ressentir la magie de la lagune. Nul besoin de prendre le premier avion et une fois sur place de vous laisser porter par une gondole bercé par le clapotis de l’eau ou de vibrer à la lumière si particulière des palais se reflétant dans le Grand Canal au soleil levant ou couchant… Il suffit de vous rendre le 3 et 4 mars avenue Matignon chez Christie’s et de vous arrêter devant un tableau. Puis de le contempler. Et vous quitterez vite Paris. L’œuvre exposée est de Francesco Guardi, le roi des vedutistes. Elle représente « Le Palais des Doges et la Piazzetta de Venise vus du Bacino de San Marco ». L’artiste est surtout connu pour ses nombreux « Caprices », inventions architecturales subtiles et délicates. Mais c’est également, comme Canaletto, Marieschi ou Bellotto un merveilleux peintre « urbain ». Il représente Venise avec une fluidité extraordinaire. Antonio Morassi, auteur du catalogue raisonné le plus complet des tableaux de l’artiste, évoque pour ce tableau sa « lumière incandescente teintée de rose, vert et bleu, dans un éventail extravagant de couleurs ». Les ombres projetées par les édifices indiquent que le tableau a été peint en fin de matinée. On y trouve cette impression légèrement brumeuse que laisse la lagune quand le soleil s’installe, le noir des gondoles contrastant avec l’eau encore laiteuse cédant la place à la toute puissance de l’astre solaire. La beauté éclatante mais si fragile de Venise est palpable. On soupire face à cette perfection qui mêle harmonieusement éléments naturels et constructions raffinées. L’agitation des quais et des embarcations rappelle cependant qu’il ne s’agit pas d’un rêve mais d’une ville bien réelle, habitée et grouillante de vie. Ce tableau merveilleux appartint au 5ème comte de Shaftesbury qui lors du traditionnel Grand Tour des jeunes aristocrates britanniques en fit l’acquisition. Puis il rejoint la collection du baron James-Edouard de Rothschild. C’est un chef d’œuvre de Guardi, une pièce exceptionnelle justifiant l’estimation de 9,5 à 12 millions d’euros. Et ce montant pourrait être largement dépassé car le tableau sera également montré à Moscou, Hong-Kong et New-York avant sa mise en vente à Londres début juillet. Alors n’hésitez pas : prenez le métro, embarquez sur une gondole, postez vous près de San Giorgio Maggiore et admirez le bassin de Saint-Marc.
Christie’s, 9 avenue Matignon 75 008 Paris, exposition les 3 et 4 mars.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Picasso primitif au musée du quai Branly, formidable exposition ! #parismuseum #parismusees #artinparis #quaibranlymuseum #museeduquaibranly #picasso #pablopicasso #museepicasso #picassomuseum #picassomuseumparis

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page