New-York moderne et impressionniste

marche-de-l-art, publié le

Claude Monet (1840-1926), « Nymphéas », 1907. Prix: 27 045 000 dollars. Vente Christie’s New-York 6 mai 2014.


Il n’y a pas à discuter. Big Apple reste la capitale des ventes modernes et impressionnistes. Les traditionnelles ventes de mai orchestrées par les deux maisons concurrentes Christie’s et Sotheby’s en sont la preuve. Il faut dire que tout est fait pour susciter l’achat des riches collectionneurs : tableaux signés des plus grands artistes, expositions superbement mises en scène, vente qui s’apparente à un évènement mondain digne des soirées de gala au Metropolitan. Conséquence logique de cette stratégie commerciale: les estimations sont souvent respectées parfois même dépassées et certaines œuvres un peu trop fortement évaluées trouvent preneur mais guère en-deçà de l’estimation basse. Résultat en image.

Pablo Picasso(1881-1973), « Portrait de femme (Dora Maar) », peint le 5 août 1942 à Paris. Prix: 22 565 000 dollars, Vente Christie’s New-York 6 mai 2014.


Commençons par un grand tableau de Picasso « Le sauvetage ». Il représente le sauvetage de Marie-Thérèse Walter, la compagne et la muse de l’artiste. Vif, coloré, à la fois joyeux et inquiétant, il représente tout ce qu’on aime chez l’Espagnol le plus célèbre au monde. Ce qui explique son prix de 31,5 millions de dollars sur une estimation de 14 à 18 millions de dollars. Signalons que cette œuvre avait trouvé preneur dix ans avant dans la même salle pour 14,8 millions de dollars. Une belle plus-value pour le vendeur.

Henri Matisse (1869-1954), « La séance du matin », 1924. Prix: 19 205 000 dollars. Vente Sotheby’s New-York 7 mai 2014.


En revanche le Matisse proposé par Sotheby’s « La séance du matin » a frôlé l’estimation basse de 20 millions pour atteindre 19,2 millions de dollars et rejoindre une collection asiatique. Il est vrai que ce tableau était bien séduisant mais certainement pas une œuvre exceptionnelle de Matisse.
C’est le même sort qu’un portrait de femme (Dora Maar) de Picasso a connu chez Christie’s. Le tableau est splendide mais assez dur et froid, caractéristique de cette période (les années 40) de l’artiste. Peut-être était-il trop sévère pour séduire ? Il est parti à 22,5 millions de dollars sur une estimation au catalogue de 25 à 35 millions de dollars.

Pablo Picasso (1881-1973), « Deux femmes et enfant », peint à Paris, hiver 1922. Prix: 13 045 000 euros. Vente Christie’s New-York, 6 mai 2014.


En revanche « Deux femmes et enfant » du même artiste, daté de 1922 respectait les estimations puisqu’il a obtenu 13 millions de dollars pour une estimation de 12 millions. Il est vrai que le tableau était beaucoup plus séduisant, de composition néo-classique dans une tonalité douce et chaleureuse.
C’est le même constat qu’on peut faire avec ces « Nymphéas » de Monet. Cette magnifique composition d’une des séries les plus emblématiques de l’artiste a atteint 27 millions de dollars, le prix attendu par Christie’s étant situé dans une large fourchette de 25 à 35 millions de dollars.

Pablo Picasso (1881-1973), « Le Sauvetage », peint en novembre 1932. Prix: 31 525 000 dollars. Vente Sotheby’s New-York 7 mai 2014.


Enfin un Renoir « Jeunes filles jouant au volant », insufflant joie de vivre et bonheur des plaisirs campagnards atteignait prêt de 11,4 millions de dollars pour une fourchette fixée entre 10 et 15 millions.

Pierre-Auguste Renoir ( 1841-1919), « Jeunes filles jouant au volant », vers 1887. Prix: 11 365 000 dollars. Vente Christie’s New-York 6 mai 2014


Une petite précision avant de vous souhaiter un bon week-end. Sur ces six œuvres présentées, trois appartiennent désormais à des collectionneurs asiatiques. Un signe du déplacement géographique des riches acheteurs vers l’Asie !

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Oeuvre de Siméon Solomon #preraphaelites #preraphaelist #preraphaelism #preraphaelitebrotherhood #simeonsolomon #englishart #englishartist #englishartists #englishpainter

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page