Les portraits d’hommes par Modigliani, une spécialité Sotheby’s Paris?

marche-de-l-art, publié le

Amedeo Modigliani, « Portrait de Paul Alexandre », 1911-1912, huile sur toile. Estimation: 5 à 6 millions d’euros. Vente Sotheby’s Paris, 4 juin 2014. (Art Digital studio).


Souvenez-vous ! Le 4 décembre dernier Sotheby’s Paris mettait en vente un portrait d’Amedeo Modigliani datant de 1919. Il s’agissait de Roger Dutilleul (1873-1956), l’un des premiers amateurs à s’intéresser au fauvisme et au cubisme. Client de la galerie Kahnweiler, il se lie d’amitié avec de nombreux artistes. Il achète des œuvres de Derain, Vlaminck, Van Dongen, Picasso, Braque. C’est surtout l’œuvre de Modigliani (1884-1920) qui le séduit au point d’acquérir jusqu’à 55 de ses tableaux. Ce portrait est un hommage amical et respectueux du peintre à l’un de ses plus fervents admirateurs. En trois séances, Modigliani brosse le collectionneur dans une palette de vert, gris, beige, blanc et noir. Sobre, le visage penché, une pipe à la main, Roger Dutilleul apparaît comme un homme posé, plein d’humanité et de bienveillance à l’égard de celui qui vient de le portraiturer. Ce portrait qualifié de chef d’œuvre par le galeriste Léonce Rosenberg a été adjugé 6 481 500 euros.
Le 4 juin prochain Sotheby’s Paris remet si l’on peut dire la marmite sur le feu. La maison de vente propose à nouveau un portrait d’homme ou plutôt deux du même homme : une huile sur toile et un crayon gras sur papier. Le modèle est Paul Alexandre (1881-1968). Pendant longtemps, ce jeune médecin, pas particulièrement fortuné car il se privait pour payer les toiles, fut le seul acheteur de Modigliani. A propos de ce dernier, Paul Alexandre déclarait « Tout de suite j’ai été frappé par son talent extraordinaire et j’ai voulu faire quelque chose pour lui. Je lui ai acheté des dessins et des toiles… Je l’ai introduit dans ma famille… Je lui ai fait faire le portrait de mon père, de mon frère Jean et plusieurs portraits de moi ». Le portrait présenté en juin est resté dans la famille du modèle jusqu’à ce jour. Daté de 1911-1912, il aurait été peint juste après le décès de la mère de Paul Alexandre. C’est la raison pour laquelle le visage du modèle est mélancolique, plein de retenue, les mains sagement croisées. Il donne une impression de résignation tranquille. Pourtant cet homme était un véritable passionné, constituant un cercle d’amis artistes et conservant jalousement les œuvres qu’il accumulait. Comme le disait Jeanne Modigliani dans sa biographie sur son père, Paul Alexandre était « un collectionneur amoureux de l’art dans le sens le plus profond du mot ».

Amedeo Modigliani, « Paul Alexandre, de trois quart, la main gauche dans la poche », Crayon gras sur papier, 1909. Estimation: 200 000 à 300 000 euros. Vente Sotheby’s Paris 4 juin 2014. (Art Digital studio).


Cette passion, on la ressent dans le dessin réalisé en 1909. C’est une étude d’un portrait conservé au Tokyo Fuji Art Museum. Paul Alexandre y est plus vivant, plus flamboyant. Il pose droit et fier devant Modigliani. On dirait l’esquisse d’un portrait d’apparat que les artistes du XVIIIe siècle réalisaient pour leurs riches commanditaires. Le style est moderne mais l’hommage de l’artiste à l’un de ses plus fervents admirateurs est patent.
Le tableau est estimé 5 à 8 millions d’euros alors que le dessin est attendu entre 200 000 et 300 000 euros.
La réunion de ses deux œuvres à Paris est une bonne nouvelle. Les portraits de femmes, qui font des prix plus élevés sont réservés à Londres ou New-York. Ceux d’hommes moins cotés sont désormais pour Paris. Cette répartition démontre que la capitale n’est plus considérée comme quantité négligeable grâce à la politique efficace de toute l’équipe de Sotheby’s Paris mais comme une place « originale » des ventes d’art moderne. L’amateur ne peut que s’en réjouir. Et si Sotheby’s Paris se spécialise dans les portraits d’hommes de Modigliani (et pourquoi pas d’autres grands artistes), on ne va pas bouder son plaisir. Car même si on ne dispose pas du début d’un centime d’euro pour acheter ces œuvres, on peut toujours les contempler Faubourg Saint-Honoré !

Amedeo Modigliani, « Portrait de Roger Dutilleul », 1919. Adjugé 6 481 500 euros le 4 décembre 2013, Sotheby’s Paris. (Art Digital studio).


Vente Sotheby’s Paris, 4 juin2014, exposition du 27 au 3 juin.
www.sothebys.com

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Oeuvre de Franz Metzner (1870-2919) au Palais Veletrzni à Prague #iloveyoupraha #iloveprague #ilovepraha #pragueiloveyou #prahailoveyou #praha #prague #praguejetaime #czechart #czechartist #czechartist

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page