Le timbre le plus cher du monde!

marche-de-l-art, publié le

Le « One-cent Magenta » émis en 1856 en Guyane britannique. Estimation: 10 à 20 millions de dollars. Vente Sotheby’s New-York le 17 juin.


C’est petit, rouge et ça vaut une fortune. Il est en effet estimé 10 à 20 millions de dollars par Sotheby’s qui le vendra à New-York le 17 juin prochain. Savez-vous de quoi je parle ? Non ce n’est pas un rubis birman exceptionnel ni un cachet d’empereur de Chine en porphyre mais un simple timbre. Il provient de la Guyane britannique, l’actuelle Guyana. Il s’agit du seul exemplaire connu à ce jour d’un timbre émis en 1856 dans la colonie. A cette époque, le territoire était alimenté en timbres venant directement de la verte Angleterre. Mais à la suite d’un problème de transport retardant leur envoi, la poste locale frisait la rupture de stock. Le chef de la poste réagit aussitôt en faisant appel aux imprimeurs de la feuille locale, la « Royal Gazette ». Il obtint ainsi trois timbres : le one-cent magenta, le four-cent magenta et un four-cent blue. Notre petit rouge est un one-cent magenta. Il a appartenu à des collectionneurs prestigieux dont le dernier était le sulfureux John Eleuthère du Pont (la firme Du Pont de Nemours, vous connaissez). Ce richissime excentrique était passionné par l’ornithologie, les coquillages, les timbres et la lutte. C’est en 1980 qu’il a acheté notre « petit rouge » pour un prix record à l’époque de 935 000 dollars. Puis notre millionnaire se mit à subventionner l’entraînement de lutteurs et fut incarcéré pour le meurtre de l’entraîneur. Décédé en 2010, il fit d’un lutteur bulgare l’héritier de sa fortune. Fin de l’histoire et retour sur scène de notre one-cent qui après un long séjour dans les coffres de John du Pont retrouve les feux de la rampe pour une vente qui s’annonce comme un événement philatélique d’importante. Gageons que tous les riches « timbrés » (1) du monde seront présents.
(1) timbré s’entend dans le dictionnaire robinesque de ce blog comme amateur de timbres

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Portrait d’Eleanor Post-Close par Frank Owen Salisbury, vente Eleanor Post-Close Sotheby’s Paris 19 et 20 décembre #sothebys #americancollectors #americaninparis #americancollections

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page