De la Haute-Epoque au XIXe siècle, un parcours artistique en une vente

marche-de-l-art, publié le

Bas-relief en stuc polychrome représentant la Madone Pazzi, atelier de Donatello (1386/7-1466), milieu du XVe, estimation 60 000 à 80 000 euros. Christie’s Paris, 23 juin (Christie’s images ltd).


« Sculpture et objets d’art européens », c’est l’intitulé sobre et presque impersonnel d’une vente qui se tiendra lundi prochain chez Christie’s Paris. L’amateur aurait pourtant tort de passer son chemin, s’imaginant avoir affaire à une vacation courante dont l’éclectisme n’est pas toujours gage de qualité. C’est tout le contraire dans le cas présent. Le catalogue balaie les siècles passant des ivoires de la Haute Epoque au XVIIIe siècle pour terminer avec le néo-classicisme du XIXe siècle. Les objets et les styles sont divers, la gamme des estimations larges. Bref c’est une bien jolie vente comme on les aime dans laquelle tout à chacun peut trouver son bonheur.
Il sera ainsi possible d’acheter un merveilleux bas-relief typique du XVe siècle italien représentant une Madone à l’Enfant. La douceur des traits, la délicatesse de la position de la Vierge, la splendeur de la polychromie font de ce bas-relief en stuc de l’atelier de Donatello une illustration sensible de la maternité. Elle est estimée 60 000 à 80 000 euros.

Bronze représentant Platon d’après l’antique, Naples, atelier Chiurazzi, XIXe siècle, estimation 3 000 à 5 000 euros. Christie’s Paris 23 juin (Christie’s images ltd)


Toujours d’Italie mais cette fois du XIXe siècle (atelier Chiurazzi, Naples), un buste en bronze néo-classique représentant Platon est estimé 3 000 à 5 000 euros. Le visage penché, la barbe et la coiffure bouclée d’une grande sophistication ne peuvent que séduire.

Plateau en écaille de tortue incrustée de nacre, cuivre et argent, Naples, deuxième quart du XVIIIe siècle, estimation 20 000 à 30 000 euros. Christie’s Paris 23 juin (Christie’s images ltd).


Encore de Naples mais cette fois du XVIIIe siècle un plateau en écaille de tortue piquée, incrustée de nacre, cuivre et argent atteste du mode de vie raffiné de l’aristocratie de ce royaume alors gouverné par les Bourbons. Décoré de rinceaux et de feuilles d’acanthe stylisées, c’est une preuve éblouissante de la maîtrise des artisans napolitains. Il est estimé 20 000 à 30 000 euros.

Ivoire représentant Amphitrite d’après un modéle de Michel Anguier (1612-1686), XVIIIe siècle, estimation 4 000 à 6 000 euros. Christie’s Paris 23 juin. (Christie’s images ltd).


Allons plus au Nord, en France mais à la même époque. Amphitrite, une ravissante figure en ivoire d’après un modèle de Michel Anguier (1612-1686), aux formes parfaites, aux mains délicates, à la coiffure étudiée devrait vite trouver preneur pour un prix compris entre 4 000 et 6 000 euros.

Groupe en terre cuite représentant Napoléon inspirant l’Italie et la faisant renaître à de plus grandes destinées, Camillo Pacetti (1758-1826), vers 1806-1807, estimation 200 000 à 300 000 euros, Christie’s Paris 23 juin (Christie’s images ltd).


Le groupe représentant Napoléon inspirant l’Italie et la faisant renaître à de plus grandes destinées est un véritable manifeste politique. Réalisé vers 1806 par Camillo Pacetti (1758-1826) Napoléon, d’envahisseur, devient libérateur. Il pose martial et viril tel un Apollon idéalisé se penchant sur une Italie féminine prête à se donner corps et âme à l’empereur. Cette représentation sensuelle des conquêtes napoléoniennes est estimée 200 000 à 300 000 euros.

Bronze représentant Louis XV, atelier de Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778), vers 1750, estimation 7 000 à 10 000 euros. Christie’s Paris 23 juin (Christie’s images ltd).


Le buste en bronze représentant Louis XV, réalisé vers 1750 par l’atelier de Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778) est beaucoup plus martial comme s’il s’agissait de donner au Bien Aimé une aura militaire qu’il n’avait pas. Cette représentation du roi est estimée 7 000 à 10 000 euros.

Ivoire représentant le Christ à la colonne, Allemage XVIIe siècle, estimation 3 000 à 5 000 euros. Christie’s Paris 23 juin (Christie’s images ltd).


Passons en Allemagne au XVIIe siècle et à un ivoire sculpté représentant le Christ à la colonne. Cette petite pièce (16,5cm) est d’une grande intensité mais également d’une douceur inégalée. Le Christ est résigné et serein dans l’attente de la flagellation et de la crucifixion qui sauvera les hommes. Il faut compter 3 000 à 5 000 euros pour l’emporter.

Terre cuite représentant Flore, JFJ Leriche (1738-1812), deuxième moitié du XVIIIe siècle, estimation 7 000 à 10 000 euros. Christie’s Paris 23 juin.( Christie’s images ltd).


Revenons au XVIIIe siècle et au bonheur de vivre. Un buste en terre cuite représentant Flore et réalisé par Josse-François-Joseph Leriche (1738-1812) exhale une féminité épanouie, heureuse. Elle est estimée 7 000 à 10 000 euros.
Vente Christie’s Paris, le 23 juin , 14 heures.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Architecture balnéaire au Touquet avec la mairie en arrière-plan #pasdecalaistourisme #pasdecalais #seasidearchitecture #architecturebalneaire #architectureannées30 #années30 #annees30 #letouquet #letouquetparisplage

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page