Francis Bacon, star parmi les stars!

marche-de-l-art, publié le

« Trois études du portrait de George Dyer », 1964, Francis Bacon, estimation:15 à 20 millions d’euros. Sotheby’s Londres,
30 juin 2014 (art digital studio).


Toute vente de prestige d’art moderne et contemporain se doit de présenter une œuvre de Francis Bacon. L’artiste britannique le plus célèbre du monde est devenu une icône à laquelle les riches collectionneurs vouent un culte sans borne et surtout sans limites financières.

« Trois études pour Lucian Freud », Francis Bacon, 1969
Vendu 142 405 000 dollars le 12 novembre 2013
Christie’s New-York


Souvenez-vous ! Le 13 novembre 2013, en à peine dix minutes, Christie’s adjugeait à New-York pour la somme astronomique de 142 405 000 dollars un immense triptyque de l’artiste « Trois études de Lucian Freud ». Réalisé en 1969, il s’agit, il est vrai, d’une œuvre magistrale. Ami du peintre Lucian Freud, avec lequel il finira par se brouiller, ces trois tableaux longtemps éparpillés sur plusieurs continents sont représentatifs de la violence tourmentée du peintre déstructurant et démembrant les corps, fracturant les visages pour recréer un être différent, hybride et méconnaissable.

« Trois études pour un portrait de John Edwards » 1984
Vendu 80 805 000 dollars le 13 mai 2014
Christie’s New-York


Six mois après, le 13 mai 2014, Christie’s proposait un nouveau triptyque, moins spectaculaire, plus intime et profond. Il s’agissait là encore de trois études pour un portrait, celui de John Edwards, son compagnon. Cette œuvre sensible atteignait la somme conséquente de 80 805 000 dollars.

« Etude pour la tête de Lucian Freud »1967
Estimation 8 à 12 millions de livres
Christie’s Londres 1er juillet.


En plus de ce portrait, Christie’s proposait une grande figure tournante réalisée en 1962, le modèle paraissant comme suspendu dans l’espace d’une pièce aux couleurs vives. Cette œuvre s’est vendue 22 565 000 dollars.

« Homme assis »,vers 1957-1959, Francis Bacon
Estimation: 1,5 à 2 millions de livres
Vente Sotheby’s Londres 30 mai.


Et c’est un nouveau triptyque, cette fois de petite taille, chaque élément ne dépassant pas 35,5 cm que présente Sotheby’s dans sa vente londonienne du 30 juin. C’est une étude de tête, celle de George Dyer. Dyer était son ami, son confident et son modèle pour de nombreuses toiles. C’est pendant la première rétrospective de Bacon à Paris, au Grand Palais en 1972, que Dyer se suicide dans leur chambre d’hôtel. Bacon lui dédiera une série de triptyques. Celui présenté par Sotheby’s date de 1964, au début de leur relation. La dislocation du visage est totale mais plus douce qu’à l’accoutumée presque tendre, la couleur rosée des chairs y contribuant sans doute. Il faut compter 15 à 20 millions de livres pour en devenir le propriétaire.
Le lendemain et toujours à Londres, Christie’s met aux enchères un portrait de même taille mais il s’agit cette fois de Lucian Freud. C’est l’un des deux seuls portraits du visage de Freud peint par Bacon. Il avait été acheté en 1967 pour 2 850 livres par l’écrivain Roald Dahl, l’auteur de « Charlie et la chocolaterie ». Gageons qu’aujourd’hui, l’écrivain gallois ne pourrait peut-être plus s’offrir un tableau d’une telle qualité car il est estimé 8 à 12 millions de livres.

« Figure turning » 1962, Francis Bacon
Vendu 22 565 000 dollars le 13 mai 2014
Christie’s New-York


Quant à Sotheby’s, l’amateur moins fortuné, mais tout de même bien argenté, pourra s’acheter un homme assis sur un canapé bleu. En costume gris, il paraît sage, comme en méditation. Réalisée en 1957, le modèle ne subit aucune distorsion. Le tableau est serein et calme. Il devrait atteindre 1,5 à 2 millions de livres.
Plus tourmenté, le portrait de PL montre un homme nu lové sur un sofa noir, la tête informe reposant sur un oreiller blanc. L’œuvre est froide et solennelle mais d’une beauté intense. Elle est estimée 3,8 à 4,5 millions de livres.

« Etude pour le portrait de PL, n°1″,1957; Francis Bacon
Estimation: 3,8 à 4,5 millions de livres
Vente Sotheby’s Londres 30 juin.


La cote de Bacon ne devrait pas faiblir. Tous les collectionneurs du monde en veulent un et la multiplication des musées d’art moderne devrait maintenir la demande. Or l’offre d’œuvres majeures de Bacon n’est pas extensible à l’infini. Les prix devraient donc se maintenir et même augmenter. Dans ce contexte que pourrait valoir l’un des célèbres portraits du pape Innocent X, reprise presque obsessionnelle par Bacon d’une œuvre de Vélasquez ? Nul ne se risque à pronostiquer un prix.
Vente Sotheby’s Londres 30 juin, Vente Christie’s Londres 1er juillet.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Architecture balnéaire au Touquet avec la mairie en arrière-plan #pasdecalaistourisme #pasdecalais #seasidearchitecture #architecturebalneaire #architectureannées30 #années30 #annees30 #letouquet #letouquetparisplage

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page