Le prix des belles fleurs

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Irving Penn « Poppy: glowing embers », New-York, 1968, tiré en 1989, signé, titré, daté et annoté (édition de 19 exemplaires). Estimation: 100 000- 150 000 €. Prix: 205 000 € (vente Christie’s Paris, 1er juillet). Christie’s images ltd.


Le bonheur résulte souvent de courts instants. En passant devant votre fleuriste, vous vous arrêtez, imprimant sur vos rétines les couleurs des pétales, inspirant les odeurs subtiles. Et ce bref moment vous rend heureux. Cette émotion, vous la ressentirez en allant au Grand Palais (jusqu’au 13 juillet) découvrir les photos de Robert Mapplethorpe (1946-1989). En dehors de ses nus sculpturaux, de ses portraits singuliers ou de ses sexes turgescents témoin d’une homosexualité triomphante, vous tomberez en arrêt devant ses photos de fleurs, vivant un instant de grâce.

Robert Mapplethorpe « Parrot tulip », 1987, tirage argentique, titré, daté et numéroté 8/10. Estimation: 20 000- 30 000 €. Prix: 55 500 €. (Vente Christie’s Paris, 1er juillet). Christie’s images ltd.


Sans chercher à savoir s’il leur donnait une valeur symbolique phallique, vous succomberez à leur beauté marmoréenne, à leurs formes parfaites. Ces fleurs sont comme divinisées par l’artiste, intouchables, mais attirantes au point de vous statufier devant elles pendant de longues minutes. Ce sentiment je l’ai encore éprouvé chez Christie’s lors de l’exposition des œuvres proposées pour la vente de photos du 1er juillet. Plusieurs épreuves de fleurs en noir et blanc de Mapplethorpe étaient proposées à la vente et la magie agit immédiatement et distille en vous un doux poison.

Robert Mapplethorpe « Calla Lily » 1988, tirage argentique, signé, daté et numéroté 6/10. Estimation: 80 000-120 000 €. Prix: 145 500 € (Vente Christie’s Paris, 1er juillet. Christie’s images ltd.


Christie’s mettait également en vente plusieurs « fleurs » d’Irving Penn (1917-2009) surtout connu du grand public pour ses portraits et ses photos de mode. L’image est plus puissante que celle de Mapplethorpe, moins glacée, moins distanciée. Les couleurs sont vives, clinquantes. Elles éblouissent, vous éclairent comme un rayon de soleil après la pluie.

Irving Penn, « Gingko leaves » New-York, 1990, tiré en 1992, signé,daté et annoté, oeuvre d’une édition de 22 exemplaires. Estimation: 200 000 -300 000 €. Prix: 343 500 €. record mondial pour une photographie couleur de l’artiste. (Vente Christie’s Paris, 1er juillet). Christie’s images ltd.


Manifestement je ne suis pas le seul à avoir été séduit par ces images qui, paradoxalement, pour des fleurs à la durée de vie brève, donnent une impression de permanence, d’éternité. Elles se sont très bien vendues et confirment la cote de ces deux artistes photographes.

Robert Mapplethorpe « Calla Lily », 1985, tirage argentique, signé, daté et numéroté 1/10. Estimation: 50 000- 70 000 €. Prix: 133 500 €. (Vente Christie’s Paris, 1er juillet). Christie’s images ltd.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

1 commentaire

Avatar de mister k

mister k

Très intéressant cet angle d’attaque de cette exposition


Répondre

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Oeuvre de Franz Metzner (1870-2919) au Palais Veletrzni à Prague #iloveyoupraha #iloveprague #ilovepraha #pragueiloveyou #prahailoveyou #praha #prague #praguejetaime #czechart #czechartist #czechartist

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page