Un Vermeer aux enchères!

marche-de-l-art, publié le

« Sainte-Praxède », Johannes Vermeer (1632-1675), 1655. Estimation:6 à 8 millions de livres. Vente Christie’s Londres, 8 juillet ( Christie’s images ltd).


Une œuvre de Vermeer, l’auteur des célébrissimes tableaux de « La Dentellière », « La laitière », « L’Astronome » ou « Le géographe » en vente aux enchères ? On n’y croit pas et pourtant c’est vrai. Le 8 juillet prochain Christie’s Londres propose un délicat tableau de Sainte Praxède provenant de la collection de Barbara Piasecka Johnson. Il est estimé 6 à 8 millions de livres. Il s’agit d’une œuvre de jeunesse réalisée en 1655 par un artiste récemment converti au catholicisme. Elle représente Sainte-Praxède. A ce moment de sa carrière, il se voulait peintre d’histoire comme l’atteste un tableau comme « Diane et ses compagnons » ou « Le Christ dans la maison de Marthe et Marie ». Notre « Sainte-Praxède » a fait l’objet d’intenses recherches scientifiques. Toutes les analyses conduites notamment par le Rijksmuseum attestent de l’authenticité du tableau.
Les œuvres de l’artiste sont rares. Seuls deux tableaux sont encore en mains privées, les 35 autres œuvres de l’artiste répertoriées et reconnues se trouvant dans des collections publiques ou royales. Le 7 juillet 1984, Sotheby’s Londres vendait une « jeune femme jouant du virginal », petit tableau réalisé vers 1669-1670 longtemps contesté, mais finalement reconnu comme un vrai Vermeer en raison des pigments si caractéristiques de l’artiste, le jaune de plomb ou le fond gris de lapis-lazuli donnant ce glacis bleuté si particulier. Ce Vermeer qui, il faut bien le reconnaître, n’avait franchement rien d’extraordinaire était adjugé près de 24 millions d’euros. C’est le deuxième tableau toujours dans une collection privée.
Sainte-Praxède, sans être un chef d’œuvre de l’artiste, est de bien plus belle facture. On y retrouve ces couleurs exceptionnelles, cette douceur extraordinaire des visages féminins, ce sens de la composition, de l’équilibre, de la retenue. Le sujet est religieux, la Sainte tenant dans ses mains un crucifix, attendant de mourir selon la volonté de Dieu qui ferait alors droit à sa demande et reconnaîtrait ainsi sa piété. Sa demeure saccagée par les troupes de l’empereur, les Chrétiens qui y trouvaient asile massacrés, Praxède n’attend plus rien de la vie mais elle reste sereine et confiante. Le sujet est donc moins séduisant que les scènes d’intérieur de Vermeer. Mais ce tableau est une rareté, une occasion unique pour un collectionneur de détenir un Vermeer, l’artiste hollandais le plus connu au monde. L’estimation donnée par Christie’s nous semble bien modeste !
Vente Christie’s Londres, 8 juillet.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Oeuvre de Franz Metzner (1870-2919) au Palais Veletrzni à Prague #iloveyoupraha #iloveprague #ilovepraha #pragueiloveyou #prahailoveyou #praha #prague #praguejetaime #czechart #czechartist #czechartist

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page