Les Impressionnistes et le temps des vacances

marche-de-l-art, publié le

Claude Monet (1840-1926), « Les nymphéas », daté 1906, prix: 39 681 644 euros. Vente Sotheby’s Londres 23 juin (art digital studio).


Malgré le temps maussade et la pluie, les vacances approchent. Mon blog va rester muet plusieurs semaines. Mais avant de vous quitter, des images de la nature, lumineuses, joyeuses, heureuses vous offriront le soleil qui nous manque. Et qui mieux que les impressionnistes pour nous les apporter ! Pendant ce premier semestre de l’année et pour le plaisir de nos yeux de beaux tableaux impressionnistes sont passés en vente à Londres suscitant l’intérêt des collectionneurs.
A tout seigneur tout honneur commençons par Monet et ses célébrissimes nymphéas. Une toile de dimension modeste pour cette série (88,5cm sur 100cm) datée de 1906, était proposée par Sotheby’s le 23 juin dernier. Elle a atteint le montant astronomique de 31 722 500 livres (39 681 644 euros). Il est vrai qu’il s’agit d’un sujet phare de l’artiste, un must absolu de l’impressionnisme. De plus, la douce palette de couleurs rosées, la lumière rase sur le bassin, tout était parfait. En contemplant cette toile, l’esprit s’évade.

Edouard Manet (1832-1883), « Jeune femme dans les fleurs », 1879. Prix: 3 330 500 livres (4 166 119 euros). Vente Sotheby’s Londres 23 juin (art digital studio).


La campagne est le sujet de prédilection des impressionnistes qui y représentent souvent de jeunes femmes élégantes marchant dans les champs et les fleurs. L’impression est bucolique. On imagine ces belles fatiguées rentrant en leur demeure afin de siroter dans la véranda un sirop d’orgeat. Un délicieux tableau de Manet illustre ces promenades. Il s’est vendu 3 330 500 livres (4 166 119 euros).

Paul Cézanne (1839-1906), « La montagne Sainte-Victoire vue des Lauves », aquarelle et crayon sur papier, vers 1902-1906. Prix: 3 554 500 livres (4 443 125 euros). Vente Christie’s Londres 24 juin (christie’s images limited).


Quant à Cézanne, tout le monde connait ses toiles de la Sainte-Victoire, cette montagne emblème de la Provence et symbole d’une nature pure, proche et lointaine des hommes. Christie’s proposait le 24 juin une superbe aquarelle de cette montagne. Elle y apparaît pâle et protégée par une haie d’arbres noueux. Elle s’est vendue 3 554 500 livres (4 443 125 euros).

Claude Monet (1840-1926), « Antibes, vue du plateau Notre-Dame », daté 1888. Prix: 7 922 500 livres (9 910 248 euros). Vente Sotheby’s Londres 23 juin (art digital studio).


La Méditerranée, son soleil et sa luminosité radieuse, presque aveuglante ont séduit Monet. Plusieurs vues d’Antibes à différentes heures du jour et sous différents ciels en attestent. La toile présentée par Sotheby’s était superbe. Les premiers contreforts des Alpes au loin, une nature encore verte parsemée de fleurs sur le devant, la mer au milieu avec les tours du fort d’Antibes, ce tableau sent le début de la belle saison. Il s’est vendu 7 922 500 livres (9 910 248 euros).

Claude Monet (1840-1926), « L’église de Varengeville, soleil couchant », daté 1882. Prix: 5 682 500 livres (7 158 315 euros). Vente Christie’s Londres 4 février.(christie’s images limited).


La Normandie, sous le soleil, c’est merveilleux, un véritable paradis sur terre. En fin de journée, quand le soleil faiblit, la lumière devient laiteuse, un peu brumeuse comme si les embruns envahissaient le ciel. L’air est plus vif : il sent l’écume de la mer. C’est à ce moment précis que Monet a certainement peint l’église de Varengeville. Présenté en février dernier par Christie’s à Londres, ce tableau superbe s’est vendu 5 682 500 livres ( 7 158 315 euros).

Claude Monet (1840-1926), « La Seine à Argenteuil », daté 1875. Prix: 8 538 500 livres (10 680 802 euros). Vente Sotheby’s Londres 23 juin. (art digital studio).


Terminons ce parcours vacancier sur les berges de Seine en longeant un chemin de halage. Il y fait bon se promener les beaux jours revenus. On y refait le monde à l’abri des feuillages tout en regardant passer les bateaux. Le temps est suspendu. Le bonheur de vivre est palpable. C’est ce que l’on ressent en contemplant « La Seine à Argenteuil » de Monet adjugée 8 538 500 livres (10 680 802 euros) le 23 juin dernier chez Sotheby’s Londres.

Je vous souhaite de vivre ces moments délicieux pendant vos vacances. A bientôt.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Oeuvre de Franz Metzner (1870-2919) au Palais Veletrzni à Prague #iloveyoupraha #iloveprague #ilovepraha #pragueiloveyou #prahailoveyou #praha #prague #praguejetaime #czechart #czechartist #czechartist

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page