Evans-Walsh: le contraste des designers chez Tajan

marche-de-l-art, publié le

Joseph Walsh, « Enignum canopy bed VII », frêne olive, pièce unique. prix sur demande. (Espace Tajan)


C’est à une confrontation entre deux styles, entre deux univers que nous convie la maison Tajan. Profitant de la Biennale et de l’exposition AD Intérieurs au musée des Arts Décoratifs, elle expose deux grands designers : l’américain Paul Evans au mobilier puissant, minéral et l’irlandais Joseph Walsh aux créations souples, déliées à l’image d’une nature où l’angle n’existe pas.

Paul Evans, » cabinet-sculpture en bronze sculpté en haut relief et patiné », vers 1970, signé et daté. prix sur demande. (Espace Tajan)


Le premier, Paul Evans ( 1931-1987) est connu pour son mobilier de bronze, de laiton et d’acier massif, fortement structuré, carré et anguleux, sculpté en force. Plusieurs pièces sont ici présentées dont un étonnant cabinet-sculpture suspendu. Il a presque la forme d’une araignée, d’une créature venue des tréfonds. On l’imagine dans un château écossais, au bord d’un loch hanté par les esprits. On a la même impression devant une enfilade ornée de signes cabalistiques et mystérieux. L’intérêt de cette exposition-vente tient aussi au fait que Tajan présente un mobilier moins connu du designer, typique des années 70 aux formes carrées, rectangulaires mais rutilants car intégralement plaqué de patchwork de laiton ou d’acier poli. On y voit même des tables mélangeant bois précieux (loupe d’orme ou d’olivier) et acier chromé.

Joseph Walsh, « table basse en marbre poli vert d’Irlande de forme organique, base en résine acrylique polie » et « Enignum free form chairs, frêne olive et suède ». prix sur demande. (Espace Tajan)


Le second, Joseph Walsh (né en 1979) créée un mobilier de rêve. Il s’inspire de la nature et de la richesse de ses formes. Son œuvre la plus connue est ici présente. Il s’agit d’un lit baptisé « lit-canopée ». En frêne, sinueux, tout en courbes sensuelles, des tentacules, des branches souples et douces forment un baldaquin qui enveloppe le dormeur. On pourrait y installer « la princesse au petit poix » qui y trouverait là un sommeil profond peuplé de rêves fleuris. Une paire de chaises, au bois couleur sable, vous enrobe, vous retient, vous invite à l’apaisement. On dirait un amas de bois flotté aux formes subtiles comme on en trouve sur les plages de la mer Baltique. On y sent l’iode, la mer, la vie. Vous y verrez également une table en bois et résine et une table basse de marbre vert, tel un galet aux formes rondes érodé par les vagues. C’est magnifique !

Paul Evans, « enfilade en bronze sculpté et patiné, intérieur laqué jaune, plateau de plaques d’ardoise », 1971, signé. prix sur demande. (Espace Tajan)


Espace Tajan, Paul Evans et Joseph Walsh, tous les jours jusqu’au 20 septembre de 10h à 18 h, 37 rue des Mathurins, 75008 Paris http://www.tajan.com/pdf/2014/Ventes/ART-STUDIO_Paul-Evans_Joseph-Walsh.pdf

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

1 commentaire

Avatar de mister k

mister k

comme le soulignait un de vos confrères, il y a embouteillage d’expositions cette semaine à Paris mais, va t-on s’en plaindre. Avec le plaisir de vous lire monsieur Robin des arts


Répondre

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Paris un jour de décembre ensoleillé fontaine Médicis jardin du Luxembourg #paris #parisjeteaime #jaimeparis #illoveparis #parisiloveyou #parismylove

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page