Manet: le printemps de la femme

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Edouard Manet (1832-1883), « Le Printemps », huile sur toile, portrait peint en 1881. Estimation: 25 à 35 millions $. Vente Christie’s New-York, 5 novembre.

C’est certainement le plus beau portrait de Manet passé en vente depuis longtemps. Le 5 novembre prochain à New-York, Christie’s propose un tableau de l’artiste nommé « Le printemps ». Ce tableau est exposé en 1882 au Salon de Paris aux côtés du célébrissime « Bar aux Folies-Bergères ». Ce fut un triomphe pour Edouard Manet.
Pour évoquer cette saison joyeuse et plaisante, Manet réalise le portrait d’une jeune femme de profil. Elégante, à la dernière mode, le visage rosé, le nez mutin, les lèvres légérement boudeuses mais pulpeuses, ses cheveux bruns dépassent de son joli chapeau au grand nœud noir. Sa robe, d’une couleur laiteuse parsemée de fleurs, souligne ses formes parfaites. A l’abri d’une ombrelle tenue d’une main gantée de suède, elle se promène sans voir les rhododendrons qui l’entourent, le regard volontaire, accrocheur et séduisant. Il s’agit d’une actrice, fort connue de l’époque, Jeanne Demarsy. Par sa beauté éclatante et pas encore totalement épanouie, elle incarne à merveille le printemps qui s’éveille, plein de promesses et de gourmandises attendues avec impatience.Un journaliste du Gaulois écrivait en 1882 qu’il s’agissait de « l’un des meilleurs, des plus originaux et des tableaux les plus harmonieux que Manet ait jamais produits ». Ce portrait charnel est étourdissant. Et très moderne également car il donne de la belle Jeanne une image de femme libre, indépendante, sûre d’elle-même et de son ascendant, ô combien sensuel, sur les hommes.

C’est Antonin Proust, ami de Manet, qui lui avait suggéré le thème des quatre saisons. Manet n’en réalisera que deux : le Printemps et l’Automne, conservé au musée des Beaux-Arts de Nancy. Notre « belle nymphe printanière » appartient à la même collection privée américaine depuis une centaine d’années. Il se trouvait en dépôt depuis 25 ans à la National Gallery de Washington. Si ce dépôt n’avait pas été assorti d’une interdiction de prêt, il aurait fait bel effet dans l’exposition du musée d’Orsay sur « L’impressionnisme et la mode ».
A tableau exceptionnel, estimation d’exception. Le « Printemps » est estimé 25 à 35 millions de dollars. C’est le prix de la séduction !

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Oeuvre de Franz Metzner (1870-2919) au Palais Veletrzni à Prague #iloveyoupraha #iloveprague #ilovepraha #pragueiloveyou #prahailoveyou #praha #prague #praguejetaime #czechart #czechartist #czechartist

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page