Rembrandt, un graveur d’exception

marche-de-l-art, publié le

rem1
Le Rijskmuseum d’Amsterdam propose une magnifique exposition sur les dernières années du plus grand des peintres hollandais du Siècle d’Or. Baptisée « Rembrandt, les années de plénitude », elle présente plus de 100 tableaux, dessins et gravures de l’artiste. Rembrandt n’est pas uniquement ce peintre de génie aux tableaux à la lumière si particulière. C’est également un graveur exceptionnel. Son œuvre en la matière est abondante et d’une incroyable diversité d’expression. Toutes ses estampes vous touchent au plus profond de l’âme qu’il s’agisse de portraits de vieillards barbus, de paisibles paysages des Pays-Bas ou de scènes religieuses. Dans sa vente londonienne du 17 mars prochain, Sotheby’s propose ainsi 33 estampes de Rembrandt. Les estimations sont comprises entre 2 000 et 300 000 livres (2 765 à 414 750 euros) pour la plus belle, une image crépusculaire de la crucifixion, certainement le moment où Jésus expire, celui où la terre en plein jour fut couverte de ténèbres annonciatrices du sacrifice du Christ Rédempteur. Cette gravure est d’une intensité dramatique absolue, d’une beauté sépulcrale totale. Une pure merveille à conserver précieusement dans son cabinet.

Rembrandt, "La crucifixion ou les trois Croix", épreuve de 1653 du 4e état sur 5.  Estimation 200 000 à 300 000 livres. Sotheby's Londres 17 mars.

Rembrandt, « La crucifixion ou les trois Croix », épreuve de 1653 du 4e état sur 5. Estimation 200 000 à 300 000 livres. Sotheby’s Londres 17 mars.


Par contraste, ce paysage de moulin dans la campagne hollandaise (voir illustration d’ouverture) estimé entre 20 000 et 25 000 livres est reposant, tranquille. On entre en communion avec la nature si proche, celle qui nous abreuve et nous nourrit. Le temps est doux, c’est l’heure du repos. Réalisée en 1641, cette épreuve nous semble presque contemporaine car en parcourant les polders, on trouve toujours ces beaux moulins dressés fièrement dans les étendues planes du pays.

Rembrandt, "homme barbu au costume oriental", épreuve de 1631 du 4e état. estimation 3 000 à 5 000 livres. vente Sotheby's Londres 17 mars.

Rembrandt, « homme barbu au costume oriental », épreuve de 1631 du 4e état. estimation 3 000 à 5 000 livres. Sotheby’s Londres 17 mars.


Les scènes bibliques, qu’il s’agisse de la résurrection de Lazare ou du Christ prêchant, sont d’une rare intensité. On y vit tous les moments importants de la vie de Jésus. Rembrandt, par la seule virtuosité de son trait, nous fait entrer dans la Palestine romaine et dans l’histoire du Sauveur.

Rembrandt, "La résurrection de Lazare", épreuve de 1632, 8e état sur 10. Estimation 12 000 à 18 000 livres. Sotheby's Londres, 17 mars.

Rembrandt, « La résurrection de Lazare », épreuve de 1632, 8e état sur 10. Estimation 12 000 à 18 000 livres. Sotheby’s Londres, 17 mars.


Quant aux portraits de Rembrandt, ils sont superbes d’humanité. Les représentations d’hommes barbus en vêtements orientaux sont fréquentes. Mais loin d’un portrait d’apparat ou de fantaisie, les traits fatigués, las, soucieux, les regards perdus ou perplexes rendent les modèles proches de nous. Quant aux bons bourgeois, avec leur aisance discrète, leur port assuré, leur visage sévère ou rubicond, ils représentent ces Pays-Bas riches et puissants, ce Siècle d’or qui nous a laissé Amsterdam et ses belles demeures le long des canaux.

Rembrandt, "Le Christ prêchant ou la petite tombe", épreuve de 1652 du seul état connu. Estimation de3 000 à 5 000 livres. Sotheby's Londres, 17 mars

Rembrandt, « Le Christ prêchant ou la petite tombe », épreuve de 1652 du seul état connu. Estimation de3 000 à 5 000 livres. Sotheby’s Londres, 17 mars


Plus prosaïquement, les gravures et estampes de Rembrandt restent à des prix raisonnables compte tenu de cet artiste exceptionnel. Dans cette vente, l’estampe la moins chère, représentant un homme nu, est estimée 2 000 à 3 000 livres. S’il y a bien un conseil à donner aux amateurs rêvant à un inaccessible tableau de Rembrandt, c’est de se tourner vers ses gravures. Il les contemplera toujours avec plaisir et pourra être assuré d’avoir fait un bon placement.

Rembrandt, "Cornelis Claesz. Anslo, Prêcheur", 1641, 2e état. Estimation 12 000 à 18 000 livres. Sotheby's Londres, 17 mars.

Rembrandt, « Cornelis Claesz. Anslo, Prêcheur », 1641, 2e état.
Estimation 12 000 à 18 000 livres. Sotheby’s Londres, 17 mars.


Vente d’estampes. Sotheby’s Londres, 17 mars.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Architecture balnéaire au Touquet avec la mairie en arrière-plan #pasdecalaistourisme #pasdecalais #seasidearchitecture #architecturebalneaire #architectureannées30 #années30 #annees30 #letouquet #letouquetparisplage

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page