Le mobilier intemporel d’Eugène Printz en vente chez Artcurial

marche-de-l-art, publié le

Eugène Printz, enfilade, vers 1938 en placage de palmier, portes plaquées de feuilles de laiton oxydé. Estimation: 60 000- 80 000 euros.

Eugène Printz, enfilade, vers 1938 en placage de palmier, portes plaquées de feuilles de laiton oxydé. Estimation: 60 000- 80 000 euros.


Eugène Printz (1889-1948) n’est pas le plus connu des ébénistes français des années Art Déco. Il a pourtant travaillé avec Pierre Chareau, exposés dans tous les grands salons des années 30 (exposition coloniale de 1931 où il présente un bureau réalisé pour la maréchal Lyautey ou exposition internationale de 1937). Il avait même de prestigieux commanditaires comme Jeanne Lanvin.
Son style est unique, sobre et luxueux à la fois. Il utilise beaucoup le palmier, le sycomore, le laiton oxydé. Les pieds sont souvent en forme de volutes, arrondis, en arceau. Son meuble le plus connu est peut-être sa table à jeux avec deux plateaux, l’un circulaire et l’autre à angles en pans coupés. Elle permet aux joueurs de cacher leurs cartes.

Eugène Printz, bureau, vers 1930 en placage de palmier, piètement en laiton oxydé à l'éponge. Estimation: 50 000 -70 000 euros.

Eugène Printz, bureau, vers 1930 en placage de palmier, piètement en laiton oxydé à l’éponge. Estimation: 50 000 -70 000 euros.


L’un de ces exemplaires sera proposé dans la vente organisée par Artcurial le 26 mai prochain au rond-point des Champs-Elysées. Le modèle proposé est en noyer vernissé aux deux plateaux plaqués d’une feuille de laiton. Elle est estimée 25 000 à 30 000 euros.
Mais dans cette vente, vous trouverez d’autres lots signés par Printz notamment un bureau rectangulaire assez sévère mais dont la rigueur est adoucie par le placage de palmier et le piètement en arceaux apportant une rondeur à l’ensemble. Cette pièce est estimée 50 000 à 70 000 euros.
Ses enfilades sont également connues des amateurs. Là encore, on retrouve cette forme rectangulaire adoucie par le palmier et par un piètement caractéristique de Printz en volutes d’acier. Les portes sont ici plaquées de feuilles de laiton et dans d’autres modèles de précieuses dinanderies de cuivre gravées par Dunand ou Lambert-Rucki. Ce beau meuble pourrait obtenir 60 000 à 80 000 euros.

Eugène Printz, petite armoire à linge fin, vers 1927 en placage de kekwood et intérieur eu sycomore. Estimation: 20 000-25 000 euros.

Eugène Printz, petite armoire à linge fin, vers 1927 en placage de kekwood et intérieur eu sycomore. Estimation: 20 000-25 000 euros.


On retrouve cette même rigueur élégante dans une table de salle à manger (35 000 à 40 000 euros). Enfin, signalons deux pièces vraiment séduisantes. Tout d’abord une paire de lampes en forme d’octogones toujours en laiton avec un cache-ampoule en verre dépoli blanc sur un socle en bois clair vernissé.
Très design avant l’heure, elles sont estimées 12 000 à 15 000 euros bien moins chères que certaines créations contemporaines.

Eugène Printz, table de salle à mager en placage de palmier. Estimation:35 000- 40 000 euros.

Eugène Printz, table de salle à mager en placage de palmier. Estimation:35 000- 40 000 euros.


Ensuite une ravissante petite armoire à linge en placage de kekwood dont les casiers intérieurs sont en sycomore. Cette merveille est estimée 20 000 à 25 000 euros.

Eugène Printz, paire de lampes, vers 1930 à corps octogonal en laiton oxydé. Estimation: 12 000-15 000 euros.

Eugène Printz, paire de lampes, vers 1930 à corps octogonal en laiton oxydé. Estimation: 12 000-15 000 euros.


Ce mobilier de Printz est intemporel, classique et moderne. Si vous le pouvez, achetez-les. Vous ne vous en lasserez pas !
Eugène Printz; table à jeux, vers 1930, en noyer vernissé et plateaux plaqués d'une feuille de laiton. Estimation: 25 000-30 000 euros.

Eugène Printz; table à jeux, vers 1930, en noyer vernissé et plateaux plaqués d’une feuille de laiton. Estimation: 25 000-30 000 euros.


Vente Art Déco, Artcurial, 26 mai 2015. Exposition les 22, 23,24 et 25 mai 7 Rond-Point des Champs-Elysées, 75008 Paris.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Mairie du Touquet construite dans les années 30 dans un style anglo-normand censé rappeler les bâtiments d'Oxford et de Cambridge #pasdecalaistourisme #pasdecalais #seasidearchitecture #architectureannées30 #architecturebalneaire #mairies #letouquet #letouquetparisplage

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page