Trois oeuvres, trois femmes, trois univers… Un merveilleux trio féminin chez Sotheby’s Londres

marche-de-l-art, publié le

Edouard Manet. "Le Bar aux Folies-Bergère" Esimation de 21 à 28 millions d'euros.

Edouard Manet.
« Le Bar aux Folies-Bergère »
Esimation de 21 à 28 millions d’euros.


La femme et les artistes, c’est une longue romance qui dure et durera encore. Sa beauté, sa fragilité, sa douceur ou sa force, sa délicatesse tout est sujet à peindre, à dessiner ou à sculpter. La vente londonienne d’art impressionniste et moderne orchestrée le 24 juin prochain par Sotheby’s en apporte la preuve par trois.
Edouard Manet (1832-1883) a peint deux versions de son célèbre « bar aux Folies-Bergère ». La plus connue se trouve à l’Institut Courtauld à Londres. Le tableau représente une serveuse du café-concert, Suzon. Installée derrière le bar, elle est entourée de bouteille, de fleurs et de fruits. Cette représentation a un côté un peu glacé que n’a pas la deuxième version qui sera vendue le 24 juin. La belle blonde derrière son bar, impossible à identifier, est peinte en touches vivaces, spontanées. On est en plein rush et la charmante serveuse surveille la salle prête à répondre à la moindre demande d’un client. La carnation pâle, en robe noire, elle trône derrière son comptoir comme offerte au regard concupiscent des hommes qui envahissent la salle. Comme le souligne un témoin de l’époque, les bars des Folies-Bergère « sont tenus par de charmantes jeunes filles dont les regards plaisants et les délicieux sourires attirent un essaim de consommateurs ». Pour contempler cette jolie serveuse peinte en 1881, il vous faudra tout de même investir 21 à 28 millions d’euros.

Gustav Klimt "Portrait de Gertrud Loew". Esitmation de 16,8 à 25,3 millions d'euros.

Gustav Klimt
« Portrait de Gertrud Loew ».
Esitmation de 16,8 à 25,3 millions d’euros.


Le portrait de Gertrud Loew réalisé par Gustav Klimt (1862-1918) en 1902 n’a, bien évidemment, rien à voir avec le tableau de Manet. Il dépeint une jeune femme de 19 ans de la haute société viennoise du début du XXe siècle. Gertrud était la fille du docteur Loew, un médecin fameux de l’époque qui dans le sanatorium jouxtant sa résidence palatiale soignait les célébrités viennoises. Accessoirement, c’était également un collectionneur passionné par la Sécession. C’est lui qui avait acheté le célébrissime « Judith I » de Klimt aujourd’hui au musée du Belvédère. Il avait également fait appel à Koloman Moser pour aménager l’appartement de sa fille, jeune mariée, dans le style Werkstätte alors à la mode.
Ethérée, diaphane, sage, la jeune femme baigne dans un halo pâle, les mains croisées, pensives. Elle représente l’idéal féminin d’une société bourgeoise et évoluée non encore touchée par les bouleversements de la I ère Guerre Mondiale. Cette œuvre d’une beauté fragile est estimée 16,8 à 25,3 millions d’euros.

Edgar Degas "La petite danseuse de quatorze ans". Estimation de 14 à 21 millions d'euros.

Edgar Degas
« La petite danseuse de quatorze ans ».
Estimation de 14 à 21 millions d’euros.


Enfin Sotheby’s propose une sculpture d’Edgar Degas, certainement la plus connue de l’artiste : la « Petite danseuse de quatorze ans ». De façon tout à fait originale, l’artiste ne nous présente pas une danseuse dans toute sa grâce et son élégance mais une adolescente dans un moment de relâchement après une épuisante répétition. La tête dressée, une jambe en avant, les bras à l’arrière, elle détend son corps fatigué. Son visage fermé, ses yeux mi-clos suscitèrent de nombreuses critiques lors de la présentation de cette œuvre en 1881, Paul Mantz évoquant dans le journal Le Temps « une effronterie bestiale du visage ou plutôt du museau » allant même jusqu’à considérer que cette petite jeune fille était « le début d’un rat ». Aujourd’hui ce qui frappe dans cette sculpture c’est son étonnante modernité, son réalisme accentué par le fait que Degas n’a pas hésité à habiller son modèle d’un tutu de gaze. Ce petit rat est estimé 14 à 21 millions d’euros.
Sotheby’s Londres, vente d’art impressionniste et moderne, 24 juin, 19h.
copyright: Sotheby’s/art digital studio

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

2 commentaires

Avatar de Turchini

Turchini

Pour moi qui n’aime pas Klimt, j’ose le dire, son portrait me fait revoir ma position @


Répondre

    Avatar de marche-de-l-art

    marche-de-l-art

    Le tableau a également séduit les enchérisseurs. Estimé entre 16,8 et 25,3 millions d’euros, il a été adjugé pour un peu plus de 34,8 millions d’euros!


    Répondre

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Punchy mon merveilleux petit cairn terrier #dogs #dogslovers #chiens #monchien #mydog #ilovemydog #cairnterrier #cairnterrierlove

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page