L’élégance néo-classique d’un appartement du quai d’Orsay

marche-de-l-art, publié le

Vue du salon sur Seine de l'appartement du quai d'Orsay

Vue du salon sur Seine de l’appartement du quai d’Orsay

Imaginez-vous vivre en bord de Seine. Vous contemplez de votre salon les bateaux-mouches, la verrière du Grand Palais et, de l’immense terrasse surplombant votre appartement, la Tour Eiffel. Vous résidez dans un penthouse selon le terme employé par les agents immobiliers américains. Il est situé quai d’Orsay, face au pont de l’Alma, dans un immeuble construit en 1929 par le célèbre architecte Michel Roux-Spitz.
Dans cet appartement d’un peu moins de 200 m2 décoré par Jansen, il régnait une atmosphère sereine, un confort élégant propice à la tranquillité, une impression de participer de loin, dans un cocon préservé, à l’agitation parisienne.

paire de commodes d'époque néo-classique,Italie du Nord,début du XIXe siècle. Estimation: 20 000 à 30 000 euros.

Paire de commodes d’époque néo-classique, Italie du Nord,début du XIXe siècle.
Estimation: 20 000 à 30 000 euros.


Mardi prochain, le 6 octobre, Christie’s mettra en vente le contenu de cet écrin. On y trouve un habile mélange de créations des années 40, de mobilier néo-classique du XIXe siècle, de dessins d’architecture, de portraits de la Renaissance florentine aux années 20, de bronzes Art déco, de terres cuites du XVIIIe siècle, de vases de Lalique, de tapis cossus et colorés comme ce superbe exemplaire aux motifs d’oiseaux d’Ernest Boiceau… Cet équilibre subtil entre les époques créait un style unique, très chic, presque intemporel car d’un néo-classicisme revisité par la modernité.

Ernest Boiceau (1881-1950) Tapis aux perruches et aux perroquets, vers 1920. Estimation: 50 000 à 70 000 euros.

Ernest Boiceau (1881-1950)
Tapis aux perruches et aux perroquets, vers 1920.
Estimation: 50 000 à 70 000 euros.


De nombreux objets et dessins sont accessibles pour moins de 1 000 euros notamment une amusante collection de pichets, bonbonnières et encriers de Robj. Les belles pièces de mobilier sont évidemment plus chères. C’est le cas de cette paire de commodes du début du XIXe siècle en placage de ronce de noyer d’Italie du Nord qui se trouvait dans l’entrée de l’appartement. Le premier tiroir est orné de flèches de bronze, les pieds fuselés de feuilles d’acanthe. Ces meubles à l’aspect « militaire et viril » adouci par la chaude couleur du bois sont estimés 20 000 à 30 000 euros.

Paire de buste en marbre représentant un jeune homme et une femme. Italie vers 1810-1820. Estimation: 15 000 à 25 000 euros.

Paire de buste en marbre représentant un jeune homme et une femme.
Italie vers 1810-1820.
Estimation: 15 000 à 25 000 euros.


Deux chaises égyptiennes en chêne clair, retapissées d’un tissu beige, l’une des créations emblématiques de Marc du Plantier (1901-1975) du milieu des années 30, apportent une touche de modernité de même qu’une paire de chauffeuses de Dupré-Lafon (1900-1971) qui encadrait la cheminée de la grande chambre aux tonalités « crème ». Les chaises sont estimées 10 000 à 15 000 euros alors que Christie’s attend 20 000 à 25 000 euros des chauffeuses. Toujours parmi les pièces phares du mobilier, une table basse de Jean-Michel Frank (1895-1941) en bois teinté et galuchat devrait trouver preneur entre 70 000 et 90 000 euros.

René-George Gautier (1887-1969) "Officier de cavalerie", signé et daté 1927. Estimation: 20 000 à 30 000 euros.

René-George Gautier (1887-1969)
« Officier de cavalerie », signé et daté 1927.
Estimation: 20 000 à 30 000 euros.


Quant aux sculptures en bronze, « Le gladiateur vaincu » du danois Rudolph Tegner (1873-1950) impressionne par sa force, sa puissance et son esthétisme typique des écoles scandinaves et allemandes des années 20-30. Il s’agit d’une version réduite d’un exemplaire monumental figurant dans le musée consacré à l’artiste, proche d’Elseneur au Danemark. Elle est estimée 20 000 à 30 000 euros. Si vous vous intéressez à la sculpture de cette époque, il sera aussi possible d’acheter une belle « Victoire ailée » d’Arturo Martini (1889-1947) pour 15 000 à 25 000 euros ou une représentation féminine du « Printemps » de Charles Malfray (1887-1940) estimée 3 000 à 5 000 euros.

Marc du Plantier (1901-1975) Paire de chaises égyptiennes, vers 1935. Estimation: 10 000 à 15 000 euros.

Marc du Plantier (1901-1975)
Paire de chaises égyptiennes, vers 1935.
Estimation: 10 000 à 15 000 euros.


Mais on trouve aussi de belles sculptures du XIXe siècle. C’est le cas de ces deux bustes italiens réalisés vers 1810-1820. En marbre blanc, sur un piédouche et une colonne de même couleur, ils représentent une jeune femme et un jeune homme drapés. Ce sont peut-être des aristocrates lombards représentés en patriciens romains. Le visage lisse, ils nous regardent de leurs yeux interrogateurs. Cette paire de bustes est estimée 15 000 à 25 000 euros.

Paire de vases "étrusques à bandeau et têtes de lionnes" en porcelaine de Sèvres. Fin du XVIIIe siècle. Estimation: 15 000 à 20 000 euros.

Paire de vases « étrusques à bandeau et têtes de lionnes » en porcelaine de Sèvres.
Fin du XVIIIe siècle.
Estimation: 15 000 à 20 000 euros.


Parmi les nombreux objets décoratifs, signalons ces deux vases en porcelaine de Sèvres de la fin du XVIIIe siècle. La porcelaine imite le porphyre alors que des bas-reliefs à sujet antique imitent le Wedgwood. Ils sont estimés 15 000 à 20 000 euros.

Paul Dupré-Lafon (1900-1971) Paire de chauffeuses, vers 1940. Estimation: 20 000 à 25 000 euros.

Paul Dupré-Lafon (1900-1971)
Paire de chauffeuses, vers 1940.
Estimation: 20 000 à 25 000 euros.


Les murs de l’appartement du quai d’Orsay était couvert de portraits. Parmi eux, un couple sévère de nobles allemands. Il s’agit d’une œuvre de jeunesse peinte en 1829 par Franz Xaver Winterhalter (1805-1873) qui deviendra le portraitiste préféré de la cour de Napoléon III. Ils sont estimés 30 000 à 50 000 euros.

Rudolph Tegner (1873-1950) Bronze représentant le "Gladiateur vaincu", Danemark vers 1921. Estimation: 20 000 à 30 000 euros.

Rudolph Tegner (1873-1950)
Bronze représentant le « Gladiateur vaincu », Danemark vers 1921.
Estimation: 20 000 à 30 000 euros.


Mais à mon sens le plus beau portrait se trouvait dans le grand salon aux murs laqués de vert dominant la Seine, à droite de la galerie d’entrée. Il s’agit du portrait d’un officier de cavalerie de la Grande Guerre. Il avance sur son cheval, l’air grave dans un paysage de campagne mité par les tranchées, le ciel pâle et triste envahissant la toile. De biais, il regarde dans notre direction avant de reprendre son chemin vers l’inconnu. C’est une œuvre de René-George Gautier (1887-1969) datée de 1927. Cet artiste est surtout réputé pour ses représentations intenses de la Guerre, ses paysages pourtant nombreux, étant en revanche fort conventionnels et pour tout dire assez plats. Ce portrait est certainement son œuvre majeure. Magnifiée par un cadre en bois clair, elle est estimée 20 000 à 30 000 euros. Si je ne devais acheter qu’un seul lot de ce bel appartement du quai d’Orsay, je choisirai ce portrait. Il est unique !

Jean-Michel Frank (1895-1941) Table basse en bois teinté et galuchat, vers 1925. Estimation: 70 000 à 90 000 euros.

Jean-Michel Frank (1895-1941)
Table basse en bois teinté et galuchat, vers 1925.
Estimation: 70 000 à 90 000 euros.


Un appartement quai d’Orsay décoré par Jansen, Christie’s Paris, 6 octobre à 14h.
Exposition les 2,3 et 5 octobre de 10h à 18h

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Punchy mon merveilleux petit cairn terrier #dogs #dogslovers #chiens #monchien #mydog #ilovemydog #cairnterrier #cairnterrierlove

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page