Fontana contre Fontana: qui l’emportera?

marche-de-l-art, publié le

Lucio Fontana Concetto Spaziale, La Fine di Dio, 1963 Adjugé 21 550 546 euros chez Sotheby's Londres le 15 octobre.

Lucio Fontana
Concetto Spaziale, La Fine di Dio, 1963
Adjugé 21 550 546 euros chez Sotheby’s Londres le 15 octobre.

Fontana va-t-il un jour concurrencer les artistes anglo-saxons (Freud, Bacon, Warhol Lichtenstein…) qui caracolent en tête des champions des enchères ? On peut se le demander. Le 15 octobre dernier, lors de la Frieze londonienne, Sotheby’s proposait une vente consacrée aux artistes italiens de la deuxième moitié du XXe siècle. On y trouvait de nombreux tableaux du plus connu d’entre eux, Lucio Fontana (1899-1968). Parmi les œuvres proposées, figurait un « Concetto Spaziale, La fine di Dio » d’un noir profond, daté de 1963. Il a été adjugé la bagatelle de 21 550 546 euros, un record mondial pour Fontana.
Dans l’importante rétrospective que lui consacrait l’an dernier le musée d’art moderne de la ville de Paris cette série « La fine di Dio », aux toiles de forme ovale percées de petits cratères, figurait en fin de parcours, tel un feu d’artifice.
Le goût de Fontana pour l’abstraction et la figuration, sa fascination presque obsessionnelle pour la technologie, la science et la conquête spatiale éclatent sur ces toiles aux couleurs franches, images presque irréelles du spatialisme, concept créé par l’artiste. Avec la série « La fine di Dio », le tableau n’est plus une surface peinte mais bien comme le voulait Fontana un objet qui, par les altérations subies, prend forme et substance.

Lucio Fontana Concetto spaziale, La Fine di Dio, 1964. Estimation autour de 25 millions de dollars. Vente Christie's New York, le 10 novembre.

Lucio Fontana
Concetto spaziale, La Fine di Dio, 1964.
Estimation autour de 25 millions de dollars. Vente Christie’s New York, le 10 novembre.

Il n’existe que 38 toiles de cette série. L’une vient de se vendre chez Sotheby’s au prix que l’on sait. Une deuxième, cette fois d’un jaune éclatant, sera mise en vente à New York le 10 novembre par Christie’s. La maison de ventes en attend 25 millions de dollars soit environ 22,6 millions d’euros. Qui de Christie’s ou Sotheby’s emportera la palme de la plus haute enchère pour Fontana ? Tout est peut-être une question de couleur !
Si vous préférez une couleur neutre et que vous avez les moyens d’acheter un exemplaire de « La fine di Dio », il vous faudra prendre l’Eurostar pour Londres afin de contempler une version blanche présentée par Tornabuoni Art dans le cadre de l’exposition qu’elle consacre à l’artiste. Quant au prix, ne vous attendez pas à des miracles : il n’est certainement pas inférieur à celui réalisé chez Sotheby’s.
Copyright : courtesy Christie’s et Sotheby’s

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Punchy mon merveilleux petit cairn terrier #dogs #dogslovers #chiens #monchien #mydog #ilovemydog #cairnterrier #cairnterrierlove

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page