Cabriolets, véhicules de rêve !

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Citroën DS21 cabriolet Le Caddy, 1967 Estimation: 250 000 à 350 000 euros.

Citroën DS21 cabriolet Le Caddy, 1967
Estimation: 250 000 à 350 000 euros.

Le cabriolet est par essence le fantasme automobile de tout collectionneur. Sa ligne basse, sa carrosserie, ses chromes, son intérieur plus ramassé, son moteur souvent plus sportif que celui d’une simple berline en font un véhicule idéal dédié au seul plaisir de la conduite sans préoccupation utilitaire ou pratique si ce n’est d’avoir le nez au vent dès qu’un rayon de soleil apparaît. Il y a une cinquantaine d’année, certaines dames bien pensantes considéraient les cabriolets comme une image du péché, un véhicule de Casanova destiné à séduire de jeunes innocentes prêtes à succomber aux charmes d’un conducteur « en ayant sous le capot ».

Austin-Healye 3000 Mark III Phase II cabriolet, 1965. Estimation: 60 000 à 90 000 euros.

Austin-Healye 3000 Mark III Phase II cabriolet, 1965.
Estimation: 60 000 à 90 000 euros.

Le cinéma est pour beaucoup dans cette image de séducteur attachée au propriétaire d’un cabriolet. A vrai dire, elle n’est pas tout à fait usurpée. Quoi de plus « Dolce Vita » en effet qu’un sémillant automobiliste ouvrant la porte de son élégant cabriolet rouge intérieur eu cuir gold à une jolie demoiselle sur la Place d’Espagne à Rome !

Pour accéder à ce plaisir, encore faut-il posséder le cabriolet. La vente Bonhams du 4 février prochain organisée au Grand Palais dans le prolongement de Rétromobile vous offre une occasion unique d’appartenir au cercle privilégié des cabriolets d’exception. Il faut en avoir les moyens. Mais peu importe pourvu qu’on ait l’ivresse !

Jaguar XK 140 SE Roadster,  1956. Estimation: 120 000 à 150 000 euros.

Jaguar XK 140 SE Roadster, 1956.
Estimation: 120 000 à 150 000 euros.

Parmi les nombreux cabriolets proposés je vous propose une petite sélection.
Soyons très Cocorico et commençons par une DS21 cabriolet Le Caddy de 1967. C’est la seule encore en bon état de marche. Il s’agit d’une création à titre personnel d’Henri Chapron qui fut présentée au Salon de l’Automobile de 1967. En 2009, son actuel propriétaire décida de la faire entièrement restaurer tout en préservant son authenticité. Cette restauration dura trois ans et fut menée par le garage Blikwerk de Drachten, aux Pays-Bas, connu pour la grande qualité de son travail. Le moteur, la boîte et autres éléments mécaniques ont été rénovés et l’intérieur regarni avec le même cuir beige qu’utilisait Henri Chapron. Depuis elle a parcouru seulement 2 000 km. Ce chef d’œuvre est estimé 250 000 à 350 000 euros.

Auburn 12-161 Cabriolet C de 1933. Estimation: 100 000 à 150 000 euros.

Auburn 12-161 Cabriolet C de 1933.
Estimation: 100 000 à 150 000 euros.

Autre style plus sportif, une Jaguar XK 140 SE roadster de 1956. Ce véhicule aux performances reconnues a bénéficié d’une rénovation complète. Elle est passée seulement entre les mains de trois propriétaires et elle est vendue avec son jeu d’outils, son manuel et son certificat du Jaguar Heritage. Elle devrait trouver preneur entre 120 000 entre 150 000 euros.

L’Auburn 12-161 Cabriolet C est typique de ces luxueuses créations des années 30. Cette belle américaine de 1933 arbore une flamboyante carrosserie beige et rouge vif et son tableau de bord présente un panneau d’instruments central en aluminium bouchonné, son intérieur étant garni d’un épais cuir beige. Elle est dotée d’un moteur Lycoming de 6,5 litres de cylindrée. En très bon état, elle est estimée 100 000 à 150 000 euros.

Mercedes-Benz 190 SL cabriolet 1958. Estimation: 120 000 à 160 000 euros.

Mercedes-Benz 190 SL cabriolet 1958.
Estimation: 120 000 à 160 000 euros.

La Mercedes-Benz 190 SL cabriolet de 1958 a une ligne magnifique. A son propos The Autocar déclarait : « Elle s’avère rapide et infatigable, exaltante à conduire… ». Bien que peu sportive, ce modèle connut un énorme succès aux Etats-Unis où une majorité des 26 000 exemplaires construits entre 1955 et 1963 furent vendus. Le modèle présenté est bleu foncé avec un intérieur cuir et une capote assortis. La voiture a conservé ses carburateurs Solex d’origine. Restaurée en 2010, elle pourrait atteindre 120 000 à 160 000 euros.

Rolls-Royce 40/50 HP Phantom I Roadster, 1929. Estimation: 70 000 à 100 000 euros.

Rolls-Royce 40/50 HP Phantom I Roadster, 1929.
Estimation: 70 000 à 100 000 euros.

Que dire de la Rolls-Royce 40/50 HP Phantom I Roadster de 1929 ? Lors de sa présentation dans les années 20, la maison Rolls-Royce en était très fière. Elle était équipée d’un six cylindres à soupapes en tête et culasse détachable de 7 688 cm3. Sa carrosserie étant en très mauvais état, un roadster de type « woody » a été construit avec deux sièges avant et un « siège de belle-mère » à l’arrière. Le châssis et le moteur sont dans leur état d’origine. Elle est estimée 70 000 à 100 000 euros.
Et si comme moi, vous avez un faible pour les Rolls-Royce Vintage, ne manquez surtout pas la fantastique et luxueuse Rolls-Royce Silver Cloud III cabriolet de 1964, une voiture voluptueuse!

Enfin évoquons une voiture des années twist, une Austin-Healey 3000 Mark III Phase II cabriolet. Datée de 1965, elle a fait l’objet d’un entretien régulier. Depuis 2001, la voiture a couvert un peu plus de 20 000 km. Elle est vendue avec son manuel, une roue de secours, un cric ainsi qu’avec hardtop d’usine à restaurer. Elle pourra séduire un amateur prêt à mettre 60 000 à 90 000 euros.

Vente Bonhams, 4 février, Grand Palais à 14h, expositions les 3 et 4 février.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Picasso primitif au musée du quai Branly, formidable exposition ! #parismuseum #parismusees #artinparis #quaibranlymuseum #museeduquaibranly #picasso #pablopicasso #museepicasso #picassomuseum #picassomuseumparis

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page