Paul Iribe, du XVIIIe siècle à l’Art déco

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Paul Iribe  (1883-1935) Fauteuil Nautile, vers 1914. Estimation: 100 000 à 120 000 euros.

Paul Iribe (1883-1935)
Fauteuil Nautile, vers 1914.
Estimation: 100 000 à 120 000 euros.

Au début du XXe siècle, Paul Iribe (1883-1935), journaliste et caricaturiste de renommée, voit s’ouvrir devant lui les portes du grand monde lorsque le couturier Paul Poiret lui commande un album illustré de ses créations. Paul Iribe s’exécute et la publication en 1908 de l’album « Les robes de Paul Poiret racontées par Paul Iribe » est un franc succès. Son album devient ainsi le modèle de tous les catalogues de mode destinés à séduire les fashionistas de l’époque.

Paul Iribe (1883-1935) Meuble d'appui, estampillé et daté 1914. Estimation: 50 000 à 60 000 euros.

Paul Iribe (1883-1935)
Meuble d’appui, estampillé et daté 1914.
Estimation: 50 000 à 60 000 euros.

Pourtant ce ne sont pas ses publications qui le feront passer à la postérité mais plutôt son mobilier.
A la même époque et sur commande, il réalise des meubles précieux et fonctionnels, délicats et inventifs, mélange subtil entre la tradition française du XVIIIe siècle et les prémices de l’Art Déco. Ses commanditaires les plus célèbres sont certainement Jeanne Lanvin et Jacques Doucet.
Compagnon de Coco Chanel, on lui attribue le design de la marque du célèbre parfum Arpège.

Paul Iribe (1883-1935) Guéridon, estampillé et daté 1914. Estimation: 30 000 à 40 000 euros.

Paul Iribe (1883-1935)
Guéridon, estampillé et daté 1914.
Estimation: 30 000 à 40 000 euros.

Son meuble iconique reste le fauteuil Nautile en bois doré dont les accotoirs ont la forme spiralée du coquillage. Dans la vente organisée à Drouot par la maison Binoche et Giquello le 16 février prochain, on trouve une version de ce meuble précieux qu’on imagine dans le boudoir d’une élégante ou dans le salon de présentation d’une maison de Haute Couture. Il appartenait vraisemblablement à Madame Roger, une amie proche de Coco Chanel.

Paul Iribe (1883-1935) Table de milieu, estampillée et datée 1914. Estimation: 40 000 à 50 000 euros.

Paul Iribe (1883-1935)
Table de milieu, estampillée et datée 1914.
Estimation: 40 000 à 50 000 euros.

La vente propose également un merveilleux meuble d’appui en poirier noirci et ébène du Gabon. Il est garni de cuir repoussé à décors de fleurs rouges sur fond noir et feuilles orangées. Daté de 1914, l’artiste s’est certainement inspiré des couleurs de la nature en automne. Le résultat est splendide de raffinement.

Le fauteuil Nautile de Paul Iribe.

Le fauteuil Nautile de Paul Iribe.

Tout aussi élégant et féminin est ce petit guéridon en ébène et marbre noir. Une guirlande de feuillages l’entoure comme suspendue et reliée au meuble par des anneaux.On retrouve un dessin de ce meuble dans l’album publié par Iribe pour Paul Poiret.

Vue d'une des faces en cuir repoussé du meuble d'appui de Paul Iribe.

Vue d’une des faces en cuir repoussé du meuble d’appui de Paul Iribe.

Un quatrième meuble sera mis en vente. Il s’agit d’une table de milieu rectangulaire, en palissandre, poirier noirci et ébène du Gabon. Stricte mais fine, on l’imagine volontiers dans le cabinet d’un amateur ou dans le fumoir d’un gentleman qui y poserait livres et cave à liqueur.

Vente Binoche-Giquello, 16 février, Hôtel Drouot, salle 9, 18h. Exposition le 13, le 15 et le 16

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Fleur du soir

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page