Tefaf de Maastricht: un musée des merveilles en vente!

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Rembrandt (1606-1669) Abraham Francen, apothicaire. Estampe vers 1657. David Tunick Inc

Rembrandt (1606-1669)
Abraham Francen, apothicaire.
Estampe vers 1657.
David Tunick Inc.

Cet apothicaire de Rembrandt, confortablement installé dans son cabinet, contemple une estampe. En tant qu’amateur d’art éclairé, téléporté dans notre XXIe siècle, il participerait certainement à la transhumance annuelle vers Maastricht qui occupe tous les ans à la même époque une catégorie d’individus bien particulière : les collectionneurs.

Paravent d'époque Edo (XVIIe siècle) La rivière Uji et son pont. Gregg Baker Asian Art.

Paravent d’époque Edo (XVIIe siècle)
La rivière Uji et son pont.
Gregg Baker Asian Art.

Le phénomène est étrange mais bien connu.

Henri Martin (1860-1943) "Reflets" Daphne Alazraki

Henri Martin (1860-1943)
« Reflets »
Daphne Alazraki.

Au mois de mars, l’aéroport de Maastricht est submergé par les atterrissages et décollages de jets privés venus du monde entier. Le Thalys est envahi par les voyageurs à destination de Liège, grande ville la plus proche de Maastricht. Les hôtels, réservés des mois à l’avance, sont pleins. Tous ces voyageurs privilégiés n’ont qu’un seul but : l’European Fine art Fair, plus connue sous le nom de TEFAF.

Le Greco (1541-1614) Saint Simon Galerie Colnaghi.

Le Greco (1541-1614)
Saint Simon
Galerie Colnaghi.

S’ils envahissent cette jolie ville du Limbourg, ce n’est pas vraiment pour en découvrir les charmes incontestables.

Tête de déité Sumer 2 550- 2 250 avant J-C. galerie Harmakhis

Tête de déité
Sumer 2 550- 2 250 avant J-C.
galerie Harmakhis.

Ni pour fêter en européens convaincus les 24 ans du traité du Maastricht signé dans cette ville en février 1992.

Netsuke, 1845 Oahra Mitsuhiro (1810-1875). Sydney L Moss.

Netsuke, 1845
Ohara Mitsuhiro (1810-1875).
Sydney L Moss.

C’est uniquement pour s’enfermer dans une grande halle moderne et impersonnelle transformée pour une dizaine de jours en salon d’antiquaires et de galeries d’art.

Odilon Redon (1840-1916) "La Crucifixion" pastel. Stephen Ongpin Fine Art.

Odilon Redon (1840-1916)
« La Crucifixion » pastel.
Stephen Ongpin Fine Art.

Il faut en effet délaisser le centre ville et ses jolies rues pavées bordées de belles boutiques pour une zone industrielle et commerciale de bureaux, entrepôts et grands espaces fonctionnels dénués du moindre intérêt architectural.

Lampe de plafond (école d'Amsterdam), vers 1928. Kunstconsult.

Lampe de plafond (école d’Amsterdam), vers 1928.
Kunstconsult.

Pourtant, le jour du vernissage, des milliers de privilégiés se massent à l’entrée dès midi, contemplent rapidement la galerie d’accès aux espaces d’exposition, tapissées de fleurs odorantes, nous sommes aux Pays-Bas ne l’oublions pas, puis se dirigent ensuite fébrilement vers les stands.

Goya (1746-1828) Portrait de Don Pedro Gil de Tejada. Stair Sainty Gallery.

Goya (1746-1828)
Portrait de Don Pedro Gil de Tejada.
Stair Sainty Gallery.

Au fil des heures la foule grossit, les élégantes comparent d’un œil furtif leurs sacs Birkin, leurs escarpins Louboutin ou Manolo Blahnik et cherchent à deviner la griffe de la robe « fashion » des autres femmes. Les serveurs circulent dans les allées proposant champagne, rafraichissements et petits fours.

Mood (verre 2005) Alex Bernstein (USA 1972) Michele Beiny galerie

Mood (verre 2005)
Alex Bernstein (USA 1972)
Michele Beiny galerie

La Tefaf se transforme en tour de Babel mêlant toutes les nationalités : Néerlandais, Français, Anglais, Allemands, Russes, Japonais, Américains, Chinois, Espagnols … Les invités s’éparpillent dans les différentes sections de cette foire gigantesque qui réunit 275 marchands venus du monde entier.

Broche " Let life be beautiful". Wallace Chan.

Broche  » Let life be beautiful ».
Wallace Chan.

L’atmosphère est mondaine car il est bon d’être vu à Maastricht. Tout est d’un chic discret, nombre de grandes fortunes en villégiature dans la capitale du Limbourg n’affichant pas leur compte en banque. On est loin de l’esprit « bling bling » de certaines foires, chacun cherchant avant tout l’oeuvre d’art qui le séduira et qu’il pourra emporter chez lui.

Egon Schiele ( 1890-1918) "Femme se couvrant le visage avec ses mains" 1911. W and K gallery

Egon Schiele ( 1890-1918)
« Femme se couvrant le visage avec ses mains » 1911.
W and K gallery

Car l’atmosphère cossue de la Tefaf ne doit pas vous tromper. Vous êtes dans un véritable musée à vendre. L’édition 2016 s’annonce superbe.

Théodore Géricault (1791-1824) "Portrait de jeune homme" vers1817. Jean-Luc Baroni.

Théodore Géricault (1791-1824)
« Portrait de jeune homme » vers1817.
Jean-Luc Baroni.

Il est rare de trouver en un seul lieu une telle concentration de merveilles : tableaux de Goya, du Greco, de Matisse ou Picasso, dessins d’Egon Schiele, estampes de Rembrandt, statues de l’Ancien Empire égyptien, bronzes de Rodin, artistes du Siècle d’Or hollandais, vedute de Venise par Canaletto, Guardi ou Bellotto, bijoux de joailliers, fantasques chez Wallace Chan ou plus sages mais très originaux chez le munichois Hemmerle…

Heinrich Kühn (1866-1944) Eutde de nu, 1907. Johanes Faber.

Heinrich Kühn (1866-1944)
Eutde de nu, 1907.
Johannes Faber.

Mais aussi mobilier du XVIIIe siècle français, ensembles Jugendstil, tables de Prouvé, portraits d’Ingres, paysages de Courbet, œuvres impressionnistes ou postimpressionnistes à foison, gouaches de grands noms du préraphaélisme, rares bronzes archaïques chinois, précieuses faïences de Delft, céramiques Art nouveau, sculptures d’Henry Moore ou Lynn Chadwick, Vierges baroques ou gothiques, ivoires anciens, créations de Fabergé, orfèvrerie du XVIIe siècle…

Torse en basalte. Art romain, 2e siècle après J-C. Charles Ede LTD.

Torse en basalte.
Art romain, 2e siècle après J-C.
Charles Ede LTD.

Pour peu que vous vous intéressiez à plusieurs domaines, vous allez vous épuiser à parcourir les allées de la TEFAF en tous sens dans la crainte de ne pas voir l’objet rare et unique ou plus simplement de manquer l’œuvre d’un artiste dont vous ne saviez rien jusqu’à présent et pour laquelle il y a de grandes chances que vous craquiez.

Henri Matisse (1869-1954) "L'artiste et le modèle" 1921. Hammer galleries.

Henri Matisse (1869-1954)
« L’artiste et le modèle » 1921.
Hammer galleries.

Mais quel bonheur malgré la fatigue et les pieds endoloris à force de piétiner !

Table Art déco, Vienne 1er quart du 20e siècle. provient d'une maison Jugendstil. Otto von Mitzlaff.

Table Art déco, Vienne 1er quart du 20e siècle. provient d’une maison Jugendstil.
Otto von Mitzlaff.

L’achat est fortement recommandé. Les prix sont souvent élevés et pour les secteurs « tendance » parfois redoutables. Heureusement, la négociation est toujours possible surtout en fin de foire.

Bernardo Bellotto (1722-1780) "Venise, vue du Grand Canal". Moretti.

Bernardo Bellotto (1722-1780)
« Venise, vue du Grand Canal ».
Moretti.

L’intérêt d’acheter à la TEFAF est double. Tous les objets présentés passent un impitoyable examen d’entrée et sont soumis à l’œil avisé d’un comité d’experts incorruptibles. Votre achat bénéficie alors d’un label qui vous permettra, en cas de revente, de retrouver « vos billes » et même d’espérer une plus-value.

Jan Toorop (1858-1928) Portrait d'Annie Josephine Hall, 2 oct 1895. Studio 2000 Art Gallery.

Jan Toorop (1858-1928)
Portrait d’Annie Josephine Hall, 2 oct 1895.
Studio 2000 Art Gallery.

Reste le plus difficile à faire : choisir parmi les milliers de pièces proposées celle qui vous séduira. La tâche est ardue, vous hésiterez, reviendrez sur les stands des antiquaires et galeries, discuterez du prix, comparerez les mérités et les éventuels défauts de chaque objet… La choix s’avèrera cornélien !

Madone à l'Enfant Entourage d'Adriaen Van Wesel (1417-1490). Kunstzalen A Vecht.

Madone à l’Enfant
Entourage d’Adriaen Van Wesel (1417-1490).
Kunstzalen A Vecht.

Pour vous y aider, je vous propose une sélection de coups de cœur réalisée sans aucune objectivité ni arrière-pensée spéculative. Autrement dit, je vous propose ce que j’aime sans me préoccuper de savoir s’il s’agit de bons placements « bankable » ou si tel secteur du marché de l’art est plus porteur que d’autres.

Maître anversois, vers 1515 "Adam et Eve".  Sam Fogg

Maître anversois, vers 1515
« Adam et Eve ».
Sam Fogg

La liste est longue et elle atteste de la qualité extraordinaire des oeuvres proposées dans tous les domaines de la plus haute Antiquité à notre époque.

Max Pechstein (1881-1955) "Vaches au bord d'un chenal" 1910. Van Vertes.

Max Pechstein (1881-1955)
« Vaches au bord d’un chenal » 1910.
Van Vertes.

Car en matière d’art, c’est avant tout avec le cœur qu’on réalise de beaux achats.

Giovanni Battista Caracciolo dit Battistello (1578-1635) "Adam et Eve pleurant la mort d'Abel" vers 1616-1620. Galerie Sarti.

Giovanni Battista Caracciolo dit Battistello (1578-1635)
« Adam et Eve pleurant la mort d’Abel » vers 1616-1620.
Galerie Sarti.

C’est pourquoi, contrairement à mon habitude, je ne vous donnerai aucun prix de façon à vous inciter à sauter au plus vite dans le Thalys, direction Liège puis Maastricht.

August Macke (1887-1914) "Femmes aux chapeaux", 1913. Galerie Utermann.

August Macke (1887-1914)
« Femmes aux chapeaux », 1913.
Galerie Utermann.

Sachez-le si vous vous rendez pour la première fois à la TEFAF, cette foire est profondément addictive car elle vous rend euphorique.

Matthias Stomer (1600-1650) "Saint Jérôme à l'étude". Galerie Caylus.

Matthias Stomer (1600-1650)
« Saint Jérôme à l’étude ».
Galerie Caylus.

L’enthousiasme et la joie de découvrir toutes ces merveilles, cette impression d’être Ali Baba entrant dans la grotte aux richesses, vous inciteront à y retourner tous les ans. Vous appartiendrez alors à la catégorie des collectionneurs de mars en transhumance !

Franz Von Stuck (1863-1928) "Le tueur de dragon" 1913. Jack Kilgore.

Franz Von Stuck (1863-1928)
« Le tueur de dragon » 1913.
Jack Kilgore.

Désormais, tous les ans, vous sentirez à l’approche du mois de mars, l’impatience grandir à l’idée d’arpenter le dédale des allées de la TEFAF, heureux de vous y perdre et d’y laisser une part de votre épargne.

Kate Malone (Londres, 1959) Citrouille en porcelaine et grès, 2015. Adrian Sassoon.

Kate Malone (Londres, 1959)
Citrouille en porcelaine et grès, 2015.
Adrian Sassoon.

De toute façon, vivre avec une oeuvre d’art, c’est du bonheur à domicile!

Hans von Marées (1837-1887) et Artur Volkmann (1851-1941) "Amazone et son cheval à l'abreuvoir", marbre et fond d'or, 1898. Daxer et Marschall.

Hans von Marées (1837-1887) et Artur Volkmann (1851-1941)
« Amazone et son cheval à l’abreuvoir », marbre et fond d’or, 1898.
Daxer et Marschall.

TEFAF Maastricht, du 11 au 20 mars 2016, tous les jours de 11h à 19h, le 20 jusqu’à 18 h. Prix d’entrée : 40 euros.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Bas de colonne à la maison municipale de Prague #iloveyoupraha #iloveprague #ilovepraha #pragueiloveyou #prahailoveyou #praguejetaime #praha #artnouveau #secession #jugendstil #jugendstill #czechart #czecharchitecture

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page