Zötl au pays des éléphants de mer

marche-de-l-art, publié le

Aloïs Zötl (1803-1887) Un éléphant des mers, 1873. Pirx d'adjudication: 202 000 euros.

Aloïs Zötl (1803-1887)
Un éléphant des mers, 1873.
Pirx d’adjudication: 202 000 euros.

Il serait temps dans cette rubrique de faire preuve de responsabilité écologique en défendant la cause des animaux les « plus moches » de notre bonne vieille Terre. Je ne résiste donc pas à l’envie de vous présenter un animal qui peuple encore les eaux froides de la planète : l’éléphant de mer. Esthétiquement, vous me direz que cet animal n’a rien de bien enthousiasmant. Enorme, balourd, le nez en trompe déformée, il n’est pas vraiment séduisant. A bien y réfléchir, je crois que cet éléphant de mer à la différence de l’éléphant terrestre, d’Asie ou d’Afrique, n’a jamais servi de modèle à un sculpteur.

En peinture et dessin, je n’avais non plus jamais vu de représentation de cet animal. Ce qui explique la rareté de cette aquarelle d’Aloïs Zötl (1803-1887). Cet autrichien, maître-teinturier ne s’est pas déplacé au Pôle Nord pour observer l’éléphant de mer. Il n’a jamais quitté son pays natal. Il est connu pour son bestiaire un peu fantastique, fantaisiste et naïf. Dans les années 50, plusieurs centaines de planches de l’artiste furent dispersées à Drouot.

Le 31 mars dernier, c’est la maison Leclere qui proposait deux planches animalières de Zötl : un babiroussa emporté à 84 000 euros et un éléphant de mer. Ce dernier nous regarde d’un œil coquin. Il repose sur un tapis d’herbe moussue et montre fièrement sa redoutable denture. Au loin des pics de glace, icebergs en perdition, attestent que nous sommes dans un pays froid. Estimée 30 000 à 50 000 euros, cet éléphant de mer qui ressemble plus à une peluche qu’à l’animal impressionnant qu’on peut voir dans les reportages télévisés a séduit un collectionneur étranger qui l’a emporté pour 202 000 euros. Un record mondial pour l’artiste mais également pour notre éléphant !

Leclere MdV, vente Hôtel Drouot, 31 mars 2016.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram