Impressions normandes à Paris

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Gustave Caillebotte (1848-1894) Régates en mer à Trouville. 1884 Toledo Museum of art; Gift of the Wildenstein Foundation.

Gustave Caillebotte (1848-1894)
Régates en mer à Trouville. 1884.
Toledo Museum of art; Gift of the Wildenstein Foundation.

Les beaux jours arrivent, les vacances de Pâques ont déjà commencé et l’envie de plages, de sable et de mer occupe les esprits. Un week-end iodé en Normandie, dans la lumière si particulière du printemps, comblerait vos désirs. En avant-propos de votre séjour sur la côte d’albâtre ou à Trouville, je vous conseille de faire un détour sur le très urbain boulevard Haussmann à Paris et de pousser la porte du musée Jacquemart-André.

Richard Parkes Bonington (1802-1828) Plage de sable en Normandie. vers 1825-1826. Trustees of the Cecil Higgins Art Gallery Bedford.

Richard Parkes Bonington (1802-1828)
Plage de sable en Normandie. vers 1825-1826.
Trustees of the Cecil Higgins Art Gallery Bedford.

Certes, vous serez enfermé dans des salles d’exposition mais vous y contemplerez la Normandie. Le musée propose une exposition sur le thème de « l’atelier en plein air ». Il s’agit de nous faire découvrir les impressionnistes et leur relation si particulière avec cette belle région.

Eugène Boudin (1824-1898) Scène de plage à Trouville.1869. Collection particulière. Courtesy galerie de la Présidence.

Eugène Boudin (1824-1898)
Scène de plage à Trouville. 1869.
Collection particulière. Courtesy galerie de la Présidence.

C’est en effet au XIXe siècle que naît un genre pictural nouveau : la représentation non idéalisée de paysages en plein air. Ce mouvement commence en Angleterre ce qui explique la présence en début d’exposition d’aquarelles de William Turner ou d’un beau tableau de Richard Parkes Bonington d’une plage de sable au soleil couchant. Ces peintres ont eu une influence sur les artistes français dont les tableaux ornent les cimaises. Tout est prétexte à saisir sa palette et ses pinceaux : l’activité des ports, la découverte des bains de mer, les joies de la plage et ses mondanités, la naissance d’une architecture balnéaire, la lumière du soleil sur les flots bleus, les ciels sombres des mauvais jours, les jardins fleuris, les couleurs des voiles des bateaux , la blancheur aveuglante des falaises de craie…

Claude Monet (1840-1926) L'églide de Varengeville à contre-jour. 1882. The Barber Institute of Fine Arts, University of Birmingham.

Claude Monet (1840-1926)
L’église de Varengeville à contre-jour. 1882.
The Barber Institute of Fine Arts, University of Birmingham.

Les impressionnistes ne se contentent pas des merveilles des bords de mer. Ils investissent le bocage, les campagnes, les villages et campent sur les bords de la Seine dont ils ne se lassent pas de peindre les sinuosités.

Paul Signac (1863-1935) Port-en-Bessin. Le Catel. vers 1884. Collection particulière.

Paul Signac (1863-1935)
Port-en-Bessin. Le Catel. vers 1884.
Collection particulière.

Ils s’intéressent aux grandes villes comme Rouen, Le Havre, Caen ou Cherbourg et aux mutations urbaines dues à l’industrialisation et au développement d’un commerce déjà à l’époque mondialisé. Pissarro ne considérait-il pas Rouen, la ville aux cent clochers comme « le paysage le plus splendide qu’un peintre puisse rêver » au point de s’exclamer devant l’animation portuaire et les usines « C’est beau comme Venise ».

Camille Pissarro (1830-1903) Avant-port de Dieppe, après-midi, soleil. 1902. Château-Musée de la ville de Dieppe (B Legros photo).

Camille Pissarro (1830-1903)
Avant-port de Dieppe, après-midi, soleil. 1902.
Château-Musée de la ville de Dieppe (B Legros photo).

Comme toujours avec les Impressionnistes, l’exposition vous met en joie. Ah que la Normandie est belle !
En sortant du musée après avoir contemplé ces œuvres, on a plus qu’un désir : partir à Trouville, Houlgate, Honfleur ou Veules-les-Roses, manger des huîtres ou du camembert et boire du cidre. En attendant ce moment, faites un beau voyage avec les Impressionnistes du musée Jacquemart-André.

L’atelier en plein air, les impressionnistes en Normandie ; Musée Jacquemart-André, 158 bd Haussmann, 75008 Paris, tous les jours jusqu’au 25 juillet.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Porte d'immeuble à Prague avec atlante #prague #praha #praguejetaime #prahailoveyou #pragueiloveyou #ilovepraha #iloveprague #iloveyoupraha #artnouveau #secession #jugendstil #jugendstill #czechart #czecharchitecture

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page