Autoportraits sans concession

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Francis Bacon (1909-1992) Deux études pour un autoportrait. Estimation: 22 à 30 millions de dollars.

Francis Bacon (1909-1992)
Deux études pour un autoportrait, 1970.
Estimation: 22 à 30 millions de dollars.

C’est en début de soirée que se tiendra à New York la vente d’art contemporain organisée par Sotheby’s. La célèbre maison anglo-saxonne y présente deux autoportraits sans concession : l’un de Francis Bacon, l’autre d’Andy Warhol.
Le premier autoportrait date de 1970. Il s’agit de deux études de petite taille (35,5 sur 30,5 cm). On y ressent la férocité avec laquelle Bacon se représentait le visage boursouflé. La distorsion du visage accentue la dureté du trait. L’artiste se regarde vieillir, guetté comme nous tous par le naufrage irrémédiable de la vie. Pourtant en 1970, Bacon était au sommet de sa carrière. Agé de 61, il vivait le grand amour avec George Dyer. Peu de temps avant la mort de ce dernier, il réalisait cet autoportrait. On y sent une fêlure comme l’annonce prémonitoire du drame de la séparation brutale. Malgré des couleurs rosées, douces, le malaise s’installe. Francis Bacon ne cherche pas à se flatter et à faire un autoportrait d’apparat. Il se représente tel qu’il est et tel qu’il s’imagine. Ces deux études sont estimées 22 à 30 millions de dollars.

Andy Warhol (1928-1987) Autoportrait (Fright wig), 1986. Estimation: 7 à 10 millions de dollars.

Andy Warhol (1928-1987)
Autoportrait (Fright wig), 1986.
Estimation: 7 à 10 millions de dollars.

L’autoportrait d’Andy Warhol date de 1986, un an avant sa mort. Sur un fond noir, son regard fixe et inquiet, ses joues creuses, ses lèvres pincées nous interrogent. Seule la tête apparait. Son visage s’apparente ainsi à ces vanités du XVIIe siècle, images de l’inanité de la vie sur terre. On frémit. Lui le roi de la culture pop, de la vie vécue sans retenue semble tout d’un coup douter et craindre le néant. Cette œuvre est estimée 7 à 10 millions de dollars.
Vente art contemporain, Sotheby’s New York, 11 mai 2016

copyright: estate from Francis Bacon

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram