Serrurier-Bovy, le mobilier art nouveau à la mode belge

marche-de-l-art, publié le

Gustave Serrurier-Bovy Secrétaire à abattant, acajoi, laiton et céramique, 1902/1903. Estimation: 12 000 à 18 000 euros

Gustave Serrurier-Bovy
Secrétaire à abattant, acajou, laiton et céramique, 1902/1903.
Estimation: 12 000 à 18 000 euros

Pour les Français, le mobilier art nouveau c’est Majorelle et Guimard. A la limite, on consent à reconnaître les qualités des créateurs du Jugendstil viennois ou de l’Arts and Crafts anglais. En revanche, on ignore presque toujours les belges. Pourtant, à Bruxelles on s’extasie devant les façades art nouveau et on apprécie la visite de la maison Horta. Mais on ne retient rien ou presque des designers belges du début du XXe siècle. Parmi eux, Gustave Serrurier-Bovy est certainement l’un des plus novateurs.

Gustave Serrurier-Bovy Paire de fauteuils Papillon Chêne et paille, 1895. Estimation: 4 000 à 6 000 euros

Gustave Serrurier-Bovy
Paire de fauteuils Papillon
Chêne et paille, 1895.
Estimation: 4 000 à 6 000 euros

Cet architecte et industriel, passionné par l’amélioration du cadre de vie de ses contemporains, commence d’abord par importer des meubles de Grande-Bretagne. Dans ses magasins, il les présente dans des espaces aménagés comme les pièces d’une maison. Puis naturellement, il vient à créer ses propres meubles. Son but est d’allier esthétique, confort et robustesse. Il conçoit notamment l’entier mobilier d’une demeure cossue du Cantal, le château de la Cheyrelle. Il met au point le mobilier « à joints », un système de modules assemblés en matériaux simples, peuplier ou sapin, décorés au pochoir.
Son mobilier, créé au début du XXe siècle, est d’une étonnante modernité et l’on pourrait croire certaines pièces conçues dans les années 30 ou 50.

Gustave Serrurier-Bovy Cache-pot, acajou, laiton, cuivre et grès émaillé, 1904. Estimation: 6 000 à 9 000 euros.

Gustave Serrurier-Bovy
Cache-pot, acajou, laiton, cuivre et grès émaillé, 1904.
Estimation: 6 000 à 9 000 euros.

La maison Piasa organise le 24 mai prochain une vente entièrement consacrée à ce créateur de génie. L’an dernier, à la même époque, une vacation similaire avait eu un vif succès. La vente du 24 mai propose 77 lots : buffets, chaises, bureaux, meubles de rangement ou d’ornement, l’ensemble balaie tous les aspects de la création de Serrurier-Bovy.

Gustave Serrurier-Bovy Dressoir, chêne, incrustations de laiton et verre lutz. Estimation: 7 000 à 9 000 euros.

Gustave Serrurier-Bovy
Dressoir, chêne, incrustations de laiton et verre lutz.
Estimation: 7 000 à 9 000 euros.

On y trouve notamment ce fameux mobilier « silex » fabriqué lors de l’exposition universelle de 1905 dans le cadre du concours pour la décoration et le mobilier des habitations à bon marché. Structuré et minimaliste, ces meubles aux vis apparentes pouvaient séduire un public bourgeois et sophistiqué comme une clientèle plus simple à la recherche d’objets fonctionnels.
A côté d’un mobilier rustique et robuste, l’amateur découvrira également des pièces en bois précieux aux détails plus sophistiqués.
Bref cette vente est une ode au génie créatif de Gustave Serrurier-Bovy.

Gustave Serrurier-Bovy Armoire Silex, peuplier, fer peint et pochoirs vert d'eau. Estimation: 10 000 à 15 000 euros.

Gustave Serrurier-Bovy
Armoire Silex, peuplier, fer peint et pochoirs vert d’eau.
Estimation: 10 000 à 15 000 euros.

Piasa, vente Serrurier-Bovy, 24 mai à 18 heures, exposition du 19 mai au 24 mai.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Porte d'immeuble à Prague avec atlante #prague #praha #praguejetaime #prahailoveyou #pragueiloveyou #ilovepraha #iloveprague #iloveyoupraha #artnouveau #secession #jugendstil #jugendstill #czechart #czecharchitecture

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page