Le Petit Prince a dit…

marche-de-l-art, publié le

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) Aquarelle originale du Petit Prince illustrant la page 87 de l'édition originale. Estimation: 50 000 à 60 000 euros.

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944)
Aquarelle originale du Petit Prince illustrant la page 87 de l’édition originale.
Estimation: 50 000 à 60 000 euros.

Savez-vous quel est l’ouvrage le plus lu dans le monde après la Bible ? Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry. Traduit en 270 langues, édité à plus de 145 millions d’exemplaires, ce conte est le best-seller dont rêve tout écrivain.
C’est l’éditeur de Saint-Exupéry, Curtice Hitchcock qui, voyant Saint-Exupéry dessiner un petit garçon aux traits fins et délicats, lui suggère d’écrire son histoire. En peu de mois, l’auteur rend son manuscrit mais peine sur les illustrations. A la sortie de l’ouvrage, l’auteur de Mary Poppins, PL Travers écrira dans le New York Herald Tribune : « Nous n’avons pas besoin de pleurer les frères Grimm quand les contes de fées comme Le Petit Prince peuvent encore tomber des livres d’aviateurs et de tous ceux qui se dirigent par les étoiles ».
Le 31 mai prochain chez Artcurial, une aquarelle du Petit Prince illustrant la page 87 de l’édition originale sera mise en vente. Elle représente le jeune héros s’évadant sans bruit pendant la nuit et marchant seul dans les dunes, l’écharpe au vent. Comme le souligne Guillaume Romaneix, qui dirige le département des livres et manuscrits d’Artcurial : « Sa disparition est toute proche et l’émotion intense ».
Il illustre le passage suivant :
Cette nuit-là, je ne le vis pas se mettre en route. Il s’était évadé sans bruit. Quand je réussis à le rejoindre il marchait décidé, d’un pas rapide. Il me dit seulement : « Ah ! Tu es là… » Et il me prit par la main. Mais il se tourmenta encore : « Tu as eu tort. Tu auras de la peine. J’aurai l’air d’être mort et ce ne sera pas vrai… ». Moi je me taisais. « Mais ce sera comme une vieille écorce abandonnée. Ce n’est pas triste les vieilles écorces… »
Cette aquarelle monochrome, simple et douce est pleine de poésie, cette poésie symbolique résultant de la rencontre en plein désert d’un aviateur qui s’est posé en catastrophe et d’un Petit Prince venu d’une minuscule planète qui lui demande « S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ». Après avoir obtenu ce qu’il veut le Petit Prince lui raconte sa vie sur sa planète : les volcans à ramoner, les baobabs à arracher, les couchers de soleil contemplés 43 fois à la suite…
Dans cette histoire, tout est merveilleux et délicat. Le Petit Prince découvre les absurdités de l’existence mais aussi l’importance des sentiments comme l’amitié.
Cette aquarelle est le reflet de la sensibilité et de l’humanité profonde du récit.

Artcurial Paris, vente Livres et manuscrits du 31 mai 2016

Je ne peux m’empêcher de dédier cette page à mon père qui considérait « Le Petit Prince » comme l’un des plus beaux récits de la littérature française.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

1 commentaire

linda

Ca ne m’étonne pas ! quel joli livre ! je le collectionne dans toutes les langues.


Répondre

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Veules-les-Roses dans le pays de Caux #normandie #normandietourisme #paysdecaux #paysdecauxmaritime #normandy

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page