Les céramiques joyeuses de Georges Jouve

marche-de-l-art, publié le

Georges Jouve Vase Femme à nichons, vers 1948 (26 cm de haut) Estimation: 3 500 à 4 500 euros.

Georges Jouve
Vase Femme à nichons, vers 1948 (26 cm de haut)
Estimation: 3 500 à 4 500 euros.

La céramique des années 50 est colorée et joyeuse. Ses formes sont sensuelles. La terre vernissée ou émaillée est douce lorsqu’on la caresse de la main ou légèrement granuleuse. Elle reflète le bonheur de vivre d’une société qui vient de connaître la guerre et découvre les joies de la société de consommation et de la croissance.

Georges Jouve Vases Boule, vers 1955 Estimation: 15 000 à 20 000 euros.

Georges Jouve
Vases Boule, vers 1955
Estimation: 15 000 à 20 000 euros.

L’un des céramistes les plus talentueux de cette époque est Georges Jouve (1910-1964). Formé à l’école Boulle, il apprécie la rigueur et l’imaginaire qui doivent conduire à une forme de simplicité. Pendant la guerre, il s’installe à Dieulefit et découvre le travail de la terre. Il devient potier. Son œuvre est un mélange subtil de tradition, de classicisme et de modernité joyeuse. Elle incarne les années 50.

George Jouve Pichet "Chouette", vers 1953 (32 cm de haut) Estimation: 6 000 à 8 000 euros.

George Jouve
Pichet « Chouette », vers 1953 (32 cm de haut)
Estimation: 6 000 à 8 000 euros.

Les formes de ses créations s’inspirent de la nature, des animaux. On y trouve des coupes dites « banane », des cendriers « patte d’ours », des vases en forme de coq ou de chouette, des coupes « oiseau », des pots « galet ». Mais il produit également des pièces aux formes épurées comme ces vases cylindres d’un noir ou d’un bleu profond.

Georges Jouve Miroir, vers 1945 Estimation: 6 000 à 8 000 euros.

Georges Jouve
Miroir, vers 1945
Estimation: 6 000 à 8 000 euros.

Ses poteries donnent souvent l’illusion du métal ou de l’ardoise. Mais il utilise également des couleurs vives, intenses, des oranges, rouges et verts éclatants. On les retrouve sur des vases, des pieds de lampe, des coupes ou des tables basses.

Georges Jouve Coupe dite Banane, vers 1955 Estimation: 8 000 à 12 000 euros.

Georges Jouve
Coupe dite Banane, vers 1955
Estimation: 8 000 à 12 000 euros.

Par la poterie, il aborde également la sculpture. Certains vases sont de vraies petites sculptures comme ces « Femmes à nichons » produites en plusieurs dimensions et différents coloris. On dirait une représentation de Brigitte Bardot, sculpturale et aguichante.

Georges Jouve Vase  Femme à nichons, vers 1948 (20 cm de haut) Estimation: 3 000 à 4 000 euros.

Georges Jouve
Vase Femme à nichons, vers 1948 (20 cm de haut)
Estimation: 3 000 à 4 000 euros.

Les poteries de Jouve sont humoristiques et joyeuses. Elles apportent la gaieté dans le décor comme vous pourrez le constater chez Sotheby’s qui, dans le cadre de sa vente Design du 24 mai prochain, propose 45 pièces de l’artiste pour des estimations comprises entre 800 et 50 000 euros. N’hésitez-pas à les contempler ou à les acheter. Elles vous mettront dans un état de délicieuse euphorie.

Vente Design, Sotheby’s Paris, 24 mai.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Picasso primitif au musée du quai Branly, formidable exposition ! #parismuseum #parismusees #artinparis #quaibranlymuseum #museeduquaibranly #picasso #pablopicasso #museepicasso #picassomuseum #picassomuseumparis

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page