Collection Marcie-Rivière: le raffinement éclectique d’un couple de collectionneurs humanistes

marche-de-l-art, publié le

Francis Bacon (1909-1992) Man in Blue VII. 1954 Estimation: 5 à 8 millions d'euros.

Francis Bacon (1909-1992)
Man in Blue VII. 1954
Estimation: 5 à 8 millions d’euros.

Zeineb et Jean-Pierre Marcie-Rivière appartenaient à ce petit milieu objet de l’attention des gazettes qu’on appelle le Tout-Paris. Pourtant ils n’avaient pas ce côté « tape-à-l’oeil » de bien des mondains. Ce couple uni, discret, au bonheur évident, appartenait à la catégorie des grands collectionneurs et des grands mécènes. Leur générosité était immense. Ils ont ainsi donné 141 œuvres de Bonnard et de Vuillard au Musée d’Orsay. Elles y seront présentées au public à l’automne.
En dehors de cette passion pour les nabis, Zeineb et Jean-Pierre Marcie-Rivière étaient d’infatigables collectionneurs, de véritables touche-à-tout s’intéressant aussi bien à l’archéologie égyptienne, la peinture Qadjar, le mobilier XVIIIe français, le Biedermeier autrichien, les aquarelles de Signac , les pièces décoratives de Claude et François-Xavier Lalanne, les fauteuils néo-classiques ou encore les bronzes archaïques chinois.

Tête d'Apollon en marbre. Art romain, vers Ier-IIème siècle après J-C. Estimation: 60 000 à 80 000 euros.

Tête d’Apollon en marbre.
Art romain, vers Ier-IIème siècle après J-C.
Estimation: 60 000 à 80 000 euros.

Bien évidemment le statut de vice-président de la Société des Amis du musée national d’art moderne de Paris de Jean-Pierre Marcie-Rivière a eu une influence sur leurs choix artistiques. La collection comporte ainsi plusieurs pièces de Jean Dubuffet, un rare Nicolas de Staël, une toile réalisée en 1951 à une époque où l’artiste réintroduit le réel dans ses œuvres, une œuvre de grande dimension de Richard Serra, une huile et un fusain de Willem de Kooning… Et l’on peut continuer ainsi la liste des artistes accumulés par notre couple pendant des années : Pablo Picasso, Diego Giacometti, Max Ernst, Robert Motherwell, Cy Twombly, Anselm Kiefer. Mais la pièce majeure de cette collection d’artistes du XXe siècle est un portrait de Francis Bacon peint en 1954. Il représente dans une dominante bleue et noire un homme d’affaire, un inconnu, certainement une silhouette croisée par l’artiste au petit matin lorsqu’il regagnait son hôtel après une nuit agitée avec son amant. L’œuvre appartient à la série des Man in blue. On y trouve tout ce qui fait la grandeur et la beauté des tableaux de Bacon : inquiétude, fragilité, solitude. L’homme porte l’uniforme classique du businessman : costume et cravate sombre, chemise blanche. Sa mise impeccable ne fait pas illusion, son visage distordu trahissant une sourde angoisse quant au sens de son existence.

Tête de pharaon en granit probablement Amenhotep II. Nouvel Empire, fin de la première moitié de la XVIIIème dynastie. Estimation: 200 000 à 300 000 euros.

Tête de pharaon en granit probablement Amenhotep II.
Nouvel Empire, fin de la première moitié de la XVIIIème dynastie.
Estimation: 200 000 à 300 000 euros.

En dehors de l’art du XXe siècle, les Marcie-Rivière avaient également un goût prononcé pour l’archéologie. On trouve chez eux des Boudhas Gandharas, des petites terres cuites gréco-romaines, des animaux en bronze du Louristan mais également des pièces rares dignes de figurer dans les musées. Ainsi un grand torse de faune romain du Ier siècle avant J-C attire l’œil. De même que cette tête d’Apollon aux cheveux bouclés ou ce merveilleux granit représentant probablement le pharaon Amenhotep II (règne 1428-1397 avant J-C).

Torse de faune dansant en marbre. Art romain, Ier siècle avant J-C. Estimation:200 000 à 300 000 euros.

Torse de faune dansant en marbre.
Art romain, Ier siècle avant J-C.
Estimation:200 000 à 300 000 euros.

J’ai également été marqué par un tableau de Louis Soutter (1871-1942). Appelé « Avant le massacre » et daté du 1er septembre 1939, cette vision inquiétante de l’humanité annonce de façon prémonitoire les horreurs à venir. Ce tableau appartient à la période de l’artiste dite des « Peintures ». Ses personnages semblent défiler, se contorsionner comme dans un brouillard de suie ou de feu.

Louis Soutter (1871-1942) Avant le massacre, daté 1er septembre 1939. Estimation: 100 000 à 150 000 euros.

Louis Soutter (1871-1942)
Avant le massacre, daté 1er septembre 1939.
Estimation: 100 000 à 150 000 euros.

Toute la collection de ce couple cultivé et humaniste sera vendue les 8 et 9 juin par Christie’s. Pour l’occasion les équipes de la maison de vente ont habilement restitué l’atmosphère élégante de l’hôtel particulier qu’ils occupaient rue de Varenne. Les 331 lots sont proposés aux amateurs sans prix de réserve et les estimations commencent à 200 ou 300 euros pour monter jusqu’à 8 millions d’euros. Ne manquez pas l’exposition qui se tient actuellement avenue Matignon. Vous découvrirez une ambiance unique créée par un couple aux goûts éclectiques et raffinés.
Collection Zeineb et Jean-Pierre Marcie-Rivière, Christie’s Paris, 8 et 9 juin. Exposition du 3 au 8 juin 9 avenue Matignon, 75008 Paris.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Picasso primitif au musée du quai Branly, formidable exposition ! #parismuseum #parismusees #artinparis #quaibranlymuseum #museeduquaibranly #picasso #pablopicasso #museepicasso #picassomuseum #picassomuseumparis

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page