British art, world records: les artistes anglais au top

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Frederic Lord Leighton (1830-1896) Golden Hours. Vers 1864 3 945 773 euros

Frederic Lord Leighton (1830-1896)
Golden Hours. Vers 1864
3 945 773 euros.

Brexit or not Brexit, le choix est sorti des urnes. Mais si l’on glose aujourd’hui sur le sort économique du Royaume-Uni et sur l’avenir de son puissant marché de l’art, il y a au moins une certitude. Les artistes de  » la perfide Albion » ne sont nullement délaissés par les collectionneurs.
En organisant le 30 juin dernier, une vente consacrée aux artistes anglais, Christie’s Londres vient d’en apporter la démonstration. La maison de ventes anglo-saxonne a engrangé un résultat total de près de 100 millions de livres tout en enregistrant plusieurs records mondiaux.

Lynn Chadwick (1914-2003) Back to Venice, conçu en 1988. 1 988 853 euros.

Lynn Chadwick (1914-2003)
Back to Venice, conçu en 1988.
1 988 853 euros.

Un merveilleux tableau de Frédéric Lord Leighton (1830-1896) a atteint 3 274 500 livres (3 945 773 euros malgré la chute de la monnaie anglaise), un record mondial pour cet artiste victorien. Le thème de ce grand tableau qui dégage une impression suave et presque capiteuse: les heures dorées. Une femme de dos est accoudée à un pianoforte ou un clavecin. Un beau jeune homme aux cheveux bouclés, au costume de troubadour, interprète peut-être un air de sa composition, une chanson d’amour afin de mieux séduire sa belle. Le fond doré du tableau accentue l’impression de bonheur tranquille et d’instant parfait où les coeurs sont à l’unisson. On y retrouve tout l’esprit de nostalgie victorienne, de fascination pour l’amour courtois du Moyen-Age ou les romans italiens de la Renaissance, caractéristiques de l’œuvre de cet artiste.

Autre style, autre époque, les sculptures de Lynn Chadwick (1914-2003) sont fascinantes. Il représente souvent des couples marchant, assis ou même parfois allongés. Les têtes sont réduites à un triangle ou un rectangle, les vêtements sont amples, les plis nets et précis. L’absence de visages, d’identification des modèles donnent aux sculptures de Chadwick une grande force, une image d’éternité. La grande sculpture « Back to Venice » a obtenu 1 650 000 livres (1 988 853 euros), là encore un record mondial.

Henry Moore (1898-1896) Reclining Figure: Festival conçu en 1951 29 790 613 euros.

Henry Moore (1898-1896)
Reclining Figure: Festival
conçu en 1951
29 790 613 euros.

Henry Moore (1898-1986) est plus célèbre que Chadwick. Ses modèles allongés, aux formes sinueuses et déliées, sont connues de tous. Ses vestales de bronze, modernes et presque pulpeuses sont voluptueuses au point que la main touche avec plaisir leurs contours. L’une d’entre elles, de grande taille, a obtenu 24 722 500 livres le 30 juin dernier (29 790 613 euros). Encore un record mondial !
Et Vive le Royaume-Uni et ses artistes.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Oeuvre de Franz Metzner (1870-2919) au Palais Veletrzni à Prague #iloveyoupraha #iloveprague #ilovepraha #pragueiloveyou #prahailoveyou #praha #prague #praguejetaime #czechart #czechartist #czechartist

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page