Découvrez le monde en arpentant le macadam parisien

marche-de-l-art, publié le

Mbumba à long cou culture Tsogho, Gabon . XIXe siècle. Galerie Bernard Dulon Oeuvre qui sera restituée au musée du quai Branly.

Mbumba à long cou
culture Tsogho, Gabon . XIXe siècle.
Galerie Bernard Dulon
Oeuvre qui sera restituée au musée du quai Branly.

C’est un signe. Cette année le galeriste belge Didier Claes dédaigne la Biennale des Antiquaires pour participer au Parcours des Mondes où il présentera des fétiches Songye du Gabon. La présence de ce grand spécialiste des arts premiers, plus particulièrement du Congo, atteste de la qualité croissante de cette manifestation de rentrée. Cette année le Parcours, qui propose aux amateurs de se promener dans les galeries entre le Boulevard Saint-Germain et la Seine, annonce plus de 80 exposants dont la moitié d’étrangers.

Masque mfondo Lwalwa, RD Congo Début XXe siècle Galerie Flak

Masque mfondo
Lwalwa, RD Congo
Début XXe siècle
Galerie Flak

Ils y découvriront des sculptures d’ancêtres aux pouvoirs mystérieux, des masques aux formes zoomorphes, des objets du quotidien, des parures, des armes, un foisonnement d’objets provenant d’Afrique, des Amériques, d’Asie et d’Océanie. Ne craignez pourtant pas l’overdose. Bien au contraire, vous apprécierez cette abondance qui vous fera voyager tout en restant à Paris.

Bodhisattva Gandhara Afghanistan/Pakistan IIIe-IVe siècle. Galerie Christophe Hioco.

Bodhisattva Gandhara
Afghanistan/Pakistan
IIIe-IVe siècle
Galerie Christophe Hioco, photo DR

27 galeries organisent à cette occasion des expositions thématiques. Bernard Dulon présente ainsi 25 pièces rares du peuple Tsogho du Gabon. Datant toutes du XIXe siècle, ces têtes, torses et statuettes en pied illustrent les pratiques ésotériques de ce peuple. L’une d’elle, une statuette Mbumba à long cou découverte dans une collection privée mais qui avait été offerte au Musée d’Ethnographie du Trocadéro sera restituée au Musée du quai Branly.

Boîte à miel Mangbetu, République démocratique du Congo Galerie Sao, photo Pascal Bannier

Boîte à miel
Mangbetu, République démocratique du Congo
Galerie Sao, photo Pascal Bannier

Yann Ferrandin se consacre à la coiffure et aux accessoires de parures. De bois, d’écaille ou d’ivoire, les épingles, peignes, bijoux composant la centaine de pièces présentées dans cette exposition astucieusement baptisée « Hair » sont d’une rare inventivité.

Izumi Sukeyuki (1838-1918) Okimono (crapauds), époque Meiji (1868-1912) Kitsune Japanese Art

Izumi Sukeyuki (1838-1918)
Okimono (crapauds), époque Meiji (1868-1912)
Kitsune Japanese Art

La galerie Flak présente des ivoires et masques de l’art Eskimo archaïque. Ces œuvres dégagent une poésie extraordinaire et apaisent l’âme.La galerie Alain Bovis explore les petites merveilles des arts premiers alors que Bruce Frank Primitive Art expose des amulettes Dayak, petites sculptures miniatures de Bornéo.

Charme de sifflet Bonkongo, République Démocratique du Congo Fin XIXe Philippe Laeremans Tribal Art, photo Speltdoorn

Charme de sifflet
Bonkongo, République Démocratique du Congo
Fin XIXe
Philippe Laeremans Tribal Art, photo Speltdoorn

La galerie Franck Marcelin d’Aix-en-Provence expose au 53 rue de Seine un bel ensemble de 150 objets de la région Massim de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Tête Nukuma, aire washkuk, amont fleuve Sepik XIX-XXe siècle Chris Boylean Oceanic Art, photo DR

Tête
Nukuma, aire washkuk, amont fleuve Sepik
XIX-XXe siècle
Chris Boylan Oceanic Art, photo DR

L’art asiatique, présent depuis l’an dernier, prend de l’importance. On dénombre cette année 18 exposants. Quatre d’entre eux (Christophe Hioco, Eric Pouillot, Alexis Renard et Kapoor Galleries) proposeront une exposition commune. Vous pourrez également découvrir les magnifiques paravents japonais de Gregg Baker Asian Art, les objets raffinés du quotidien nippon chez Kitsune ou Max Rutherson LTD ou encore des textiles rares d’Indonésie chez Jonathan Hope.

Netsuke par Nanmusai Japon Honshu XIXe  Max Tutherson Ltd, photo DR

Netsuke par Nanmusai
Japon Honshu
XIXe
Max Tutherson Ltd, photo DR

Enfin quatre galeries vous donneront à voir des œuvres d’art précolombien. Chez Dodier, une puissante déesse aztèque en basalte rose vous impressionnera alors que la sérénité hiératique d’un personnage olmèque proposé par la galerie Furstenberg vous emportera vers d’autres rives.

Personnage assis Olmèque, Proto-Maya Mexique ou Guatemala 600-100 av J-C Galerie Furstenberg, photo Michel Gurfinkel

Personnage assis
Olmèque, Proto-Maya
Mexique ou Guatemala 600-100 av J-C
Galerie Furstenberg, photo Michel Gurfinkel

Laissez-vous envoûter par les objets du Parcours des Mondes. Ils ont un pouvoir particulier et vous enchanteront. De plus, si vous envisagez d’acheter, n’imaginez pas forcément des sommes astronomiques de plusieurs centaines de milliers d’euros. Contrairement à une idée courante, due à l’engouement du public pour les expositions du musée du quai Branly et à la publicité faite par nous autres journalistes des prix records en ventes aux enchères, on trouve de beaux objets à des prix accessibles. Entre 2 000 et 10 000 euros, vous pourrez acquérir de vraies petites merveilles.

Tête Fang Village de Mella, monts de Cristal, Gabon Collectée en 1920 Galerie Frank Van Craen, photo Philippe de Formanoir Paso Doble

Tête Fang
Village de Mella, monts de Cristal, Gabon
Collectée en 1920
Galerie Frank Van Craen, photo Philippe de Formanoir Paso Doble

Alors un conseil : programmez-vous une balade dans le Monde en arpentant le macadam de Saint-Germain-des-Près. Vous oublierez tous les soucis de la rentrée. Envolés avis d’imposition sur le revenu, charges d’appartement non payées avant les vacances, fournitures supplémentaires exigés par les professeurs de vos enfants… Vous voguerez vers d’autres horizons dont vous reviendrez en pleine forme.

Sculpture Attié Côte d'Ivoir, fin XIXe- début XXe siècle Tribal Art classic, photo Frédéric Dehaen-studio Asselberghs

Sculpture Attié
Côte d’Ivoir, fin XIXe- début XXe siècle
Tribal Art classic, photo Frédéric Dehaen-studio Asselberghs

Parcours des Mondes du mardi 6 au dimanche 11 septembre 2016
Le 6 de 15h à 22h, les autres jours de 11h à 19h, le dimanche jusqu’à 18h
Accès gratuit dans le quartier Saint-Germain (rue des Beaux-Arts, rue Visconti, rue Jacob, rue de Seine, rue Jacques Callot, rue Guénégaud et rue de l’Echaudé)

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

1 commentaire

Nawelle

Ah génial ! J’y suis allée hier et j’ai trouvé ça fantastique ! Belle surprise pour moi qui ne suis pas particulièrement attirée par ce type d’art en général.


Répondre

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Oeuvre de Siméon Solomon #preraphaelites #preraphaelist #preraphaelism #preraphaelitebrotherhood #simeonsolomon #englishart #englishartist #englishartists #englishpainter

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page