L’esprit XVIIIe siècle à Bordeaux

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Façade sur cour du Petit Hôtel Labottière à Bordeaux

Façade sur cour du Petit Hôtel Labottière à Bordeaux

Les parisiens qui souhaitent échapper à la trépidation frénétique de la capitale ne recherchent pas tous la chlorophylle et ne se voient pas toujours vivre en zone rurale au milieu des prés et en compagnie des vaches. Saisis d’héliotropisme, ils émigrent souvent dans les villes du Sud de la France. Parmi les cités plébiscitées par les candidats à l’exil, Bordeaux figure depuis des années dans le peloton de tête. Il est vrai que la ville est proche du bassin d’Arcachon et non loin des stations de sports d’hiver des Pyrénées. Elle est également fort belle avec cette architecture où dominent les façades élégantes dans le plus pure style XVIIIe siècle néo-classique.

Marquise en bois peint et doré de forme mouvementée à décor de fleurs et feuillage Epoque Louis XV Estimation: 3 000 à 4 000 euros

Marquise en bois peint et doré de forme mouvementée à décor de fleurs et feuillage
Epoque Louis XV
Estimation: 3 000 à 4 000 euros

commode en vernis martin, attribuée à Louis Foureau Epoque Louis XVI Estimation: 7 000 à 10 000 euros

commode en vernis martin, attribuée à Louis Foureau
Epoque Louis XVI
Estimation: 7 000 à 10 000 euros

Parmi ses bijoux, non loin du Jardin Public, le Petit Hôtel Labottière construit entre 1784 et 1786 pour un riche bourgeois est une pure merveille d’équilibre. Orné par les ancêtres des actuels propriétaires de tableaux, mobilier et objets d’art du XVIIIe siècle, on a l’impression que le temps s’est arrêté en 1789, juste avant les tourments de la Révolution. On imagine les notables locaux habillés à la mode anglaise réunis pour une dégustation de chocolat et discutant des nouveaux romans édités à Paris ou d’un opéra donné au Grand Théâtre récemment construit par Victor Louis.

Armoire en marqueterie de laiton sur fond d'ébène et paneaux en laque de Chine.  Epoque Louis XIV (transformations) Estimation: 20 000 à 30 000 euros

Armoire en marqueterie de laiton sur fond d’ébène et paneaux en laque de Chine.
Epoque Louis XIV (transformations)
Estimation: 20 000 à 30 000 euros

C’est cette atmosphère que l’amateur retrouvera dans la vacation organisée par la maison de ventes Briscadieu le 26 novembre prochain. Les commissaires-priseurs y proposent le mobilier du Petit Hôtel. C’est une suite ininterrompue de marquises, duchesses brisées, bergères, chauffeuses, et fauteuils en bois doré. On pourra aussi y acheter des commodes en vernis parisien, de lourdes armoires bordelaises en acajou ou en marqueterie de laiton, des lits à crosse ou à la polonaise, des chenets aux chinois, des cartels d’écaille, des lustres de forme corbeille, des appliques à motif de putti, des pendules à Vénus ou à la bacchante…

Paire de larges bergères à dossiers plats Epoque Louis XVI Estimation: 3 000 à 4 000  euros

Paire de larges bergères à dossiers plats
Epoque Louis XVI
Estimation: 3 000 à 4 000 euros

Fauteuil de bureau en noyer mouluré et sculpté recouvert de maroquin rouge Epoque Louis XV Estimation: 3 000 à 5 000 euros

Fauteuil de bureau en noyer mouluré et sculpté recouvert de maroquin rouge
Epoque Louis XV
Estimation: 3 000 à 5 000 euros

Cet art de vivre du siècle des Lumières qui faisait la réputation de la France dans toutes les cours d’Europe est à portée de main. Les prix annoncés pour ce mobilier sont raisonnables. Un exemple: tout un mobilier de salon (six fauteuils, deux bergères et un canapé) d’époque Louis XVI estampillé Henri Jacob est estimé entre 15 000 et 20 000 euros. Une paire de larges bergères de même époque et en parfait état pourrait atteindre 3 000 à 4 000 euros. Un cartel d’alcôve devrait réaliser 2 500 à 3 000 euros, une duchesse brisée d’époque Louis XV 2 000 à 3 000 euros alors qu’un fauteuil Louis XVI est accessible pour 300 à 500 euros !

Façade sur jardin du Petit Hôtel Labottière à Bordeaux

Façade sur jardin du Petit Hôtel Labottière à Bordeaux

Un week-end à Bordeaux, c’est bien tentant !

Vente de la collection du Petit Hôtel Labottière, 26 novembre, Hôtel des ventes Bordeaux sainte-Croix, 12-14 rue Peyronnet, SVV Briscadieu Bordeaux.
Expositions les 24,25 et 26 novembre.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Chaise, vers 1905, par Yrjö Oskari Blomstedt #finnishart #finnishartist #finnishfurniture #1900 #artnouveaustyle #artnouveau #jugendstil #museedorsay #orsaymuseum

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page