Henri IV par Barthélémy Prieur

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Barthélémy Prieur Bronze représentant le roi Henri IV sur un cheval cabré, vers 1595-1610 Estimation: 500 000 à 700 000 euros.

Barthélémy Prieur
Bronze représentant le roi Henri IV sur un cheval cabré, vers 1595-1610
Estimation: 500 000 à 700 000 euros.

Le bon roi Henri n’était pas qu’un souverain sympathique qui, selon la légende, aurait déclaré au duc de Savoie vouloir que chaque laboureur de son royaume ait les moyens d’avoir une poule dans son pot.
C’était également un fin stratège maîtrisant adroitement les moyens de communication de son époque pour assurer la propagande monarchique et sa grandeur. A cet effet, l’art avait un rôle important. Les portraits du roi mais également les sculptures du souverain glorifiaient sa position en France et dans les cours d’Europe.
Le roi s’était ainsi entouré d’artistes de renom parmi lesquels Barthélémy Prieur (1536-1611) sculpteur et bronzier de génie. Ce dernier réalise pour le monarque diverses créations notamment des figures en armure ou à l’antique et des petits bustes du roi et de la reine Marie de Médicis qui seront repris au XIXe siècle par les légitimistes affichant ainsi leur soutien au comte de Chambord.

Toujours dans cette tradition, il s’inspire des représentations romaines de l’empereur guerrier pour montrer le roi sur un cheval cabré, maîtrisant sa monture comme il sait diriger la France et lui assurer la paix. On connait cinq modèles d’Henri IV à cheval. Quatre d’entre eux sont dans des musées. Un seul était encore en mains privées et il sera vendu par Christie’s le 30 novembre prochain. Le roi est représenté l’épée à la main, en armure, contrôlant son cheval et dominant le champ de bataille. Son visage se penche en avant pour regarder sa victime qui ne figure pas sur cette version. Il est prêt à en finir avec l’ennemi mais peut-être aussi à lui faire grâce. Le message est clair : le roi est miséricordieux et souhaite avant tout mettre fin aux guerres incessantes de religion qui ravagent la France.

Ce témoignage rare d’une époque troublée de notre histoire est estimé 500 000 à 700 000 euros.

The Exceptional Sale 2016, Christie’s Paris, 30 novembre. Exposition 9 avenue Matignon les 26,28, 29 et 30 novembre.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Picasso primitif au musée du quai Branly, formidable exposition ! #parismuseum #parismusees #artinparis #quaibranlymuseum #museeduquaibranly #picasso #pablopicasso #museepicasso #picassomuseum #picassomuseumparis

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page