La découverte d’une étude de Saint Sébastien par Léonard de Vinci

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Léonard de Vinci (1452-1519) Eutde pour un Saint Sébastien dans un paysage (19,3 x13 cm) Sera vendu en juin 2017 sur la base d'une estimation de quinze millions d'euros

Léonard de Vinci (1452-1519)
Eutde pour un Saint Sébastien dans un paysage
(19,3 x13 cm)
Sera vendu en juin 2017 sur la base d’une estimation de quinze millions d’euros

La France est un vrai grenier à trésors. C’est au sein d’une paisible et bourgeoise famille française que la maison de vente Tajan et le cabinet de Bayser, expert en dessins, viennent de faire une extraordinaire découverte : un dessin à la plume et à l’encre brune de Léonard de Vinci !
Au recto, on y voit Saint Sébastien attaché à un arbre avant d’être transpercé par les flèches des sbires de l’empereur Dioclétien. Jeune centurion, il avait conforté deux prisonniers, les jumeaux Marc et Marcellin dans leur foi chrétienne. Puis il avait rendu la parole à une femme muette et guéri le préfet Chromace d’une grave maladie, ce miracle conduisant à la conversion de plusieurs milliers de personnes. Sébastien est alors dénoncé pour son prosélytisme religieux et condamné à mort.
Dans le dessin de Léonard de Vinci, le corps est musculeux, crispé par l’angoisse des douleurs à venir. Le visage est tendu vers le ciel, les cheveux au vent dans l’attente du martyre. Saint Sébastien semble s’être résigné à la mort. Il accepte son sort. Il ne sait pas encore que, dardé de flèches, il va survivre afin de reparaître devant Dioclétien pour lui reprocher sa cruauté envers les Chrétiens. Mais cette fois, il sera flagellé à mort et son cadavre sera jeté aux égouts afin que nul ne retrouve sa dépouille. Mais la nuit suivante, il apparaît à Sainte Lucine, pour révéler où se trouve son corps. Sa dépouille est alors enterrée à Rome, auprès des apôtres Pierre et Paul.

Pour Carmen C Bambach, spécialiste de l’œuvre de Léonard de Vinci et conservatrice du département des dessins et estampes du Metropolitan Museum de New York, cette découverte est exceptionnelle et passionnante. Elle va en effet permettre d’approfondir la connaissance de l’artiste. Selon elle, notre Saint Sébastien date de la fin de la première période florentine de l’artiste vers 1478-1483.
Le Codex Atlanticus, dans lequel Vinci dressait la liste des œuvres en sa possession mentionne huit représentations du Saint. Deux d’entre elles sont aujourd’hui connues, l’une au musée Bonnat à Bayonne, l’autre conservée au Kunsthalle de Hambourg. La version découverte récemment est la plus aboutie, la plus nerveuse. C’est un dessin magnifique, d’une grande puissance et d’une vigueur remarquable. Saint-Sébastien a la beauté d’un archange, le courage d’un preux chevalier et la spiritualité sans faille d’un vrai croyant.

Léonard de Vinci Verso du dessin présentant des schémas scientifiques

Léonard de Vinci
Verso du dessin présentant des schémas scientifiques

Au verso du dessin, on retrouve deux esquisses scientifiques, caractéristiques de Léonard de Vinci : l’une sur les ombres portées d’une bougie et l’autre sur l’effet des rayons lumineux derrière un obstacle. On y voit également des annotations de l’artiste.
Ce dessin exceptionnel sera mis en vente par Tajan en juin prochain. Son estimation est de 15 millions d’euros. Mais peut-on réellement donner une valeur à l’exceptionnel ?

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

1 commentaire

voyance par mail

Vraiment très intéressant. Bonne continuation à vous !


Répondre

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Chaise, vers 1905, par Yrjö Oskari Blomstedt #finnishart #finnishartist #finnishfurniture #1900 #artnouveaustyle #artnouveau #jugendstil #museedorsay #orsaymuseum

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page