La Renaissance en majoliques

marche-de-l-art, publié le

Castel Durante ou Duché d'Urbino  vers 1535 Coupe ronde au prifil dit "bella" Estimation: 15 000 à 20 000 euros

Castel Durante ou Duché d’Urbino
vers 1535
Coupe ronde au profil dit « bella »
Estimation: 15 000 à 20 000 euros

Connaissez-vous la définition précise de la majolique ? Selon le dictionnaire Larousse, il s’agit, je cite, de « la faïence italienne de la Renaissance, initialement inspirée de la céramique hispano-mauresque ». C’est un peu brut de décoffrage et n’incite pas à aller plus loin dans la découverte de ces faïences.
Ce serait bien dommage car la production de ces céramiques, qu’il s’agisse de Faenza, Castel Durante, Forli, Sienne, Urbino ou Venise est somptueuse. Sur les plats, les coupes, les vases, gourdes, chevrettes, pots à pharmacie, c’est un festival de couleurs vives et claquantes. Le bleu, le vert, l’ocre, la terre de Sienne se mélangent harmonieusement.

Castel Durante ou Duché d'Urbino Coupe rondre au buste de femme dit "Bella", 1531 Estimation: 20 000 à 25 000 euros

Castel Durante ou Duché d’Urbino
Coupe ronde au buste de femme dit « Bella », 1531
Estimation: 20 000 à 25 000 euros

Les ornements sont variés. Pommes de pins, croisettes, feuillages gothiques, arabesques stylisées, gerbes de fleurs, cornes d’abondance, mascarons, trophées militaires, dauphins, volatiles, angelots et chérubins s’accumulent créant sur chaque pièce une impression de richesse et d’abondance.
Les scènes mythologiques sont fréquentes et l’on a l’impression de contempler alors les œuvres de grands peintres de la Renaissance calquées sur la faïence

Castel Durante ou Duché d'Urbino coupe ronde au profil d'homme coiffé d'un casque Vers 1520-1530 Estimation: 20 000 à 25 000 euros

Castel Durante ou Duché d’Urbino
Coupe ronde au profil d’homme coiffé d’un casque
Vers 1520-1530
Estimation: 20 000 à 25 000 euros

Mais les plus belles créations sont certainement ces grandes coupes représentant un personnage le plus souvent de profil et richement paré. On y voit des militaires aux casques d’apparat et aux pourpoints brodés, des hommes d’église et des moines à l’apparence plus dépouillée et surtout de belles élégantes aux coiffes sophistiquées et aux robes de tissus somptueux.
Ces faïences, il faut le dire, ne sont pas « tendance », les décorateurs « in » les jugeant trop riches. Il faut en profiter. Je vous recommande donc vivement de vous rendre à Drouot le 31 janvier prochain pour la vente organisée par la maison Beaussant-Lefèvre.

Faenza Plat ronde au buste de femme ailé surmonté d'un trophée militaire. Vers 1510 Estimation: 15 000 à 20 000 euros

Faenza
Plat rond au buste de femme ailé surmonté d’un trophée militaire.
Vers 1510
Estimation: 15 000 à 20 000 euros

Elle propose 29 majoliques, pas une de plus, provenant de la collection de madame Jean-Pierre Guerlain. L’expert Michel Vandermeersch considère que cette vacation sera « un évènement dans la genèse du marché de la majolique ». Il est vrai que les pièces présentées sont d’une qualité remarquable. Certaines d’entre elles sont reproduites et mentionnées dans de savants ouvrages et de nombeux modèles similaires figurent dans les plus grands musées notamment le Louvre et le Victoria & Albert Museum de Londres. Pourtant les estimations sont raisonnables. Elles commencent à 1 500 euros et peuvent aller jusqu’à 50 000 euros pour les faïences de qualité muséale. Mais pour 15 000 à 20 000 euros, vous pourrez acheter une de ces coupes nommées « Bella » représentant une beauté de la Renaissance italienne. Alors pourquoi se priver si vous en avez les moyens !

Collection de majoliques de Madame Guerlain, Beaussant-Lefèvre, Hôtel Drouot, 31 janvier 2017, salle 9

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Mairie du Touquet construite dans les années 30 dans un style anglo-normand censé rappeler les bâtiments d'Oxford et de Cambridge #pasdecalaistourisme #pasdecalais #seasidearchitecture #architectureannées30 #architecturebalneaire #mairies #letouquet #letouquetparisplage

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page