Corse, île de beauté: les aquarelles de la famille Piccioni-Eiffel

marche-de-l-art, publié le

Charles William Meredith van de Velde (1818-1898) Vue de Bastia, Cap Corse Estimation: 5 000 à 7 000 euros.

Charles William Meredith van de Velde (1818-1898)
Vue de Bastia, Cap Corse
Estimation: 5 000 à 7 000 euros.

S’il est une expression qui n’est pas galvaudée et correspond parfaitement à la réalité c’est bien celle employée pour décrire la Corse. L’île de beauté est une splendeur de la nature. Tout voyageur qui la découvre en reste pantois et béat d’admiration devant ses paysages variés, ses villages perchés dans la montagne, ses plages et ses baies paradisiaques.

Charles William Meredith van de Velde (1818-1898) Vue de la baie de Porto-Vecchio depuis le village Estimation: 5 000 à 7 000 euros

Charles William Meredith van de Velde (1818-1898)
Vue de la baie de Porto-Vecchio depuis le village
Estimation: 5 000 à 7 000 euros

Cette émotion, vous la retrouverez certainement en vous rendant Rond-Point des Champs-Elysées à Paris chez Artcurial. La maison de ventes y propose un ensemble d’aquarelles réalisées par un lieutenant de marine hollandais Charles Meredith van de Velde (1818-1898). Au gré de ses voyages, il devient géographe, cartographe, ethnographe et laisse s’épanouir ses talents d’aquarelliste. Il découvre l’île de beauté au cours des années 1870. Il y fait la connaissance des Piccioni, une grande famille corse d’origine génoise dont l’un des membres épousera la fille cadette de Gustave Eiffel, Valentine.

Charles William Meredith van de Velde (1818-1898) Vue d'Ile-Rousse, Balagne Estimation: 5 000 à 7 000 euros

Charles William Meredith van de Velde (1818-1898)
Vue d’Ile-Rousse, Balagne
Estimation: 5 000 à 7 000 euros

C’est à cette dernière qu’il offrit les 48 vues de Corse mises en vente le 14 février prochain. Restées dans la famille Piccioni jusqu’à nos jours, ces aquarelles sont un témoignage unique de la Corse de la fin du XIXe siècle, une île à l’époque préservée des ravages de l’urbanisme, des résidences secondaires poussant comme des champignons et du tourisme de masse.

Charles William Meredith van de Velde (1818-1898) Vue du port de Saint-Florent, Nebbio Estimation: 4 000 à 6 000 euros

Charles William Meredith van de Velde (1818-1898)
Vue du port de Saint-Florent, Nebbio
Estimation: 4 000 à 6 000 euros

Parcourant l’île en tous sens, du Nord au Sud, de l’Ouest à l’Est, à dos d’âne ou profitant des nouvelles voies de chemins de fer, van de Velde arpente les routes corses les plus sinueuses et capte des paysages d’une beauté solaire. Nous suivons son périple avec intérêt comparant les paysages d’alors à ceux d’aujourd’hui toujours d’une grande beauté mais malheureusement beaucoup plus bétonnés !
Ces aquarelles ont un intérêt historique et géographique évident et mériteraient de figurer en totalité à Ajaccio au musée Fesch. Elles sont pourtant estimées sans excès, les prix attendus commençant à 1 000 euros pour plafonner à 7 000 euros pour les plus belles d’entre elles.

Charles William van de Velde (1818-1898) Vue du col de Bivinco, Nebbio Estimation: 4 000 à 6 000 euros

Charles William van de Velde (1818-1898)
Vue du col de Bivinco, Nebbio
Estimation: 4 000 à 6 000 euros

Heureux seront les amateurs qui repartiront avec l’une d’entre elles sous le bras. Ils auront chez eux le soleil et la lumière de Corse. Et si, par ce temps maussade qui règne à Paris vous prend l’envie de changer d’air, poussez les portes d’Artcurial. Cet ensemble unique est encore visible samedi et lundi.

Charles-William Meredith van de Velde (1818-1898) Vue du golfe de Saint-Florent prise du col de Minervio Estimation: 5 000 à 7 000 euros

Charles-William Meredith van de Velde (1818-1898)
Vue du golfe de Saint-Florent prise du col de Minervio
Estimation: 5 000 à 7 000 euros

Vente Artcurial, maîtres anciens et du XIXe siècle, mardi 14 février 2017, à 11h et 14h,
7Rond-Point des Champs-Elysées, 75 008 Paris.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Veules-les-Roses dans le pays de Caux #normandie #normandietourisme #paysdecaux #paysdecauxmaritime #normandy

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page