L’art et le sexe, couplet gagnant à Londres chez Sotheby’s

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Lit en acajou, deuxième moitié du XIXe siècle, dit lit de la Païva. Estimation: 500 000 à 800 000 livres

Lit en acajou, deuxième moitié du XIXe siècle, dit lit de la Païva.
Estimation: 500 000 à 800 000 livres

Passion et désir, tel est le thème de la vente organisée par Sotheby’s le 16 février prochain. Tout un programme me direz-vous ! Effectivement en feuilletant les pages du catalogue, l’amateur s’échauffera l’esprit passant des déclarations romantiques de la Saint-Valentin à des considérations charnelles bien concrètes.

Howard Chandler Christy (1873-1952) Nus sur la plage, 1939 Estimation:70 000 à 100 000 livres

Howard Chandler Christy (1873-1952)
Nus sur la plage, 1939
Estimation:70 000 à 100 000 livres

Il ne faut pas se voiler la face : l’art et le sexe ont toujours fait bon ménage. Des fresques érotiques découvertes à Pompéi, en passant par les illustrations polissonnes du XVIIIe et XIXe siècle jusqu’aux créations débridées contemporaines, la représentation du nu et de l’activité sexuelle de nos congénères a toujours beaucoup préoccupé les artistes. L’imagination en la matière est grande et l’on peut considérer que le cinéma pornographique n’a franchement rien inventé se contentant seulement de reprendre à son compte et de façon beaucoup plus répétitive et presque industrielle la représentation du sexe.

Egon Schiele (1890-1918) Nu, 1917 Estimation: 180 000 à 250 000 livres

Egon Schiele (1890-1918)
Nu, 1917
Estimation: 180 000 à 250 000 livres

La vente de Sotheby’s va donner aux amateurs le choix entre différents « supports artistiques et érotiques ».
Pour ceux qui en ont les moyens, il sera possible d’acheter un lit pour la bagatelle de 500 000 à 800 000 livres. Et pas n’importe quel lit. Il appartenait à la Païva (1819-1884), la plus célèbre courtisane du XIXe siècle. Il aurait été commandé pour son hôtel particulier des Champs-Elysées mais jamais livré. On imagine pourtant bien ce lit en forme de coquillage entouré de cygnes et surmonté d’une naïade dans cet hôtel au luxe tapageur que l’on surnommait « qui paye y va » et que les frères Goncourt qualifiaient de « Louvre du cul ». Etant donné son prix, la volupté est à la portée des grosses bourses, ce qui est tout à fait conforme aux principes régissant la vie de notre belle hétaïre.

Aquarelle indienne (Inde du Nord, XVIIIe siècle) Coupel au bord d'un lac Estimation: 2 000 à 3 000 livres

Aquarelle indienne (Inde du Nord, XVIIIe siècle)
Coupel au bord d’un lac
Estimation: 2 000 à 3 000 livres

Vous pourrez également acheter plusieurs nus ne cachant rien de l’anatomie humaine. C’est le cas d’un homme de Lucian Freud. Comme souvent chez Freud, le modèle est vautré dans un sofa. Nu, les jambes largement écartées, il expose sans gêne ses parties génitales comme s’il invitait le spectateur à venir y voir de plus près ! Même constat chez Egon Schiele. La femme étendue semble se réveiller et s’étirer. On ne voit pas son visage mais son sexe est bien en évidence. Elle donner l’apparence de celle qui vient de dormir après une nuit fortement agitée. Chez Klimt, les dessins érotiques ne sont pas rares et souvent sans aucune équivoque quant à la nature de l’activité du modèle. Le dessin présenté par Sotheby’s est on ne peut plus parlant : la jeune femme allongée se donne du plaisir.

César (1921-1998) Le Plat, épreuve en bronze 3/8 Estimation: 20 000 à 30 000 livres

César (1921-1998)
Le Plat, épreuve en bronze 3/8
Estimation: 20 000 à 30 000 livres

L’érotisme et le sexe peuvent se trouver partout. C’est le cas de ce plat en bronze de César. La bordure du plat est une succession de verges en érection au gland bien luisant. On peut tout à fait l’utiliser comme corbeille de fruits et y déposer de belles oranges et des pamplemousses bien ronds qui ne seront pas sans rappeler les testicules formant la base du plat.

Lucian Freud (1922-2011) Homme posant, 1985, gravure 27/50 Estimation: 15 000 à 20 000 livres

Lucian Freud (1922-2011)
Homme posant, 1985, gravure 27/50
Estimation: 15 000 à 20 000 livres

On peut aussi évoquer le fantasme de la nudité à la plage. Rien ne vaut alors ce grand tableau de l’artiste américain Howard Chandler Christy. Auteur de portraits de personnalités comme le Président Théodore Roosevelt ou le Prince de Galles, il représente ici de jolies filles aguichantes s’étirant sur une plage ensoleillée. Elles cherchent notre regard et nous disent : « Suivez-moi Monsieur ».

Gouache d'une paire, Turquie, XVIIIe siècle Scène érotique attribuée à Abdullah Bukhari Estimation: 5 000 à 7 000

Gouache d’une paire, Turquie, XVIIIe siècle
Scène érotique attribuée à Abdullah Bukhari
Estimation: 5 000 à 7 000 livres

Dans cette vente, on trouve des images beaucoup plus explicites : estampes chinoises, shungas (gravures japonaises érotiques), galipettes indiennes inspirées par le Kama Sutra, photos de Pierre Molinier, Man Ray, Wim Delvoye, aquarelles de l’allemand George Grosz représentant des couples en pleine activité.
On peut aussi contempler un grand tableau du russe Georgy Gurianov au titre évocateur « Après la bataille ». On y voit des hommes dans les douches d’un sauna et l’on imagine aisément ce qui vient de se passer. Il y a même deux gouaches turques représentant des hommes en pleine démonstration amoureuse. Il n’est pas certain que le moustachu vigoureux honorant son compagnon plaise beaucoup au président Erdogan, parangon de la pudibonderie islamique. Mais peu importe !

Gustav Klimt (1862-1918) Nu Estimation: 120 000 livres

Gustav Klimt (1862-1918)
Nu
Estimation: 120 000 livres

Enfin, signalons une série d’aquarelles de Paul-Marc Joseph Chenavard, provenant du musée secret de Roger Peyrefitte. Réalisées certainement à l’époque romantique, elles nous montrent une série de prestations érotiques dignes des agitations de Rocco Siffredi. Mais à la différence de l’étalon italien au sexe triste et répétitif, on trouve dans ces aquarelles une certains trace d’humour, ne serait-ce que dans les titres, tel ce « ménage à trois », à l’image trouble, illustrant une scène de triolisme.

Paul-Marc-Joseph Chenavard (1807-1895) Ménage à trois Estimation: 3 000 à 4 000 livres

Paul-Marc-Joseph Chenavard (1807-1895)
Ménage à trois
Estimation: 3 000 à 4 000 livres

Vente Passion et désir, Sotheby’s Londres, 16 février.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram