De la Lune à Gulliver: une bibliothèque fantastique à Londres chez Bonhams

marche-de-l-art, publié le

Le "Dédale français" par Restif de la Bretonne. Victorin prenant son envol. Estimation: 4 000 à 6 000 livres

Le « Dédale français » par Restif de la Bretonne.
Victorin prenant son envol.
Estimation: 4 000 à 6 000 livres

Voyager, s’envoler et lutiner les étoiles, parcourir l’univers à la vitesse de l’éclair, découvrir les planètes ou les contrées lointaines et leurs étranges habitants, c’est le rêve de tout enfant. Aujourd’hui, il s’imagine volontiers en Captain America ou en Harry Potter mais dans les siècles passés, il laissait courir son imagination.

Se rappelant ainsi les étés de son enfance passés à regarder les allées et venues de l’aéro-club proche de la maison de ses parents et ses rêves de voyage, un Français se mit à collectionner pendant trente ans tous les ouvrages traitant de l’homme et de ses rapports avec le ciel, la Lune et les planètes. Aujourd’hui cet ensemble remarquable quitte les bibliothèques du collectionneur pour les salles de ventes de Bonhams Londres. Pour Mathew Haley, spécialistes des livres rares de la maison de ventes « cette collection d’une classe mondiale démontre comment les écrivains et penseurs européens utilisaient leur imagination pour spéculer sur l’existence d’autres mondes et illuminer leur propre univers ».

"Voyages de Gulliver" de Jonathan Swift Première édition, 1726 Estimation: 20 000 à 30 000 livres

« Voyages de Gulliver » de Jonathan Swift
Première édition, 1726
Estimation: 20 000 à 30 000 livres

Le lot phare de la vente est sans conteste la première édition des « Voyages de Gulliver ».Ce célèbre récit de Jonathan Swift (1667-1745) paraît pour la première fois le 28 octobre 1726 et l’on peut parler d’un succès de librairie puisque la totalité des exemplaires fut vendue en deux semaines. Cette histoire fantastique, adaptée au cinéma et à la télévision à de multiples reprises, est connue dans le monde entier. Trouver ainsi sur le marché un volume de la première édition est pour tout bibliophile averti une opportunité rare ce qui justifie une estimation de 20 000 à 30 000 livres.

"Le Dédale français" de Restif de la Bretonne Victorin enlevant Christine Estimation: 4 000 à 6 000 euros

« Le Dédale français » de Restif de la Bretonne
Victorin enlevant Christine
Estimation: 4 000 à 6 000 euros

Mais on trouve bien d’autres pépites dans cette vente qui fait découvrir à l’amateur la science-fiction à l’ancienne. « La découverte australe par un homme-volant » ou « Le Dédale français » de Restif de la Bretonne (1734-1806) est ainsi un vrai petit bijou qui pourrait trouver preneur entre 4 000 et 6 000 livres. On y suit les aventures de Victorin en bien étrange appareillage. Les gravures du livre nous montrent le héros dans une machine volante construite avec des ailes de soie, sa tête étant surmontée d’un parapluie ressemblant à un paratonnerre. Ainsi harnaché, il découvre pendant son voyage des hommes-grenouilles, des hommes-éléphantes et des hommes-lions.

L'art de voyager dans les sairs 1re édition, 1784 Estimation: 500 à 700 livres

L’art de voyager dans les sairs
1re édition, 1784
Estimation: 500 à 700 livres

On peut aussi s’intéresser à la deuxième édition du livre de Jules Verne « De la terre à la lune, trajet direct en 97 heures », œuvre d’anticipation de la conquête spatiale, estimée 800 à 1 000 livres.
Mais on trouve aussi des ouvrages plus sérieux comme cette première édition de « Principia Philosophiae » de Descartes (1596-1650) publiée en 1544 et dans lequel l’auteur développe sa théorie des tourbillons, essayant de concilier l’astronomie de Copernic aux enseignements bibliques ou cette première édition de « The discovery of a world in the Moone » de John Wilkins (1614-1672) parue en 1638 qui soutient que le monde n’est pas unique. Le premier est estimé 2 500 à 3 500 livres, le second de 2 000 à 3 000 livres.

Livres rares : les anciens mondes fantastiques, vente Bonhams Londres, 1er mars.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Chaise, vers 1905, par Yrjö Oskari Blomstedt #finnishart #finnishartist #finnishfurniture #1900 #artnouveaustyle #artnouveau #jugendstil #museedorsay #orsaymuseum

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page