La beauté d’Andromède selon Rodin

marche-de-l-art, publié le , mis à jour à

Auguste Rodin Marbre d'Andromède, 1887 Estimation: 800 000 à 1 200 000 euros

Auguste Rodin
Marbre d’Andromède, 1887
Estimation: 800 000 à 1 200 000 euros

Le 30 mai prochain se tiendra à 20 heures au Rond-point des Champs-Elysées une vente assez exceptionnelle. Non loin du Grand Palais qui consacre une magnifique exposition à Auguste Rodin ( 1840-1917), Artcurial mettra aux enchères un marbre de l’artiste, Andromède.
Son histoire est digne d’un roman. En 1888, un diplomate chilien, Carlos Lynch de Morla, en poste à Paris, commande à l’artiste le buste de son épouse Luisa, femme de lettre et ardente féministe. Exposé au Salon National des Beaux-arts, il rencontre un tel succès que l’Etat français souhaite l’acquérir. Le diplomate, sous l’amicale pression de Rodin, accepte. Pour le remercier, l’artiste lui offre Andromède, un marbre blanc représentant une jeune femme nue repliée sur un rocher. Ce marbre est resté dans la famille pendant 130 ans et réapparait aujourd’hui. Quatre autres marbres similaires sont connus dont trois se trouvent dans des musées.
Le mythe d’Andromède est célèbre. Connue pour sa beauté, elle indisposait les Néréides qui s’en plaignirent à leur maître Poséidon. Ce dernier provoqua une inondation et envoya un monstre marin pour dévaster le royaume de Céphée, père d’Andromède. Pour apaiser le courroux du dieu, un oracle lui apprit qu’il devait sacrifier sa fille. Il l’enchaîna à un rocher espérant apaiser le monstre et Poséidon. Mais le héros Persée la découvre, la délivre et tue le monstre.

Auguste Rodin Marbre d' Andromède, 1887 Estimation: 800 000 à 1 200 000 euros

Auguste Rodin
Marbre d’ Andromède, 1887
Estimation: 800 000 à 1 200 000 euros

Le marbre nous montre l’héroïne sur son rocher, désespérée, épuisée, s’abandonnant au sort fatal qui l’attend. Son corps est lisse et doux, laiteux, presque diaphane comme celui des belles jeunes filles. La nuque est fine, le dos mince, les hanches et les fesses sensuelles. La jeune femme est posée sur un rocher à l’aspect rugueux comme si l’artiste avait voulu laissé le marbre dans son état d’origine et créé un contraste entre la féminité fragile d’Andromède et la dureté d’une nature hostile.
La sculpture est de dimension modeste. Elle ne mesure que 28,1 cm de haut pour 30,7cm de long et 18,5 de profondeur. Elle a pourtant une présente extraordinaire, agissant sur nous comme un aimant tant il est difficile de détacher les yeux d’une telle beauté.
Ce marbre exceptionnel est estimé 800 000 à 1 200 000 euros et sera présenté avant la vente dans les salons d’Artcurial du 26 au 30 mai.

Vente Artcurial 30 mai 2017 à 20 heures

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Mairie du Touquet construite dans les années 30 dans un style anglo-normand censé rappeler les bâtiments d'Oxford et de Cambridge #pasdecalaistourisme #pasdecalais #seasidearchitecture #architectureannées30 #architecturebalneaire #mairies #letouquet #letouquetparisplage

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page