Fleurs, pierres précieuses ou saisons, les femmes selon Mucha

marche-de-l-art, publié le

Alfons Mucha Emeraude, lithographie de la série "Les pierres précieuses", 1900 Estimation: 8 000 à 12 000 euros

Alfons Mucha
Emeraude, lithographie de la série « Les pierres précieuses », 1900
Estimation: 8 000 à 12 000 euros

Qui connait Prague sait bien que cette ville magnifique est un trésor pour les amateurs d’Art nouveau. En parcourant ses rues et ses quartiers, c’est une débauche de façades de styles néo-gothique, néo-renaissance, néo-baroque mariés de créatures féériques et éthérées, d’angelots joufflus, de cavaliers, de fresques épiques, de mosaïques colorées, de fleurs, de feuillages et d’animaux.

Alfons Mucha Trois saisons,vers 1898 Estimation: 4 000 à 6 000 euros

Alfons Mucha
Trois saisons,vers 1898
Estimation: 4 000 à 6 000 euros

C’est dans la somptueuse Maison Municipale qu’on prend conscience de l‘importance de l’art nouveau, ou devrions-nous plutôt dire du Jugendstil ou de la Sécession dans la Prague du début du XXe siècle. La salle de concert Smetana, les trois restaurants, les multiples salons, les escaliers et jusqu’aux ascenseurs, tout le bâtiment témoigne des derniers fastes de l’empire austro-hongrois.

Alfons Mucha Rubis, lithographie de la série "Les pierres précieuses" 1900 Estimation: 8 000 à 12 000 euros

Alfons Mucha
Rubis, lithographie de la série « Les pierres précieuses » 1900
Estimation: 8 000 à 12 000 euros

On peut y voir notamment des fresques et des décors d’Alfons Mucha (1860-1939), le plus célèbre des artistes tchèques. Chez nous, il est surtout connu pour ses lithographies et ses affiches, notamment celles réalisées pour les spectacles de notre Sarah Bernhardt nationale. Mais à Prague, on découvre un génie multiforme. Fresques, dessins, immenses tableaux narrant l’épopée du peuple slave, portraits intimistes, projets de papiers peints, décors complets réalisés du sol au plafond en passant par les rideaux, son œuvre est magnifique.

Alfons Mucha Calendrier pour le chocolat Masson Estimation: 3 000 à 4 000 euros

Alfons Mucha
Calendrier pour le chocolat Masson
Estimation: 3 000 à 4 000 euros

En France, il est peu présent dans les musées et ses œuvres en vente aux enchères sont rares. C’est pourquoi il faut évoquer les cinq lots qui seront présentés dans la vente Art Déco d’Artcurial du 23 mai prochain qui comprend bien d’autres pépites. Il s’agit de lithographies et d’une suite de menus en soie polychrome.

Alfons Mucha Les Fleurs: l'oeillet, le lyse, la rose et l'iris 1898 Estimation: 15 000 à 20 000 euros

Alfons Mucha
Les Fleurs: l’oeillet, le lys, la rose et l’iris 1898
Estimation: 15 000 à 20 000 euros

Ces lithographies de Mucha, dont l’un des plus grands collectionneurs au monde est l’ancien champion de tennis d’origine tchèque Ivan Lendl, ont pour thème les saisons, les fleurs et les pierres précieuses. Ces éléments sont tous symbolisés par des femmes aux formes voluptueuses et harmonieuses, aux visages délicats, aux vêtements prêts du corps tombant en plissés mettant en valeur leur beauté diaphane et pourtant sulfureuse.

Alfons Mucha La rose de la série "Les fleurs"

Alfons Mucha
La rose de la série « Les fleurs »

Les couleurs sont délicates, d’une rare fraîcheur. Ces créatures qu’on croirait sortir d’un conte fantastique sont entourées de fleurs immenses, d’arbres, d’épis de blé, de sapins enneigés… L’une des lithographies est un calendrier réalisé pour les chocolats Masson. On y voit notamment une de ces jolies créatures caressant les cheveux d’un indien qui doit probablement symboliser les fèves de cacao.

Alfons Mucha Le lys de la série" Les fleurs"

Alfons Mucha
Le lys de la série » Les fleurs »

Les estimations, pour ces superbes témoignages de l’Art nouveau tchèque vont de 3 000 euros à 20 000 euros, cette dernière concernant quatre planches consacrées aux fleurs. Entre l’œillet, le lys, la rose et l’iris, on ne sait laquelle cueillir. Elles sont toutes charmantes et bien séduisantes. Quant aux pierres précieuses, vous devrez choisir entre un rubis, à la beauté vénéneuse et une émeraude au regard envoûtant. Quel agréable dilemme !

alfons Mucha L'oeillet de la série "Les fleurs"

Alfons Mucha
L’oeillet de la série « Les fleurs »

Artcurial, vente Art Déco, 23 mais, 7 Rond-Point des Champs-Elysées, 75 008 Paris

Alfons Mucha L'iris de la série "Les fleurs"

Alfons Mucha
L’iris de la série « Les fleurs »

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Veules-les-Roses dans le pays de Caux #normandie #normandietourisme #paysdecaux #paysdecauxmaritime #normandy

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page