Paris Tableau à la mode bruxelloise

marche-de-l-art, publié le

Pietro Giacomo degli Ingannati, actif à Venise de 1529 à 1548 Pietà Galerie Maurizio Nobile

Pietro Giacomo degli Ingannati, actif à Venise de 1529 à 1548
Pietà
Galerie Maurizio Nobile

Cette année Paris Tableau qui se tenait jusqu’à présent dans la capitale au Palais Brongniart s’exporte à Bruxelles dans le très beau cadre de la Patinoire Royale. Le transfert est réussi. Les stands de la bonne vingtaine d’exposants sont élégants, sobres et lumineux et l’on y circule sans problème pour admirer les œuvres proposées à la vente.

Belgique oblige, les écoles du Nord sont très présentes. Les scènes de la vie du Christ, prétextes à de beaux paysages flamands de Jacob Grimmer cohabitent avec des kermesses de Brueghel et l’on peut à nouveau contempler l’étonnante étude de deux hommes nus de Jacob Jordaens présentée par la galerie Talabardon et Gautier. Cette dernière propose également un étonnant et inhabituel Veyrassat, peintre français du XIXe siècle. Délaissant les représentations assez classiques des chevaux, il a peitn une magnifique tête de daim mort, inquiétante et fascinante, annoncée autour de 60 000 euros.

Les artistes italiens sont également bien représentés. Chez Carlo Virgilio, une très grande toile d’Ipolito Caffi (1809-1866) attire l’œil. Elle représente le golfe de Naples peu après l’annexion du royaume des Deux-Siciles. Un grand palmier occupe le devant de la scène et au loin le Vésuve fume. Entre les deux, la ville s’étale le long de la baie. Les couleurs sont magnifiques.

Chez Maurizio Nobile, deux tableaux retiennent l’attention. Le premier représente Loth et ses filles. Il a été peint par Alessandro Turchi dit l’Orbetto (1578-1649). Ses couleurs sont d’une fraîcheur extraordinaire, son état de conservation remarquable. L’artiste, né à Vérone, a participé à la décoration de la salle royale du palais du Quirinal et a réalisé des peintures pour le cardinal Scipione Borghese notamment « Un Christ mort avec Madeleine et les anges » maintenant à la galerie Borghèse. Le tableau présenté par la galerie Maurizio Nobile est d’égale qualité ce qui justifie un prix autour de 600 000 euros.

Alessandro Turchi dit l'Orbetto (1578-1649) Loth et ses filles Galerie Maurizio Nobile

Alessandro Turchi dit l’Orbetto (1578-1649)
Loth et ses filles
Galerie Maurizio Nobile

Mais mon coup de cœur du salon est une œuvre de Pietro Giacomo degli Ingannati, actif à Venise de 1529 à 1548. C’est une Pietà d’une grande sobriété. Le Christ semble assoupi et bienheureux alors que la Vierge l’entoure d’un bras et pose délicatement une main sur son ventre comme pour garder en elle et à tout jamais le souvenir d’un contact physique avec son fils. Le corps du Christ baigne dans une sorte de halo qui s’explique par le fait que les pénitents après leurs prières touchaient de leur main ce tableau, recevant ainsi la bénédiction de celui qui s’était sacrifié pour le bien de l’homme. En contemplant cette œuvre on approche des mystères de la foi. Cette œuvre est proposée autour de 120 000 euros.

Mais en parcourant les allées de ce Paris tableau bruxellois, vous découvrirez bien d’autres merveilles: des portraits d’hommes par Le Greco ou Frans Pourbus chez Colnaghi et Lowet de Wotrenge, une «Lamentation sur le Christ mort » de Philippe de Champaigne à la galerie Terrades ou une scène du «Jardin d’Eden » par Cranach le vieux chez de Jonckheere.

Paris Tableau, Patinoire Royale, 15 rue Veydt, Bruxelles jusqu’au 11 juin.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Veules-les-Roses dans le pays de Caux #normandie #normandietourisme #paysdecaux #paysdecauxmaritime #normandy

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page