La porcelaine de Chine, un placement béton

marche-de-l-art, publié le

Vase de forme Hu, époque Qianlong, marque apocryphe Qianlong au revers de la base Prix d'adjudication: 480 000 euros frais compris

Vase de forme Hu, époque Qianlong, marque apocryphe Qianlong au revers de la base
Prix d’adjudication: 480 000 euros frais compris

La potiche chinoise est une valeur sûre du marché de l’art. Depuis une bonne dizaine d’années les particuliers, le plus souvent Français ou Anglais, qui trouvent des porcelaines de Chine dans la succession de leurs parents se demandent s’ils ne détiennent pas une pépite. Il est vrai que les histoires fabuleuses abondent. Bien des héritiers, habitués à voir un vase chinois monté en lampe dans le salon de grand-maman ou rangé dans le vaisselier de leur grand-oncle savent qu’il a été ramené de Chine par leur ancêtre qui participait avec les forces armées françaises et anglaises à ce que l’on peut appeler le pillage des trésors de la Chine impériale. Puis au moment de liquider la succession et de payer les droits de succession ils décident de se débarrasser du vase et le mettent en vente aux enchères espérant en tirer 3 000 à 5 000 euros. Et surprise, les acheteurs chinois se précipitent et se disputent le lot comme des chiffonniers. C’est ainsi que des héritiers chanceux se retrouvent avec plusieurs centaines de milliers d’euros et même parfois plusieurs millions d’euros.

C’est peut-être ce qui est arrivé aux vendeurs d’un vase de forme Hu à décor de la famille rose sur fond céladon portant la marque de l’empereur Qianlong. Son décor de fleurs de lotus, de rinceaux feuillagés et de motifs géométriques a enthousiasmé les amateurs qui assistaient à vente organisée le 10 juin dernier par l’étude Valoir Pousse-Cornet dans la galerie des ventes d’Orléans. Mis à prix 3 000 euros, les enchères sont rapidement montées à 100 000 euros. A 200 000 euros il y avait encore quatre enchérisseurs. Finalement Maître Cornet, le commissaire-priseur laissait tomber le marteau à 400 000 euros, soit 480 000 euros frais compris.
Heureux vendeurs, ils passeront certainement un bel été !

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Porte de Paris #paris #jaimeparis #illoveparis #parisiloveyou #parisjetaime #portedeparis #parisdoors #architecturedeparis #parisarchitecture #stylehaussmannien

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page