De l’Afrique à l’Asie, Faubourg Saint-Honoré

marche-de-l-art, publié le

Tête en terre cuite Akan, Ghana Estimation: 60 000 à 80 000 euros

Tête en terre cuite Akan, Ghana
Estimation: 60 000 à 80 000 euros

Quel drôle de titre, pensez-vous! Comment diable peut-on découvrir l’Afrique et l’Asie en se promenant Faubourg Saint-Honoré à Paris entre les boutiques de luxe et le palais de l’Elysée devant lequel s’agglutinent des touristes en mal de photos du nouveau Président sur le perron? C’est assez simple, il suffit d’entrer dans les locaux de la maison de ventes Sotheby’s au 76 de la rue. Une exposition présente toutes les merveilles qui seront proposées aux amateurs les 21 et 22 juin lors des ventes d’arts d’Afrique, d’Asie et d’Océanie.
Plutôt que de partir sac à dos, en plein été, en période de forte chaleur, et de risquer l’insolation pour découvrir les merveilles de ces continents lointains, vous entrerez dans un bel espace merveilleusement climatisé pour y contempler près de 300 lots de leurs plus belles productions artistiques.

Pot à pinceaux en ajde vert épinard, Dynastie Qing, époque Kangxi-Qianlong Estimation:300 000 à 500 000 euros

Pot à pinceaux en jade vert épinard, Dynastie Qing, époque Kangxi-Qianlong
Estimation:300 000 à 500 000 euros

Les objets retenus par Marguerite de Sabran, directrice du département Arts Premiers, sont presque toujours magnifiques, voir même pour certains d’entre eux, d’une beauté exceptionnelle. C’est notamment le cas d’une tête Akan du Ghana. C’est une représentation de l’idéal féminin, une vision universelle de la beauté. Le visage ovale, les yeux mi-clos, les sourcils bien dessinés, la bouche légèrement entrouverte, le nez droit, la coiffure sophistiquée, tout est parfait. On dit souvent que la sculpture africaine a profondément influencé les artistes européens de la première moitié du XXe siècle. C’est ici évident si l’on compare cette belle ghanéenne aux bronzes du hongrois Gustave Miklos.

Statue Hemba, République Démocratique du Congo Estimation: 280 000 à 350 000 euros

Statue Hemba, République Démocratique du Congo
Estimation: 280 000 à 350 000 euros

On ressent également une intense émotion devant deux grandes figures du Congo. La première est une statue d’ancêtre Hemba, certainement un membre d’une prestigieuse famille princière. La noblesse des traits épurés, la sophistication de la coiffure, le port de tête noble, l’allure, tout dans cette statue confirme l’importance du personnage. Selon François Neyt, à propos d’une statue apparentée, « les sculptures Hemba sont non seulement habitées par le culte des ancêtres, mais aussi par une dimension sociale et politique, qui en font des documents plastiques et historiques de premier ordre ». La deuxième figure est une statue Tabwa plus émouvante. Elle représente un roi porté en procession sur les épaules d’un homme. Son visage est solennel, lisse, et sans scarifications. Il porte un insigne dans la main droite et pose la gauche sur la tête du porteur. Une photographie prise vers 1915 par un missionnaire montre le roi Kazembé dans la même gestuelle et la même position. Cette merveilleuse statue patinée par le temps illustre un étonnant rituel de cour.

Bodhisattva en schiste gris Gandhâra, époque Kushan, IIe-IVe siècle Estimation: 40 000 à 60 000 euros

Bodhisattva en schiste gris
Gandhâra, époque Kushan, IIe-IVe siècle
Estimation: 40 000 à 60 000 euros

Il faut également évoquer un très beau masque Yauré de Côte d’Ivoire. Ces derniers sont souvent surmontés d’un attribut animal. Celui proposé par Sotheby’s est beaucoup plus rare car il associe un petit personnage assez sûr de lui agrippant à deux mains deux grandes cornes d’antilope. Il incarnerait la suprématie de l’ordre social sur les puissances occultes. Quant au masque lui-même, les traits sont d’une grande élégance, élégance accentuée par des lamelles de laiton lui donnant une apparence surnaturelle.

Masque Yauré, Côte d'Ivoire Estimation: 200 000 à 300 000 euros

Masque Yauré, Côte d’Ivoire
Estimation: 200 000 à 300 000 euros

Passons à l’Asie. Sotheby’s présente un ensemble rarissime de jades impériaux provenant d’une prestigieuse collection. Parmi eux, un grand pot à pinceaux en jade vert épinard de l’époque Kangxi-Qianlong est d’un raffinement extrême. De forme cylindrique, il est sculpté en relief d’un paysage aux rochers escarpés, de pins et de saules, figurant les cinq vieillards de Suiyang. D’un côté, on voit l’un d’eux puisant de l’eau dans la rivière escorté de deux serviteurs. De l’autre, un lettré assis dans un pavillon lit un poème à trois de ses congénères se promenant dans le parc alors qu’un serviteur leur apporte le thé. On approche de la perfection.

Boîte couverte en laque rouge sculptée Dynastie Ming, XVIe-XVIIe siècle Estimation: 18 000 à 24 000 euros

Boîte couverte en laque rouge sculptée
Dynastie Ming, XVIe-XVIIe siècle
Estimation: 18 000 à 24 000 euros

La statuaire Gandhâra est parfois assez « rustique ». Budhas ou bodhisattvas ont des traits épais, des corps lourds, des mains énormes. Mais on trouve également des pièces superbes. C’est le cas du bodhisattva qui sera vendu le 22 juin. La tête auréolée, les longs cheveux bouclés attachés par une tiare, le visage délicat, la fine moustache, les plissés du vêtement, le torse bombé, les pieds croisés, la main droite tenant des fleurs et la gauche une guirlande sont délicatement sculptés. Ce bodhisattva serein et paisible devrait bientôt atteindre l’éveil.

Statue Tabwa, République Démocratique du Congo Estimation: 250 000 à 350 000 euros

Statue Tabwa, République Démocratique du Congo
Estimation: 250 000 à 350 000 euros

Les boîtes couvertes de laque rouge sont extraordinaires. Elles font penser à un paquet cadeau et l’on veut toujours s’en emparer pour les ouvrir et découvrir ce qu’elles contiennent. C’est le cas de cette boîte de la dynastie Ming sculptée d’un mandarin escorté de soldats et accompagné de ses serviteurs.

Vase en bronze doré et émaux cloisonnés Dynastie Ming, fin du XVIe siècle Estimation: 30 000 à 50 000 euros

Vase en bronze doré et émaux cloisonnés
Dynastie Ming, fin du XVIe siècle
Estimation: 30 000 à 50 000 euros

Et puis il y a ces grands vases en bronze doré et émaux cloisonnés dont on admire les couleurs claquantes et la virtuosité de fabrication. Sur l’un de ceux proposés par Sotheby’s, on voit huit lions jouant avec des pelotes de laine dans un décor de lotus sur un fond turquoise. Les anses ont la forme de dragons. Des exemplaires similaires mais plus petits sont exposés au National Palace Museum de Taipei.
Après cette mise en bouche, il ne vous reste plus qu’à vous rendre chez Sotheby’s pour contempler les autres lots mis en vente.

Sotheby’s, 21 juin vente d’arts d’Afrique et d’Océanie (exposition du 17 au 20), 22 juin arts d’Asie, (exposition du 17 au 22)

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez la charte des commentaires

Aucun commentaire

A propos du blog

Robin Massonnaud

Robin Massonnaud, alias Robin des Arts surveille le marché et traque les prix dans les salles de ventes, les salons, les brocantes, pour le plus grand bonheur des chineurs ?

Voir mon profil

Instagram
  • Veules-les-Roses dans le pays de Caux #normandie #normandietourisme #paysdecaux #paysdecauxmaritime #normandy

Follow Me!

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires récents

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Archives

Retour vers le haut de page