Archives

Wajestic est un nouveau portail marchand qui propose aux internautes de bénéficier de réductions et de gagner de l’argent en faisant leur shopping sur plus de 450 sites, dont les plus grands noms du e-commerce (Fnac, La Redoute, Pixmania, Rue du Commerce, Priceminister…). D’autres sites Internet proposent déjà une rétribution – le fameux « cash back » – sur les achats effectués par leurs membres. L’originalité de Wajestic ? Le parrainage en chaîne. Le principe : chaque membre est rémunéré 1 euro sur ses achats par tranche de 30 euros d’achat, mais aussi et surtout 1 euro sur les achats des amis qu’il a parrainés (jusqu’à 20), ainsi que les amis des amis, etc. jusqu’à trois niveaux maximum. Résultat : chaque membre peut gagner plusieurs centaines d’euros en achetant via Wajestic et en faisant grandir la communauté. Un palmarès permet d’ailleurs de découvrir les membres les plus fortunés. Lancé fin octobre 2009, Wajestic a déjà reversé 50 000 euros à ses 6 000 membres en quatre mois. La cerise sur le gâteau : un espace dédié sur le site permet de dialoguer avec ses amis et chaque nouveau membre peut créer son avatar personnalisable.

Bon plan suggéré par Sylvia

MàJ 15/03/10 : http://www.wajestic.com

Le Crédit municipal de Paris, en partenariat avec la Mutuelle de santé Intériale, vient de mettre en place un crédit gratuit destiné à financer des dépenses de santé imprévues ou mal remboursées. C’est la Mutuelle Intériale qui, après étude du dossier du candidat emprunteur, prend en charge les intérêts et les frais de dossier. Ce sont donc logiquement ses 430 000 adhérents qui seront les premiers servis. Mais l’idée pourrait faire école et, à terme, toute mutuelle passant un accord avec la Crédit municipal de Paris serait susceptible de pouvoir proposer le même service à ses assurés. Les crédits actuellement octroyés vont de 600 à 4 000 euros, remboursable sur une durée de six à 36 mois.

Miniature de l'image pour bangue diamand_2.jpg

On connait le principe des ventes privées sur Internet. ils sont de plus en plus nombreux les "consoternautes" à acheter fringues, chaussures, sacs à mains, robots ménagers, tables de nuit et draps de bain dans ces braderies en ligne. Rien n’arrête désormais ces sites dits de vente privées qui n’ont de cesse de monter en gamme. Après les voitures et les appartelments, voilà les diamants. Brandalley.fr et la marque de joaillerie Diamance se sont associés pour vendre jusqu’au 25 octobre quelque petits bijoux couverts de pierres précieuses (à déconseiller aux blin-blingophobes) avec une réduction allant jusqu’à 50 %. Prenez cette bague "Valse de nuit" en platine sertie de diamnats 4,42 carats : pourquoi la payer 72 600 euros en bijouterie quand Brandalley vous la propose à 42 290 ?! 

Certes, la confiance dans le cyber-acheteur a ses limites et il vous faudra, après quelques clics, vous expliquer par téléphone sur le mode de paiement que vous comptez utiliser (plusieurs sont proposés). On est ici loin de l’ambiance feutrée des salons de vente de la place Vendome et la courtoisie commerciale est un brin égratignée : Brandalleyr prend les commandes de tous les acheteurs mais seuls les premiers à avoir versé l’intégralité du prix seront servis.C’est ça le luxe à moitié prix ?!

Votre acquisition vous sera livrée en 2 ou 3 jours par UPS. Pas question de confier un objet de 40 000 euros à Colissimo ni à Chronopost… on en saurait le reprocher à Brandalley ! Il vous restera 8 jours pour retourner votre bague et être remboursé, si tout compte bien fait, elle ne brille pas assez à votre goût. Un droit légal qui pourrait inspirer les petites malines. Lesquelles pourraient se glisser dans la peau d’une Binoche ou d’une Beart empruntant leur bijoux le temps d’une soirée. Pourquoi pas ? Mais atention toute perte ou détérioration se paiera comptant.

Une solution économique, pratique et écologique ? Louer plutôt qu’acheter ! Une tondeuse, mais encore un sac à main ultra-chic pour briller le temps d’une soirée glamour ou des jouets pour occuper la marmaille des copains débarqués en nombre pour le week-end… l Sur zilok.com et consoloc.com, vous louez dans les deux sens du terme : loueur et locataire ! Tour à tour, vous gagnez donc de l’argent et vous le dépensez… pour vous offrir des objets en location, ça va sans dire ! Vous évitez ainsi d’investir dans des produits dont vous n’aurez qu’un usage limité. Voilà pour le côté économique. Vous luttez, par la même occasion, contre la surproduction. Voilà pour le côté écologique. Enfin, vous n’encombrez pas vos placards. Quand on vous disait que c’était pratique…

Des sites pour différentes occasions :

louer un sac à main de luxe

louer des bagages

trouver un loueur près de chez vous

Miniature de l'image pour Home.jpg

Certes, la marge de manœuvre est faible pour réduire les frais de notaire. Mais il existe deux pistes à suivre. Il serait dommage de passer à côté ! L’astuce ? Calculer les émoluments du notaire ainsi que les taxes sur la seule partie immobilière de l’opération. Premier cas : les meubles peuvent être défalqués. Exemple pour un pavillon de 150 000 euros disposant d’une cuisine équipée évaluée à 15 000 euros. Sur le compromis de vente, faites mentionner que l’achat porte sur un bien immobilier de 135 000 euros et du mobilier de 15 000 euros. Avec des frais de notaire de 6 % environ dans l’ancien, vous économiserez 900 euros. Deuxième cas : soustraire les frais d’agence de la transaction dans le compromis vente. Il suffisait d’y penser !

 

A PROPOS DU BLOG

Consommez malin. Dépensez moins pour vivre mieux. Astuces, bonnes adresses, filières confidentielles… tous les bons plans pour consommer plus intelligemment. Un blog sur lequel acheter utile au meilleur prix est le mot d’ordre. Voyages, sorties, high-tech, alimentation… où se déniche les vraies bonnes affaires ? Quelles sont les promo à ne pas rater ? Comment faire la chasse au gaspillage et aux dépenses inutiles ? Quels sont les pièges du marketing à éviter?

LES AUTEURS

Catégories

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]